Disneyphile
Image default

Nos Pires Amis – Critique du Film Disney+

Dans Nos Pires Amis, un couple collet monté fait au Mexique la connaissance de deux fêtards en quête permanente de sensations fortes. Pour Marcus et Emily, il ne s’agit que d’une pause dans leur vie bien rangée, l’occasion de « se lâcher » le temps d’une semaine de délire et de débauche avec leurs « potes de vacances ». Sauf que, des mois plus tard, tous deux découvrent horrifiés que Ron et Kyla – les fameux fêtards – se sont invités à leur mariage, avec les conséquences désastreuses qu’on peut imaginer. Il n’y a pas à dire : certaines amitiés devraient vraiment avoir une date limite de consommation !

Une comédie qui manque foncièrement d’originalité

À mi-chemin entre Mon Beau-Père et Moi, Serial Noceurs et Disjoncté, le film Nos Pires Amis produit par 20th Century Studios et distribué en exclusivité avec le label Star Original sur Disney+ le 27 août 2021 (Hulu outre-Atlantique) est une cette comédie qui cherche à divertir jusqu’à l’outrance à travers une intrigue finalement assez creuse et convenue, menant à des situations bizarres, empilées les unes par dessus les autres. Mais à travers tous ces moments inconfortables, en ressort malgré tout un doux message sur l’amitié.

Marcus (Lil Rel Howery) a essayé de mettre en place la demande en mariage parfaite pour sa compagne Emily (Yvonne Orji), leur offrant un voyage dans un hôtel 5 étoiles au Mexique. Mais lorsque leur chambre est détruite dans cette destination de vacances qui affiche complète, ils finissent par être invités par un autre couple à rester dans leur suite présidentielle. Baissant petit à petit leur garde et se désinhibant progressivement, Marcus et Emily s’amusent avec le sauvage et déluré Ron (John Cena) et la loufoque Kayla (Meredith Hagner), un couple pas comme les autres. Mais à la fin du voyage, Ron et Kayla affichent leur désir de rester absolument en contact avec Marcus et Emily, qui souhaitent garder leurs « amis de vacances » en vacances.

Mais Nos Pires Amis reste plaisant pour ses personnages et ses situations

Le personnage de Marcus est très similaire à celui de Greg Focker, tant au niveau de sa personnalité tendue que de sa relation avec son futur beau-père. La dynamique entre Lil Rel Howery et Robert Wisdom n’est en revanche jamais aussi amusante que celle de Ben Stiller avec Robert De Niro dans Mon Beau-Père et Moi. Nos Pires Amis prend alors des airs de pastiche plus ou moins maladroit de cette comédie culte.

nos pires amis

Comme Matthew Broderick avec Jim Carrey dans Disjoncté, Marcus et Emily n’arrivent pas à se débarrasser de Ron et Kayla lorsque ces derniers débarquent sept mois plus tard pour interrompre leur mariage. Ni l’un ni l’autre ne sont aussi dérangés que dans Disjoncté, mais les deux personnages arrivent malgré tout à des situations extrêmes, qui finissent pas se résoudre assez facilement dans un dénouement somme tout convenu. Malgré cela, ils donnent l’impression d’être ingérables durant ce mariage – et même pour le public – mais leurs interprètes John Cena et Meredith Hagner sont si sympathiques et charismatiques, que vous finissez par les apprécier.

Et il est vrai, le réalisateur Clay Tarver joue un peu avec le public à plusieurs moments du film, laissant penser que les choses sont sur le point de prendre une tournure très sombre dans l’histoire, et, à chaque fois, les choses se rétablissent. Cette attente constante sur le basculement éventuel de l’histoire et de ses personnages permet aux moments les plus légers et à la comédie pure (physique et stellaire la plupart du temps) d’avoir davantage d’impact et surtout de garder en haleine le spectateur.

Un message doux

Les autres fils conducteurs du film, comme Henry (Robert Wisdom) qui n’aime pas Marcus, la querelle continue entre Marcus avec le frère de sa future épouse (King Bach) et les collègues de Marcus qui ne sont pas invités au mariage, ajoutent tous quelque chose d’amusant à ce ensemble et permettent le plus souvent d’offrir des scènes mémorables comme la séquence de chasse au renard, qui offre des répliques assez saillantes.

Nos Pires Amis n’est pas parfait car la comédie s’étire un peu trop par moments et des longueurs apparaissent ici et là. Quelques coupes au montage n’auraient pas été de trop pour le rythme global, d’autant que l’histoire n’est guère originale. Cela dit, les succès sont peut-être plus nombreux que les défauts dans ce film somme toute modeste et qui fait son travail, avec des séquences – parfois surréalistes – qui aspirent à une certaine forme de sincérité et cela s’en ressent jusqu’à la fin, malgré une histoire un peu mince pour vraiment parler de réussite. Mais le visionnage reste plaisant.



© Disneyphile 2021 / Tous droits réservés / Reproduction interdite

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et la gestion de vos données par ce site.