Disneyphile
Image default
Disney+

Le gouvernement français veut faire retarder le lancement de Disney+

Alors que le “confinement” pour lutter contre la propagation du coronavirus COVID-19 vient seulement de démarrer dans l’Hexagone, l’engorgement des réseaux des opérateurs télécoms en Europe se fait sentir du fait de l’augmentation accrue du télétravail. Reed Hastings, co-fondateur et PDG de Netflix, a cédé à la pression et a annoncé une réduction drastique de 25 % du débit de sa plateforme sur les réseaux des quelque 80 opérateurs télécoms en Europe, suite à un entretien avec Thierry Breton, commissaire européen, chargé de la politique industrielle, du marché intérieur, du numérique, de la défense et de l’espace. Résultat : certains types d’abonnements à la plateforme ne proposent plus la haute définition.

Le lancement de Disney+ menacé par les conséquences du coronavirus

Youtube a également rejoint la cadence suite à cet appel de la Commission européenne. Mais les autorités s’inquiètent de ce phénomène qui prend de l’ampleur : les pics de trafic habituellement observés le week-end se produisent désormais tous les jours. Cédric O, Secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Economie et des Finances et du ministre de l’Action et des comptes publics, chargé du Numérique, explique que ce problème d’engorgement n’est pas sans risques. Le 24 mars prochain, Disney+ est lancé en Europe de l’Ouest. C’est sous la pression du lobby des opérateurs télécoms, probablement jaloux de ne pas avoir bénéficié d’un accord de distribution directe de Disney+ (CANAL+ est le seul distributeur exclusif de la plateforme en France), le gouvernement a demandé à la firme aux grandes oreilles de reporter son lancement, là encore pour préserver les réseaux !

disney plus 24 mars

Le journal Les Echos confirme d’ailleurs cette information d’après une source proche du dossier au gouvernement. Mais The Walt Disney Company aurait purement et simplement décliné cette demande, maintenant donc sa date de lancement officielle en France, au Royaume-Uni, en Irlande du Sud, en Allemagne, en Italie et en Espagne. Mais Disney va-t-elle devoir réduire son débit malgré tout pour éviter une sanction plus sévère (le bridage par les opérateurs de la bande-passante) ? Une mesure qui mettrait évidemment en péril le principe de neutralité sur la toile, les géants du divertissement étant les cibles faciles de ce problème.

Copyright © Disneyphile 2020 / Tous droits réservés / Reproduction interdite

Articles en lien

Lizzie McGuire sur Disney+ : la showrunneuse Terri Minsky abandonne la série

Florian Mihu

Un jeune Luke Skywalker dans la série Obi-Wan Kenobi ?

Florian Mihu

Disney+ se dévoile aux américains et s’associe à Hulu et ESPN

Florian Mihu