Disneyphile
Image default
Disneyland Paris

Des taxis volants au départ de Disneyland Paris

Les groupes Aéroports de Paris, RATP et Airbus ont annoncé conjointement un nouveau partenariat depuis le salon International de l’Aéronautique et de l’Espace du Bourget, autour d’un projet expérimental prévu pour l’année 2024. Des taxis volants ! Vous ne rêvez pas, ce nouveau mode de transport est à l’étude et semblerait être pris très au sérieux. Pour le moment, la région parisienne est concernée en priorité et un axe majeur est ciblé, celui reliant l’aéroport Roissy Charles-de-Gaulle et Saint-Denis ou… Chessy-Marne-la-Vallée, où se situe la gare RATP et TGV permettant au plus grand nombre de rejoindre Disneyland Paris.

Taxi the Flying Car

Paré pour un décollage en 2024, année stratégique puisqu’elle verra les Jeux Olympiques débarquer à Paris. Les taxis VTol – aéronefs à décollage et atterrissage vertical –  permetteront de parcourir une distance de 30 km en 10 minutes à peine, inspirés de la technologie développée par Airbus. Il ne faut toutefois pas s’attendre à du transport de masse ! Seulement six décollages par heure sont prévus (toutes les dix minutes), sachant qu’un VTol pourra embarquer deux à quatre passagers. Eduardo Dominguez Puera, vice-président du pôle Mobilité aérienne urbaine d’Airbus, précisait que cette capacité pourrait augmenter et que les véhicules seront 100 % éléctriques pour limiter les coûts écologiques.

taxi volant disneyland paris

Des taxis volants au départ de la gare de Disneyland Paris

La RATP qui en sera le gestionnaire devrait proposer des tarifs autour d’une vingtaine d’euros pour un aller simple. La rapidité de ce mode de transport sera un argument de taille pour débourser ce prix. La gestion du trafic aérien en zone urbaine et basse altitude sera également à superviser ainsi que l’intégration urbaine et la planification de ce nouveau mode de transport. Des aérogares appelées Vertiports seront conçues (en l’espace de 18 mois), permettant l’atterrissage et le décollage en vertical, des taxis volants. Un tout premier vertiport test sera construit : son site sera déterminé avant fin 2019. Il s’agira de l’un des dix sites aéroportuaires national de grande couronne : Coulommiers, Chelles, Meaux ou Lognes (Seine-et-Marne) ; Etampes (Essonne) ; Toussus-le-Noble, Saint-Cyr ou Chavenay (Yvelines) ; Pontoise ou Persan (Val-d’Oise).

taxis volants disneyland paris

Puis, l’objectif JO est attendu pour 2024, avec trois vertiports : sur l’aérodrome choisi, à Roissy Charles-de-Gaulle, et sur un site olympique. « Un calendrier serré et ambitieux », reconnaît Edward Arkwright. Marne-la-Vallée Chessy et donc Disneyland Paris sont concernés pour relier par les airs l’aéroport principal de la capitale. Source : Le Parisien

Articles en lien

Dans les coulisses du Festival du Roi Lion & de la Jungle

Florian Mihu

Studio Tram Tour devient Cars Route 66

Florian Mihu

LEGO rend hommage au train de Disneyland Railroad

Florian Mihu

En poursuivant votre navigation sur Disneyphile, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de données personnelles. Je comprends En savoir plus