Disneyphile
Image default

Récapitulatif des épisodes 1 & 2 de Only Murders in the Building : « Crime Réel » & « Qui est Tim Kono ? »

Le 31 août 2021, Disney+ et Hulu mettaient en ligne les deux premiers épisodes de leur nouvelle série événement, Only Murders in the Building. Comédie policière mêlant le macabre à la dérision, elle réunit un trio aussi improbable que délectable composé de Selena Gomez, Martin Short et Steve Martin. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que l’alchimie fonctionne entre ces trois vedettes. Présentée comme une série Star Original en France, Only Murders in the Building tourne autour d’une mort suspecte dans un immeuble chic de Manhattan. Charles, Oliver et Mabel Mora, qui vivent dans le même immeuble et sont obsédés par un podcast traitant d’affaires criminelles et autres faits divers, font équipe de façon dans ces circonstances inhabituelles pour prolonger leur passion.

Bienvenue à Mabel, Charles et Oliver

Créée par Steve Martin et John Hoffman, Only Murders in the Building s’inscrit dans la droite lignée de Monk ou Psych : Enquêteur Malgré Lui bien qu’elle flirte davantage dans le genre de la comédie noire. Nous vous proposons de découvrir un récapitulatif des deux premiers épisodes disponibles sur Disney+, « Crime Réel » et « Qui est Tim Kono ? ». Le récapitulatif de ces deux épisodes contient des divulgâchis évidents sur la série. Vous êtes prévenus…

Le premier épisode s’ouvre sur l’intervention d’une escouade policière prenant d’assaut le couloir d’un immeuble d’appartements. Charles (Steve Martin) et Oliver (Martin Short) descendent rapidement un escalier et font irruption dans un immeuble. Ils trouvent Mabel (Selena Gomez) assise à côté d’un cadavre, le devant de sa chemise couvert de sang. Remontez le temps ! Nous voyons chacun des trois personnages se balader dans les rues de New York deux mois avant la séquence introductive de l’épisode. Charles, Oliver et Mabel livrent des monologues qui résument leurs vies respectives à New York. Charles est une ancienne star d’Hollywood, Oliver est un metteur en scène optimiste mais un peu mis de côté et Mabel est une énigme. Plus tard, notre trio finit par partager la même cage d’ascenseur dans leur immeuble, l’Arconia. Oliver tente joyeusement d’engager une conversation avec Charles et Mabel, mais ils ne lui répondent pas forcément. Tim Kono (Julian Cihi), un des résidents, entre dans l’ascenseur, alors qu’il termine une discussion visiblement importante au téléphone.

Après leur rencontre, le trio se sépare. Charles, Oliver et Mabel rentrent chez eux pour écouter le dernier épisode d’un podcast sur des faits divers. On aperçoit d’ailleurs un visuel illustrant l’action narrée dans ledit podcast. C’est Tina Fey que l’on retrouvera dans un épisode suivant… Soudain, les alarmes se déclenchent dans l’immeuble. Tout le monde doit quitter les lieux. Charles se réfugie dans un restaurant voisin, armé d’une carte et de notes. Il lance alors son podcast préféré. C’est à ce moment qu’Oliver et Mabel apparaissent également. Tous les trois se retrouvent à la même table, professent leur amour mutuel pour le podcast et divulguent leurs théories sur la suite des événements. Ensuite, le trio retourne dans leur immeuble pour y trouver un essaim de policiers. Apparemment, il y a eu un suicide. Nos mordus du vrai crime se faufilent à l’intérieur pour jeter un coup d’œil. Ils n’ont qu’une seule envie : rassasier leur appétit (de meurtres) !

Le trio se forme et le podcast Only Murders in the Building se crée

Ils se rendent au neuvième étage, où le suicide s’est produit. Ce n’est autre que Tim Kono, qui s’est apparemment tiré une balle dans la tête ! Naturellement, ils tournent en rond autour de ce spectacle macabre : le cadavre est toujours présent et n’a pas encore été évacué. L’un des officiers s’occupant de l’affaire sur les lieux leur demande s’ils le connaissaient, réaffirmant qu’il s’agit d’un suicide banal du point de vue de la police. Il y avait des preuves de problèmes financiers et une note. Affaire classée. Plus tard, le lendemain, notre groupe se réunit pour fouiller les poubelles. Tim Kono transportait un sac poubelle dans l’ascenseur, mais il y a des vide-ordures à chaque étage. De quoi essayait-il de se débarrasser ? En fouillant dans les ordures, Mabel se procure une série de notes qui appartenaient à Tim, indiquant clairement sa solitude. Malheureusement, cela confirme pour elle et Charles son suicide.

