Disneyphile
Image default
Activités pédagogiques

De Zéro en Héros, la figure mythologique d’Hercule

Walt Disney disait que « le rire n’est pas un ennemi de l’apprentissage ». Dans cette nouvelle rubrique, nous vous proposons d’apprendre en vous amusant. Retrouvez sur Disneyphile la publication régulière d’un cahier d’activité se composant d’un article liant un classique d’animation des studios Walt Disney ou un long-métrage Pixar à une thématique pédagogique. Vous y trouverez un QCM sur le film, de petits exercices ludiques dans l’esprit d’un cahier de vacances et une activité pratique à faire seul ou en famille. Téléchargez tous les documents au format PDF (lien). Le quatrième de cette série associe Hercule à la thématique de la mythologie.

De héros mythologique à héros Disney

Hercule (Hercules), sorti en 1997 est le 50e long-métrage d’animation et le 35e classique d’animation des studios Disney. Il est réalisé par John Musker et Ron Clements pour une durée de quatre-vingt neuf minutes. Le film d’animation s’inspire librement du personnage mythologique d’Hercule, en en faisant le fils de Zeus et Héra. Devenu mortel par la force d’Hadès, il se retrouve sur terre et doit, aux côtés du satyre Philoctète, apprendre à devenir un héros pour retourner sur l’Olympe. 

Le classique d’animation utilise de manière très libre le personnage légendaire. En effet, dès les premières minutes du film, le spectateur peut constater une divergence avec les mythes antiques. Les studios Disney prennent le parti pris de faire du personnage d’Hercule un Dieu, né du mariage de Zeus et Héra. La première partie du film permet de voir l’enfant évoluer sur l’Olympe au milieu de célèbres Dieux comme Athéna ou Hermès et accompagné du célèbre cheval ailé Pégase. Le personnage antique d’Hercule selon la mythologie latine, appelé également Héraclès dans la mythologie grecque – qui le voit naître – est en réalité  un demi Dieu né de l’union de Zeus à une mortelle, Alcmène. Héros vénéré et représenté en art dès l’antiquité, Hercule est réputé pour tout un tas d’exploits dont les très célèbres douze travaux. Sa plus ancienne mention remonterait aux texte de Homère, célèbre poète de la fin du VIIIe siècle. 

hercule

Si de nombreux auteurs ont traité de la mythologie et du personnage d’Hercule, seulement deux auteurs nous livrent des textes complets retraçant toute la vie du héros. Apollodore le Mythographe (écrivain du Ier siècle après JC) et Diodore de Sicile (historien du Ier siècle après JC) en dressent un portrait, respectivement dans les ouvrages la Bibliothèque et le quatrième livre de la Bibliothèque Historique. 

Une vie de demi-dieu dans la Grèce Antique

L’existence de Hercule suit une trame assez similaire d’un auteur à un autre avec toutefois quelques épisodes supplémentaires dans certains textes ou quelques différences sur des événements précis. Sa vie se découpe en mythes concernant sa naissance, son enfance, son éducation, la guerre, les travaux et sa mort. Dans la majorité des écrits, Zeus, envisageant de donner aux hommes un dieu capable de les aider, descend sur terre pour courtiser une humaine. Il jette son dévolu sur Alcmène, descendante de Persée (demi-dieu et roi de Tirynthe), à laquelle il fait un enfant en l’absence de son mari le roi Amphitryon, de qui le dieu prend l’apparence pour tromper la femme. Alcmène accouche ensuite de deux enfants, Hercule et Iphiclès, le premier fils de Zeus et le deuxième fils de Amphitryon. Selon la mythologie grecque, un dieu ne peut devenir immortel sans avoir téter, bébé, le sein de la déesse Héra. Hermès, messager des dieux, emporte ainsi le nouveau né Hercule dans le lit de la déesse endormie. Celle-ci se réveillant alors que l’enfant buvait son lait, eut un tel mouvement de recul que son lait se serait dispersé dans le ciel donnant la Voie Lactée. La déesse prise de haine contre cet enfant né de l’infidélité de son mari envoya sur terre des serpents le tuer. Le demi-dieu, fort de ses pouvoirs terrassa les créatures, laissant ses parents découvrir les dons dont leur enfant était doté. La naissance d’Hercule diffère ainsi complètement dans le film d’animation, proposant une naissance heureuse du dieu auprès de ses parents divins. C’est une fois en condition de mortel que le fils de Zeus trouve ses parents adoptifs répondant aux noms de Alcmène et Amphitryon. Ce choix peut toutefois s’expliquer par le souhait chez Disney de trouver un scénario comportant un élément perturbateur, une opposition franche entre un méchant (Hadès) et un gentil (Hercule). Dans la mythologie grecque, ce dernier ne se confronte que succintement avec le dieu des morts sans que cela ne soit l’enjeu de toute sa vie. La personne qui s’acharnera contre lui restera toujours la déesse éprouvée Héra. 

