Disneyphile
Image default
Reviews

La Célébration Halloween de Mickey – Critique de la Parade

C’est l’automne et Mickey est bien décidé à relancer sa traditionnelle machine à trouilles et à citrouilles… A l’occasion d’une Célébration très spéciale défilant sur l’artère principale du Parc Disneyland, notre souris préférée invite, dans un tourbillon de couleurs et de sourires, ses plus fidèles Amis et les Visiteurs à fêter la fin des moissons et la fête de la récolte, qui aboutissent sur celle d’Halloween. Place à la Célébration Halloween de Mickey !

Celebration Halloween Mickey Critique

Une cavalcade typiquement parisienne

La Célébration Halloween de Mickey a effectué sa sortie inaugurale le 5 octobre 2013 au Parc Disneyland à Disneyland Paris. Cette cavalcade inédite et exclusive à la destination parisienne de The Walt Disney Company est un véritable tour de force artistique si bien qu’elle constitue à elle seule la quintessence de ce qui se fait de mieux en matière de divertissement Disney. Créée par la directrice artistique Kat de Blois et développée par le directeur artistique Emmanuel Lenormand au fur et à mesure des saisons, cette animation quotidienne rend un vibrant hommage aux splendeurs de la saison automnale, mariant habilement deux pendants, la récolte des moissons qui s’achève et Halloween, fête païenne traditionnelle d’origine anglo-celte. A travers plusieurs tableaux, elle décrit ainsi aux Visiteurs européens différentes facettes de cette époque si particulière de l’année en offrant des chars uniques en leur genre, tous plus somptueux les uns que les autres, et tout un éventail de Personnages Disney rares pour certains, et en totale adéquation avec l’histoire ainsi relatée. L’analyse que nous en tirons dans cet article se base sur la version de la cavalcade présentée du 1er octobre au 4 novembre 2018.

Celebration Halloween Mickey 1

Pour magnifier cette aventure haute en couleurs, Disneyland Paris a fait appel à l’une de ses têtes pensantes les plus innovantes, Kat de Blois. Diplômée du conservatoire de Boston aux Etats-Unis, Kat de Blois a débuté sa carrière en tant que danseuse et chanteuse à New York, tant sur les planches qu’au cinéma ou sur le petit écran. Ses premiers pas en Europe, elle les fait grâce au chorégraphe Jérôme Robbins qui lui confie le rôle d’Anybody dans la tournée internationale de la comédie musicale West Side Story. Après être passée par l’enseignement de la danse contemporaine et de la comédie musicale à Paris, elle se lance dans la mise en scène sur le spectacle Cats adapté en France, pour lequel elle officie en tant que metteur en scène résidente, ce même spectacle qui reçoit le Molière du Meilleur Spectacle Musical en 1989. C’est deux ans plus tard qu’elle fait ses premiers pas au sein de l’univers de Mickey, à Disneyland Paris et Hong Kong Disneyland. En qualité de conceptrice au sein du Département Spectacles du Resort parisien, elle chorégraphie et met en scène jusqu’en 2016 de nombreux spectacles célèbres dont Rock Shock (1992), The Main Street Electrical Parade (1992), Pocahontas, Le Spectacle (1996), Disney Classics : La Musique et la Magie (1997), Tarzan, La Rencontre (2000), Disney’s Fantillusion Parade (2003) ; puis à partir de 2005 en tant que directrice artistique des spectacles de Disneyland ParisThe Twilight Zone Tower of Terror Grand Opening Inauguration Spectacular (2008), ou La Garden Party de Dingo (2015) et Chantons La Reine des Neiges (2015). En Chine, à l’occasion de la première du film d’animation Mulan, elle dirige la troupe du Shandong National Chinese Circus avec qui elle conjugue acrobatie orientale et chorégraphie contemporaine occidentale, pour la tournée dans les capitales européennes. On lui doit également la co-fondation du Creative Council for Walt Disney Imagineering Creative Entertainment. En 2018, ce sont Françoise Baffioni et Emmanuel Lenormand qui se voient confier la tâche de mettre en scène La Célébration Halloween de Mickey.

Celebration Halloween Mickey 2

Halloween mais pas que !

Outre des thématiques totalement en adéquation avec les attentes des Visiteurs européens, La Célébration Halloween de Mickey revêt un caractère particulier par l’histoire qu’elle raconte. Loin des parades et autres spectacles finalement très standardisés sur le thème d’Halloween auxquels les Parcs Disney nous ont habitué, celle-ci s’apprécie comme un livre que l’on feuilleterait sur un banc au milieu d’une nature aux couleurs automnales.