 

Mabel surprend Bunny, la femme qui dirige la direction. Cela provoque un moment d’eurêka chez elle. Elle trouve Charles dans l’ascenseur en route pour une audition. Il y renonce au profit de l’affaire Tim Kono. Mabel révèle que Tim se tenait devant l’appartement de Bunny il y a une semaine pour lui poser des questions sur son colis. Elle reçoit constamment son courrier par erreur. Ainsi, il est évident que Bunny a le dernier paquet de Tim. Mabel pense qu’ils peuvent ramper à travers les bouches d’aération de sa salle de bain pour accéder à l’appartement de Bunny. Charles est déconcerté par l’appartement de Mabel – c’est énorme, et elle y réside actuellement pendant des rénovations. Mabel reste bien mystérieuse pour lui comme pour nous…

Cependant, Charles a une meilleure idée pour accéder à l’appartement de Bunny. Il sait crocheter les serrures. Pendant ce temps, Oliver rend visite à son fils Will (Ryan Broussard). Il apporte des cadeaux à ses petits-enfants. Mais ce n’est pas la seule raison de sa visite. Il a besoin de plus d’argent. Aucune de ses activités professionnelles n’aboutit depuis ces dernières années. Will n’est pas forcément heureux que son père vienne lui demander encore de l’argent. Charles procède au crochetage de la serrure de l’appartement de Bunny. Pendant qu’il procède à cette opération, il finit par avouer à Mabel pourquoi il a vécu seul pendant 28 ans et son passé avec sa mère et son père.

Les Hardy Boys

Nous apprenons que Mabel est en train de rénover l’immense appartement de sa tante. Quand elle était petite, elle y venait avec un groupe d’amis, surnommé « The Hardy Boys », et ils résolvaient des (faux) mystères dans le bâtiment. Cette scène est assez touchante. Après avoir pénétré dans l’appartement, notre duo de détectives trouve le colis de Tim. Ils s’aventurent sur le toit pour l’ouvrir. Charles découvre une bague de fiançailles assez précieuse. Pendant ce temps, Oliver est sur le point de quitter la maison de son fils, qui lui a refusé sa demande de prêt d’argent. En partant, il reçoit plusieurs textos de la part Charles, qui lui dit que leur affaire n’est pas conclue.. En fait, cela ne fait que commencer.

Soudain, une séquence époustouflante se joue. Oliver tombe de l’escalier de son fils, mais il rebondit instantanément. Mabel laisse tomber la bague de fiançailles. Elle rebondit aussi. Charles laisse volontairement tomber une poêle et elle rebondit. Cette scène symbolise la résilience de New York et de ses habitants. La ville elle-même est un personnage de cette série. Oh, et au milieu de leur enquête, notre trio décide de lancer leur propre podcast de faits divers et c’est Charles qui trouve son nom assez facilement : « Only Murders in the Building » !

Plus tard, Charles est arrêté par un homme (Maulik Pancholy) qui entre dans son appartement. Pour l’anecdote, cet acteur a joué Jonathan dans 30 Rock, offrant à la série Only Murders in the Building des airs de réunion de famille si l’on compte aussi Tina Fey. Quoi qu’il en soit, cette pose des questions sur Lucy. Charles prétend qu’il ne l’a pas vue depuis un moment. Cela soulève la question suivante : qui diable est Lucy ? Alors que Mabel est sous la douche, on voit que son ordinateur portable est ouvert sur son lit. Une photo dans son appartement révèle le fameux groupe des « Hardy Boys » dont elle a parlé, et on découvre sur cette photo Tim Kono plus jeune !



Qui est Tim Kono ?

Mordus du crime, le deuxième épisode de Only Murders in the Building fait avancer l’intrigue assez rapidement. « Qui est Tim Kono ? » réalisé à nouveau par Jamie Babbit, lève le voile sur notre victime et dénoue les fils du passé de Mabel. Alors que nous en apprenons davantage sur l’énigmatique Mabel, d’autres questions sont soulevées, bien plus que des réponses comme n’importe quel bon drame policier. Juste assez pour garder votre intérêt piqué. La série fait donc un excellent travail pour maintenir le mystère entier. Oui, il y a une certaine exposition, mais au lieu de sous-estimer ses téléspectateurs, la série « montre » plus qu’elle ne « raconte ». Les blagues fusent sans jamais être surdosées. De plus, les personnages eux-mêmes se sentent plus grands que nature tout en restant ancrés dans leur réalité, la marque d’un show de qualité.