Dans les écrits antiques, Hercule réalise sa formation de héros auprès d’un centaure. Ce dernier se nomme Chiron, fils du titan Cronos, qui vit dans une grotte sur le mont Pélion. Le centaure n’en est pas à sa première formation avec Hercule, puisque auparavant il a éduqué entres autres Achille (héros de la guerre de Troie) et Jason (qui s’est mis en quête de la toison d’or). Avec les studios de Walt, les réalisateurs font l’impasse sur ce personnage, confiant le rôle de précepteur à celui qui n’est que son compagnon dans la mythologie : le satyre Philoctète. Formateur de héros retraité après plusieurs échecs dans le film d’animation, dans la mythologie, Philoctète est principalement connu pour être le compagnon du héros et pour avoir dispersé ses cendres à sa mort et caché ses flèches, promettant de garder le secret de l’endroit où elles reposaient. Promesse qu’il ne tiendra pas, sollicité par les grecs en route pour le siège de Troie et ayant besoin des armes du héros. 

hercule

A la suite de sa formation, Hercule réalise différents exploits et participe à différentes péripéties. L’épisode le plus connu est celui des travaux. A la suite de la guerre contre les Minyens, le roi Créon, pour remercier Hercule de son aide, donne sa fille Mégara au héros pour qu’il puisse l’épouser. Une très grande différence encore une fois apparait dans le film de 1997. Mégara est représentée comme un femme blessée ayant donné son âme à Hadès pour sauver son premier époux qui, sans scrupule, est parti avec une autre femme. Elle aide alors Hercule dans sa recherche d’héroisme tout en tombant amoureuse de lui. Dans les mythes, Mégara est simplement la fille de Créon, roi de Thèbes, qui donne sa fille en mariage au héros. A la suite de leur union, naissent plusieurs enfants (deux ou huit selon les écrits). Héra, qui vouerait toujours une haine indéfectible à l’enfant de Zeus, aurait rendu le héros fou pour qu’il tue tous ses enfants, ce qu’il fera en les mettant au feu avant de s’en prendre à sa femme qui essayait de les sauver. Pour expier sa faute, il consulte la Pythie (oracle du temple d’Apollon) qui lui indique de se mettre au service d’Eurysthée (roi d’Argolide et jusqu’alors ennemi d’Hercule). Ce dernier lui donne alors douze travaux pour tester la force divine du héros. Les travaux se déroulent dans cet ordre :

  • étouffer le lion de Nemée,
  • tuer l’hydre de Lerne,
  • capturer la biche de Cérynie,
  • ramener vivant la sanglier d’Erymanthe,
  • nettoyer les écuries d’Augias,
  • tuer les oiseaux du lac Stymphale,
  • dompter le taureau de Minos,
  • capturer les cavales de Diomède,
  • rapporter la ceinture d’Hippolyte,
  • vaincre le géant au trois corps Géryon,
  • rapporter les pommes d’or du jardin des Hespérides,
  • descendre aux Enfers enchaîner le chien Cerbère.

L’exécution de ces travaux prit dix ans à Hercule qui vint à bout de chacune d’entre elles. S’ajoutèrent à ces douze travaux majeurs, d’autres mineurs tels que délivrer Thésée (héros de l’Attique) des Enfers ou le combat contre Busiris, le roi d’Egypte. Ces épreuves inspirèrent les réalisateurs du film d’animation qui reprirent certains éléments pour constituer les péripéties du personnage en quête d’héroïsme. On retrouve de cette manière le combat avec l’hydre de Lerne ou le moment où Hercule entre dans les Enfers sauver Mégara comme il sauva Thésée dans le mythe. 

A l’issue des travaux, Hercule prit part à plusieurs expéditions, autant de nouvelles occasions de réaliser des exploits, de rencontrer de nouveaux rois, et d’épouser de nouvelles femmes comme Déjanire (fille d’Œnée). À la suite d’une péripétie avec le centaure Nessos, ce dernier confia son sang à Déjanire indiquant que ce liquide servirait à s’assurer la fidélité d’Hercule. Plus tard, jalouse d’Iode (fille du roi Eurytos) de qui s’est épris Hercule, elle fait porter à ce dernier une tunique enduit du sang du centaure. Brûlé par la tunique qui était un piège, il demande à son fils Hyllos d’abréger ses souffrances en érigeant un bûcher. À sa mort, le héros rejoignit l’Olympe où il se réconcilia avec Héra et devint dieu des éphèbes. Il épouse sa dernière femme, Hébé, déesse de la jeunesse avec qui il eut encore deux enfants.  

hercule

Héros vénéré

Hercule est aujourd’hui l’un des personnages de la mythologie à jouir d’une postérité conséquente. Vénéré à l’époque antique et allègrement représenté dans l’art de l’époque, notamment dans la céramique à laquelle le film d’animation fait de nombreux clins d’œil, le demi dieu est à la fois personnage d’art, de littérature et d’histoire antique. Mentionné par les plus grands écrits de la Grèce Antique comme ceux d’Homère, les hommages plus récents n’en sont pas moindres au cinéma avec des films cultes comme Les Travaux d’Hercule de Pietro Francisci en 1958 ou le tout aussi célèbre film d’animation des studios Disney en 1997. Avec une réception toutefois mitigée, ce classique des studios reprend avec humour et dérision ce personnage tant fantasmé de la mythologie. 

Copyright © Disneyphile 2020 / Tous droits réservés / Reproduction interdite