Celebration Halloween Mickey 3

Une véritable histoire

En meneuse de défilé, Daisy, élue « Miss Harvest » de l’année, invite le public à célébrer Halloween avec ses Amies Sorcières. Donald Duck, dans un univers fait de paille et de citrouilles, témoigne de la frénésie de l’automne, en compagnie de deux autres animaux de basse-cour, Pan-Pan et Miss Bunny, inséparables. Les récoltes ont été fructueuses et le blé à point, fraichement moissonné, est ainsi transporté pour être battu. L’oncle Picsou quant à lui, ferme la marche, bien décidé à veiller précieusement sur une étrange citrouille qui semble valoir de l’or… La céréale et la culture potagère feront la fortune de celui-ci ? Derrière ce petit monde, d’autres animaux de la Ferme en Fête saluent les passants : les Trois Petits Cochons, plus heureux que jamais sans le Grand Méchant Loup à leurs trousses, mais aussi Horace Dusabot et la divine Clarabelle Cow, entourés d’agriculteurs.

Celebration Halloween Mickey 4

Tout droit sortis de la Forêt des Rêves Bleus, Winnie et ses Amis, sont juchés dans une grange… mobile, et célèbrent aussi la saison d’Halloween. Derrière cette Ferme en Folie, un arbre mort et enchanté abrite en son sein diverses créatures rhétoriques de la Nature. A sa cime, des petits champignons le suivent de près…

Celebration Halloween Mickey 5

Non loin de là, des danseurs très colorés annoncent la venue d’une autre vedette. Minnie, depuis son immense corne d’abondance, remplie de feuilles aux couleurs automnales, de fruits et de citrouilles, rend elle aussi hommage à la saison des moissons. Derrière elle, Tic et Tac, accompagnés de la charmante Clarisse, ont profité de la récolte pour dérober et stocker un maximum de noisettes ! Tous ont saisi l’occasion de se présenter dans leurs plus beaux costumes de saison. Les tournesols forment juste derrière un bouquet champêtre enchanteur.

Celebration Halloween Mickey 6

Cette joyeuse bande laisse place à des esprits plus tourmentés : relevés d’entre les morts, des couples fantomatiques affublées de tenues victoriennes salies par le temps et aux visages blafards et aux corps voûtés, effectuent une danse cadavérique, comme si ils n’avaient jamais cessé de tournoyer… Un manoir hanté apparaît alors révélant alors plusieurs indices nous laissant penser qu’il appartient à Mickey Mouse en personne. D’ailleurs, notre Souris magicienne a l’air de s’y amuser comme une folle en proposant des tours d’illusionnistes à différents endroits de celui-ci, se métamorphosant d’un point à l’autre avec différentes tenues très halloweenesques.  Ce manoir, par les fumées qui s’en échappent et les éclairs qui en jaillissent, a l’air vraiment possédé.

Celebration Halloween Mickey 7

Mickey a d’ailleurs convié sur le péron de son Manoir deux invités de marque, puisqu’il s’agit des résidents potentiels d’une autre demeure située non de là. Vivants ou morts ? Cette mariée et ce grand bourgeois ont l’air de manifestement bien se connaître… De l’autre côté de celui-ci, les neveux de Donald, transformés en petits diablotins, s’amusent à faire et se faire peur en gambadant entre les pierres tombales. D’autres créatures de la nuit peu fréquentables les accompagnent en queue de ce défilé.

Celebration Halloween Mickey 8

La Célébration Halloween de Mickey : un must de Disneyland Paris !

Ce défilé haut en couleurs n’a pas à rougir des différentes parades d’Halloween défilant actuellement dans d’autres Resorts Disney de par le monde. Bien au contraire, son scénario des plus aboutis lui offre un statut très à part parmi toutes parades que propose Disneyland Paris depuis quelques années. Elle met d’abord en exergue non pas le pan plus traditionnel d’Halloween, axé sur la peur et l’horreur mais sur les joyeusetés qui accompagnent cette célébration, en s’inspirant du Festival Harvest américain. En marche du défilé, cette symbolique culturelle forte est d’ailleurs portée par Daisy et son ballet de sorcières. Elle fait également un parallèle très intéressant avec le folklore typiquement européen, en mélangeant savamment fête des moissons et Halloween. C’est donc logiquement que La Célébration Halloween de Mickey fait intervenir non pas des Méchants Disney comme il est souvent de mise à cette période de l’année mais une très grande partie des Toons Disney. Les incontournables sont évidemment présents mais on ne peut que se réjouir des sorties de Clarabelle, d’Horace, de Rifi, Firi et Loulou ou encore des Trois Petits Cochons. Tel un cartoon devenu réalité, on assiste là à la procession des plus grandes stars des studios de Mickey, apparues pour la plupart quelques années après Mickey sur le grand écran. Certaines d’entre elles étant moins populaires que les autres auprès du grand public, c’est une aubaine pour Disney de les faire découvrir aux nouvelles générations.

Celebration Halloween Mickey 9

Le char de la Ferme en Folie est d’ailleurs très intéressant à observer. Son atmosphère campagnarde est l’occasion rêvée pour Winnie de fêter Halloween de manière plus traditionnelle. Chats noirs, chauve-souris et citrouilles sculptées proviennent directement de la ferme en question. La vision très hédoniste du char de Minnie, Tic, Tac et Clarisse, n’est pas sans rappeler le travail du peintre de la Renaissance Arcimboldo. Mandarine, poire, maïs, citrouille, groseille, noix et légumes oubliés… sans oublier le raisin rouge, symbole des vendanges, ont l’air de trouver ici une jolie harmonie.

