Disneyphile
Image default

Bob Chapek étudie la possibilité de sorties au cinéma plus courtes

Il est entendu que la crise sanitaire a rebattu considérablement les cartes des modes de consommation des films et séries partout dans le monde. Le streaming s’est imposé davantage quand l’industrie des salles de cinéma était en berne. Dès lors, de manière locale comme globale, on se pose la question de savoir si le système d’avant sera-t-il toujours viable après la crise ? Il se pourrait en effet que les temps d’attente entre une sortie au cinéma et une sortie sur une plateforme d’une œuvre se réduisent bien plus par l’avenir. Pendant des années, les consommateurs ont dû attendre patiemment que leurs films préférés terminent leur sortie en salles avant de pouvoir profiter d’une copie entre leurs mains.

Disney repense progressivement sa manière d’exploiter ses films

Les plateformes de streaming ont déjà chamboulé cette tradition et la crise sanitaire a accentué ce phénomène. Cette dernière année a été monumentale en changeant la façon dont les films sont livrés aux téléspectateurs, avec de nouvelles méthodes innovantes comme le Premier Access de Disney+ et la sortie simultanée en salles et sur SVOD du côté de Warner Bros. Bob Chapek, PDG de The Walt Disney Company, qui a déjà initié un profond remaniement dans la manière d’exploiter les films et séries produits par la firme aux grandes oreilles, est revenu sur ce point dans une déclaration officielle le 1er mars dernier :

Le consommateur est probablement plus impatient qu’il ne l’a jamais été, d’autant plus qu’il a maintenant le luxe d’une année entière à obtenir des films chez lui à peu près quand il le souhaite. Donc, je ne suis pas sûr qu’il y ait un retour en arrière. Mais nous ne voulons certainement pas faire quoi que ce soit comme couper les jambes d’une exploitation au cinéma.

Le patron de Disney réaffirme son engagement auprès des salles obscures tout en nuançant son propos. Son but premier reste de s’adapter à la demande. Dans un passé encore récent, les consommateurs devaient attendre plusieurs mois pour que les films puissent être visionnés après leur sortie en salles. Le délai moyen entre le grand écran et la vidéo est d’environ trois à six mois mois selon les pays, comme en témoignent les dernières années de sorties de films. Cependant, que font les films pendant ces mois qu peuvent paraître interminables désormais ? Bob Chapek pense qu’ils prennent la poussière et que le manque de patience qui découle des spectateurs pourrait avoir un impact dans la manière dont Disney va gérer désormais l’exploitation de ses films.

Source : Deadline

© Disneyphile 2021 / Tous droits réservés / Reproduction interdite

Articles en lien

Bob Chapek revient sur la réouverture de Shanghai Disneyland

Florian Mihu

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et la gestion de vos données par ce site.