Disneyphile
Image default
Films Disney

Le port du masque est obligatoire dans les salles de cinéma et de spectacle

Aujourd’hui, le Premier Ministre Jean Castex a annoncé toute une ribambelle de mesures supplémentaires en faveur du milieu de la Culture en France, et notamment de l’industrie cinématographique et des arts vivants. Ces nouvelles directives ont été prises pour s’adapter au mieux à l’état actuel de la situation sanitaire que nous vivons avec la Covid-19.  Lors de l’entretien qu’il a accordé à la station France Inter, le chef du gouvernement a indiqué notamment parmi les mesures phares que le port du masque dans les salles de cinéma et de spectacle, qui était jusqu’alors simplement recommandé, devenait obligatoire dès à présent.

Le port du masque rendu obligatoire au cinéma

Les premières règles qui furent mises en vigueur le 22 juin dernier, date officielle de réouverture des cinémas, imposaient ce port du masque de protection seulement dans les espaces de circulation du public ainsi que les toilettes ou encore aux caisses. Désormais, vous devrez le porter durant toute la durée d’un film ou d’un spectacle une fois en salle. Cette mesure est complémentaire de celles qui étaient déjà en place comme la distanciation physique entre les groupes de personne, la désinfection des mains. Jean Castex a d’ailleurs précisé que le combo “distanciation physique – port du masque” sera surtout imposé dans les grandes métropoles, où le virus a tendance à circuler davantage. Dans tous les cas, porter un masque devant un film devient obligatoire partout.

Un masque, un film

Certains exploitants craignent déjà un manque à gagner durant ces prochains mois, ce système ayant déjà été mis en place en Belgique et n’ayant pas porté ses fruits. Le patron du groupe de multiplexes Kinepolis en Belgique révélait il y a peu une chute drastique (à hauteur de 40 % environ) de la fréquentation de ses salles, dû selon lui à la mesure du port du masque obligatoire.

“Nous avons observé une grande différence entre la période où il n’était pas obligatoire et celle où il l’est, regrettait-il. Le chiffre d’affaires a ainsi baissé, selon nos estimations, de 35 à 40 %La situation actuelle n’est pas rentable. Avant que le port du masque ne soit rendu obligatoire aussi durant le film et que la capacité d’accueil des salles ne soit limitée à 100 personnes, Kinepolis parvenait certains jours à attirer 50 % de visiteurs, voire même un peu plus, par rapport à la période d’avant-Covid-19. La météo jouait (et joue encore) aussi un rôle déterminant dans ces performances.”

Parmi les autres mesures annoncées par Jean Castex, on retiendra également un vaste plan de relance économique du secteur culturel, estimé à 2 milliards d’euros. L’idée selon le gouvernement est de compenser les éventuelles pertes de revenus des salles de cinéma et de spectacle si et seulement si les mesures sanitaires mises en place deviennent des contraintes pour ce secteur, qui n’arriverait pas à atteindre le seuil d’équilibre économique. “Vivre avec le virus” est désormais un principe à adopter (du moins temporairement) selon le Premier Ministre, il convient donc aussi de “se cultiver avec le virus” et “en tirer toutes les conséquences.”

Copyright © Disneyphile 2020 / Tous droits réservés / Reproduction interdite