Celebration Halloween Mickey 10

L’univers plus macabre de Phantom Manor

Cette joie de vivre laisse place au spectacle et à la fête à proprement parler avec le Manoir aux Illusions de Mickey, le joyau de cette parade d’Halloween, avec son nombre incalculable d’effets spéciaux et lumineux, synchronisés avec les tours qu’offre Mickey. Véritable bijou technique, il n’en reste pas moins l’une des plus belles créations esthétiques des équipes Entertainment de Disneyland Paris. Ses couleurs chatoyantes, ses façades en perspective forcée et ses formes volontairement cartoonesques ne sont pas sans nous rappeler les aventures épiques de Mickey en 1929 dans le court-métrage The Haunted House. Disneyland Paris reprend un concept à succès des autres Parcs Disney dans le monde, celui d’offrir à son attraction de type « maison hantée », un char à part entière. Et il est vrai, ce Manoir a tout l’air de s’inspirer de Phantom Manor, l’attraction célèbre de Frontierland. Les costumes très détaillés de cette unité rappelent d’ailleurs la palette de couleurs et de motifs de la célèbre demeure des Ravenswood. Les deux personnages sur le péron de ce char évoquent d’ailleurs directement le Phantom et la Mariée de l’attraction, sans pour autant que leurs noms soient directement cités au cours de l’animation. On peut dès lors se poser la question de savoir pourquoi une histoire aussi sombre dans le patrimoine des Parcs Disney est associé à la bonne humeur de Mickey. L’effet de contraste est d’ailleurs saisissant quand Mickey se retrouve entre le Phantom et la Mariée…

Celebration Halloween Mickey 11

Un show-stop spécial pour les 90 ans de Mickey

Au cours du défilé, les chars proposent en 2018 à l’occasion des célébrations des 90 ans de Mickey, un intermède sur Central Plaza. Différents personnages des quatre unités principales quittent la cavalcade pour venir offrir quelques minutes de spectacle inédit devant le Château de la Belle au Bois Dormant. L’ambiance devient alors plus festive puisqu’il s’agit de marquer le coup pour les neuf décennies qui approchent pour Mickey. « Great Big Year », une musique inédite d’inspiration country-rock, accompagne les différents personnages et danseurs. Entraînante, elle fait la part belle à chacun des univers présentés et offre même la réplique au Phantom en personne. Mais le sentiment d’extase du Fan Disney survient quand la voix de la Mariée résonne sur cette musique ! Deux points négatifs mais mineurs viennent ternir quelque peu le tableau : l’utilisation de serpentins géants, qui avec le vent, viennent gêner les danseurs plus qu’autre chose ou s’accrocher sur les supports des lumières de Central Plaza ; et la faute de goût de faire évoluer l’unité du Phantom et de la Mariée sur une musique trop country… Ceci étant dit, cette animation est une belle surprise et un ajout plus que bienvenu.

Celebration Halloween Mickey 12

L’alchimie entre la fête des moissons et celle des citrouilles se retrouve dans l’hymne de la cavalcade, « Vive la Vie », co-écrite par Brendan Milburn, Valérie Vigoda et Fabrice Ferrer et composée par Scott Erickson ; de ce fait, la musique rompt radicalement avec les chansons qui ont fait les succès des années précédentes au Parc Disneyland (« Halloween, Halloween » et « It’s Halloween-o-ween ») en proposant une virée résolument country et enjouée. La Célébration Halloween de Mickey est véritablement conçue comme un spectacle à part entière, possédant sa propre musique d’introduction avec « Shine On, Harvest Moon » interprétée à l’origine par Ruth Etting en 1931.

Celebration Halloween Mickey 13

Véritable vitrine du savoir-faire de Disneyland Paris, La Célébration Halloween de Mickey est un pur condensé d’originalité et de singularité dans les thèmes qu’elle aborde. Rythmée, enjouée et brillamment mise en scène avec des chorégraphies élaborées et une mythologie riche, elle offre une nouvelle vision d’Halloween, s’intégrant parfaitement au sein de la destination parisienne de la firme aux grandes oreilles. Ses 83 artistes et dizaines de personnages la font vivre avec passion et générosité : elle constitue à elle seule l’élément désormais incontournable de chaque Festival Halloween Disney, se plaçant sans mal au sommet des plus grandes Parades Disney qui soient. A redécouvrir en vidéo ici.

Articles en lien

Soirée Halloween 2018 – Critique de l’Evénement

Florian Mihu

Hôtels Disney : une nouvelle nomenclature des chambres

Martin Bertrand

Tom Fitzgerald parle de la rénovation de Phantom Manor

Florian Mihu