Disneyphile
Image default
News

Le chansonnier Jacques Bodoin est mort

Il s’est rendu célèbre pour des sketches comme « La Table de Multiplication » qui étaient devenus des classiques depuis. Le chansonnier français Jacques Bodoin s’est éteint le 8 mars dernier à l’âge de 97 ans. Véritable touche-à-tout en matière de music-hall, il avait même créé un personnage caricatural populaire durant sa carrière, le cancre Philibert. Mais il s’était également illustré comme comédien de doublage pour plusiuers personnages Disney et avait également fait quelques apparitions au cinéma.

Jacques Bodoin, acteur de doublage sur plusieurs classiques Disney

Né le 26 mars 1921, le comédien Jacques Bodoin a brillé sur les planches comme sur grand écran des années 1950 à 1980. Il fait ses débuts en 1945 au sein des Compagnons de la musique, groupe vocal à l’origine de la création des Compagnons de la chanson. On lui doit, à travers plusieurs émissions télévisées auxquelles il a participé, de nombreux sketches devenus cultes en leur temps. En effet, Jacques Bodoin était avant tout un maître chansonnier, l’un des créateurs du genre si français. Le Théâtre des Deux Ânes fut durant des décennies sa seconde maison. Jacques Bodoin a épousé la comédienne Micheline Dax, célèbre chez Disney pour avoir prêté sa voix à la sorcière Ursula ou encore à Piggy, la cochonne amoureuse de Kermit dans le Muppets Show.

Jacques Bodoin
Jacques Bodoin

Au cinéma, Jacques Bodoin s’est offert quelques apparitions, notamment dans La Grande Vadrouille de Gérard Oury ou Le Viager de Robert Tchernia. Il fut longtemps aussi animateur de radio (émission Avec le Sourire de… sur Europe 1) et de télévision. Mais c’est sa voxographie qui a marqué sa carrière également : de 1965 à 1975, il se voit confier le doublage du célèbre chien Pollux dans Le Manège Enchanté. Ce timbre si particulier marquera plusieurs générations. Il participera également au doublage de Astérix et Cléopâtre en 1968 ou prêtera sa voix à Lucky Luke. Chez Disney, dans le film Coquin de Printemps (1947), il a incarné à la fois Mickey, Donald et Jiminy Cricket (1ère version de doublage). Il est crédité aussi dans Cendrillon (1950) dans lequel il double les espiègles Jaq et Gus. Enfin, on retrouve Jacques Bodoin dans Alice au Pays des Merveilles en 1951, il y joue le Loir dans la Théière.