Disneyphile
Image default

Les Français vaccinés pourront retourner aux États-Unis dès novembre 2021

Joe Biden, président des États-Unis d’Amérique, devrait annoncer prochainement la réouverture complète des frontières de son pays à l’international. Cela veut dire en d’autres termes que les européens pourront revenir au pays de l’Oncle Sam, et ce, dès le mois de novembre. La condition sinéquanone étant d’avoir un schéma vaccinal complet et à jour. En effet, dans un monde où la vaccination commence à gagner du terrain et l’épidémie de la COVID-19 s’enraye progressivement, les pays ont tendance à rouvrir leurs frontières. Ce sera donc bientôt le cas des États-Unis.

Retour à Disneyland et Disney World en novembre

Il sera donc possible pour tous les européens de revenir à Disneyland Resort et Walt Disney World Resort dès le mois de novembre prochain. Selon le Financial Times, leprésident américain Joe Biden devrait annoncer que les touristes européens (et donc français) pourront se rendre dans le pays dès le mois denovembre prochain. La seule exigence requise est qu’ils soient totalement vaccinés. Cette mesure annonce la levée de restrictions frontalières qui auront duré 18 mois, initiées d’abord par Donald Trump puis prolongées par son successeur.

Cette décision intervient suite à de longues tractations entre Washington, Londres et Bruxelles. Les britanniques comme les membres de l’Union Européenne sont concernées par cette mesure. Il est donc désormais possible d’entrevoir l’avenir, chers Fans Disney, et de planifier vos prochains séjours à Disneyland Resort à Anaheim ou Walt Disney World Resort en Floride.

« Cette exigence de vaccination déploie le meilleur outil dont nous disposons dans notre arsenal pour assurer la sécurité des personnes et empêcher la propagation du virus », a déclaré Jeff Zients, coordinateur de la réponse COVID-19 de la Maison Blanche.

Les voyageurs devront présenter une preuve de vaccination complète avant de monter à bord des avions à destination des États-Unis. Un test COVID-19 continuera également d’être requis dans les trois jours suivant le départ et la preuve des résultats négatifs devra être présentée. Une recherche améiorée des contacts sera également requise, mais il n’y aura pas de mandat de quarantaine. Les États-Unis ont été parmi les pays les plus lents à lever leurs restrictions de voyage . Alors que le Canada a rouvert ses frontières terrestres aux voyageurs américains début août, les États-Unis ont annoncé plus tard dans le mois que leurs frontières terrestres resteraient fermées aux touristes. Et même si les pays européens ont assoupli les restrictions de voyage pour les voyageurs américains au début de l’été, l’interdiction de voyager aux États-Unis a été maintenue.

De longues négociations concernant les frontières des États-Unis

Les États-Unis ont déjà signalé plus de décès dus au COVID-19 en septembre que pendant tout le mois d’août, avec des décès en moyenne de près de 2 000 par jour, selon l’analyst des données Johns Hopkins pour USA Today. Ces derniers mois, les pays interdits de voyager aux États-Unis – dont l’Italie, la France, l’Espagne et la Suède – ont resserré les conditions d’entrée pour les voyageurs en provenance des États-Unis en raison de l’augmentation des cas de COVID-19. Les mandats de quarantaine, les exigences en matière de vaccins et les interdictions pures et simples sont quelques-unes des restrictions auxquelles les voyageurs internationaux américains sont désormais confrontés.



© Disneyphile 2021 / Tous droits réservés / Reproduction interdite

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et la gestion de vos données par ce site.