Disneyphile
Image default
Films Disney

Ennio Morricone, créateur influent de la musique de film, est mort

Le compositeur italien Ennio Morricone, dont les partitions atmosphériques pour les westerns spaghetti et quelques 500 films du cinéma américain et international, ont fait de lui l’un des créateurs les plus influents dans la musique de film, est décédé ce lundi 6 juillet 2020 à Rome. Il avait 91 ans. C’est son avocat, Maître Giorgio Assumma, qui a confirmé cette nouvelle, précisant que l’artiste avait été hospitalisé la semaine passée suite à une chute ayant entraîné une fracture du fémur.

Ennio Morricone, des œuvres cultes

Talent unique en son genre, Ennio Morricone a été l’un des faiseurs de musique les plus polyvalents de son temps, offrant des mélodies à des comédies comme à des thrillers ou des drames historiques, réalisés entre autres par Bernardo Bertolucci, Pier Paolo Pasolini, Terrence Malick, Roland Joffé, Brian De Palma, Barry Levinson, Mike Nichols, John Carpenter, Quentin Tarantino et d’autres cinéastes. De La Cage aux Folles d’Édouard Molinaro (1978 à La Chose de John Carpenter (1982) en passant par Les Incorruptibles de Brian De Palma (1987), Frantic de Roman Polanski (1988), Cinema Paradiso de Giuseppe Tornatore (1988), Dans la Ligne de Mire de Wolfgang Petersen (1993) ou encore les films Kill Bill (2003, 2004), Django Unchained (2012) et Les Huit Salopards (2015) de Quentin Tarantino.

ennio morricone

Il remportait justement en 2016 son premier Oscar pour la bande-originale des (Les) Huit Salopards. Plus tôt dans sa carrière, il avait reçu également un Oscar d’Honneur pour l’ensemble de ses réalisations (2007) et avait été nominé pour cinq autres Oscars, avait remporté deux Golden Globes, quatre Grammy Awards et des dizaines de récompenses internationales. Mais son travail qui l’a rendu vraiment célèbre fut sans nul doute son mélange de musique et d’effets sonores pour les westerns spaghetti des années 60 de Sergio Leone. Parmi eux, citons évidemment Il Était une Fois dans l’Ouest (1968) et  Il Était une Fois en Amérique (1984), tous les deux considérés comme des oeuvres fondamentales du septième art, sans oublier la fameuse Trilogie du Dollar, portée par Clint Eastwood, Pour une Poignée de Dollars (1964), Et pour Quelques Dollars de Plus (1965) et Le Bon, la Brute et le Truand (1966). « The Ecstasy of Gold », chanson thème de ce dernier film, reste d’ailleurs l’un des plus grands succès de Ennio Morricone.

Le mélodiste des westerns spaghetti

Ennio Morricone est né à Rome le 10 novembre 1928, l’un des cinq enfants de Mario Morricone et de l’ancienne Libera Ridolfi. Son père, trompettiste, lui a appris à lire de la musique et à jouer de divers instruments. Ennio a écrit ses premières compositions à six ans. En 1940, il entre à l’Académie nationale de Santa Cecilia, où il étudie la trompette, la composition et la direction. Ses expériences de la Seconde Guerre mondiale – la faim et les dangers de Rome en tant que « ville ouverte » sous les armées allemande et américaine – se reflètent dans certains de ses travaux ultérieurs. Après la guerre, il a écrit de la musique pour la radio ; pour le service de radiodiffusion italien, RAI ; et pour les chanteurs sous contrat avec RCA. En 1956, il épousa Maria Travia. Ils ont eu quatre enfants : Marco, Alessandra, Andrea et Giovanni.

Son premier film dans sa carrière a été Mission Ultra-Secrète de Luciano Salce (1961). Il a rapidement démarré sa collaboration avec Sergio Leone, un ancien camarade de classe. Mais il a également marqué des films politiques : La Bataille d’Alger de Gillo Pontecorvo (1966), Les Oiseaux, Petits et Grands de Pier Paolo Pasolini (1966), Sacco et Vanzetti de Giuliano Montaldo (1971) et 1900 de Bernardo Bertolucci (1976). Chez Disney, Ennio Morricone avait composé les bande-originales de

  • La Bible de John Huston (1966, 20th Century Studios),
  • Le Clan des Siciliens de Henri Verneuil (1969, 20th Century Studios)
  • Cinéma Paradiso de Giuseppe Tornatore (2002, Miramax Films),
  • Malèna de Giuseppe Tornatore (2000, Miramax Films),
  • Mission to Mars de Brian de Palma (2000, Touchstone Pictures).

Sa musique a été utilisée notamment pour la séquence de « Il Était une Fois dans l’Ouest » dans CinéMagique au Parc Walt Disney Studios et résonnera toujours à Frontierland au Parc Disneyland à Disneyland Paris.

Copyright © Disneyphile 2020 / Tous droits réservés / Reproduction interdite