tim kono

L’épisode s’ouvre avec Mabel qui découvre un épisode de la série Brazzos, seul vrai succès de la carrière d’acteur de Charles, qui incarnait le détective, héros de ce feuilleton. Elle remarque que le discours de Charles concernant son père est le même que celui du détective dans la scène qu’elle regarde. Joue-t-il son personnage ad vitam aeternam dans la vraie vie ? Nous la voyons dessiner une image de Tim Kono. Mabel met la bague de fiançailles que Charles a trouvée à son doigt. Pendant ce temps, Charles et Oliver enregistrent un épisode de leur nouveau podcast dans le placard étouffant de ce dernier. Mabel entre dans l’appartement. Elle révèle que Tim n’avait pas de présence active en ligne, tandis que Charles informe le groupe que personne n’est entré ou sorti de chez Tim pendant les heures entourant le meurtre.

Soudain, un flashback nous est présenté. On retrouve Mabel et Tim dans un couloir de l’immeuble. Apparemment, Mabel a disparu pendant une décennie avant de retourner à Arconia. Leur ami Oscar sort de prison. Tim s’en fiche et lui demande de rester loin de lui. Mabel, d’autre part, exhorte Tim à révéler ce qu’il a vu cette nuit-là. Quelle nuit ? Mais Tim la repousse. Il ne veut pas s’attarder sur des souvenirs déplaisants. Il lui dit de prétendre qu’ils ne se connaissent pas.

Tim Kono et Mabel, histoires du passé

Retour au présent : Mabel révèle une information utile. L’immeuble abrite un mémorial pour Tim dans le hall. Peut-être que notre trio de détectives trouvera quelqu’un qui l’a connu. Ils peuvent aller mener leur enquête pour y dénicher quelques informations précieuses. C’est Bunny qui dirige le service. Elle demande aux résidents s’ils veulent partager une anecdote heureuse concernant Tim. Mais… tout le monde le détestait tellement qu’ils finissent non par le pleurer lui, mais la mort d’un chat d’un résident, Evelyn. Pendant ce temps, Oliver enregistre tout sur son téléphone pour le podcast.

tim kono

Après ce mémorial déconcertant, Oliver révèle qu’ils devraient parler à Ursula, la gérante du bâtiment (pas la sorcière des mers mais la référence est drôle). Mabel prétend qu’elle a une migraine et décide de les rejoindre plus tard. Dans son appartement, elle commence à enregistrer une vidéo d’elle-même sur son ordinateur portable. Elle commence par la question « Qui est Tim Kono ? » Nous découvrons le début d’un flashback où un jeune Tim rencontrant Mabel, 10 ans, pour la première fois. À l’époque, elle résidait à Long Island et visitait simplement l’Arconia pendant ses vacances, où vivait sa tante. Mabel se raconte cette scène devant son écran. Selon elle, Tim n’a jamais menti. Il était manifestement, brutalement honnête. Extrêmement observateur aussi. Ainsi, « The Hardy Boys » sont nés. Vous noterez que le livre que la jeune Mabel lisait s’intitule Mystery of the Whale Tattoo. Cela explique le tatouage de baleine qu’elle porte. Mabel et Tim se sont amusés à se faufiler dans les appartements des locataires et créer des « mystères » à résoudre. À mesure qu’ils ont pris quelques années, le groupe des « Hardy Boys » a vu l’arrivée d’Oscar (Aaron Dominguez) et de Zoe (Olivia Reis). Mabel note que Zoe avait tendance à pousser les choses à la limite. C’était amusant… jusqu’à la fin.

tim kono

Pendant ce temps, Charles et Oliver rendent visite à Ursula (Vanessa Aspillaga). Ursula dévoile une multitude de plaintes de résidents concernant Tim au fil des années. Il n’était pas apprécié. Oliver demande l’accès à ces fichiers. Cependant, Ursula exige qu’ils lui achètent suffisamment de caisses de son « lait », son entreprise parallèle, pour qu’elle accepte de leur remettre des informations écrites et orales sur les histoires et rumeurs liées à Tim. S’ils ne le font pas, lesdits fichiers seront détruits le lendemain. L’appartement de Tim sera vidé lui aussi le même jour.

L’enquête se poursuit

Ensuite, Oliver et Charles se rendent chez Mabel pour l’informer des nouvelles. Notre trio fait irruption dans l’appartement de Tim pour aller fouiner. et dénicher le plus d’informations possibles avant le nettoyage complet des lieux. Alors qu’Oliver est préoccupé par les jouets sexuels du défunt, Mabel revisite le passé et donc aussi son passé. Dans un nouveau flashback, les « Hardy Boys » se retrouvent dans le même appartement et sont sur leur 31 pour une soirée du nouvel an sur la terrasse d’un immeuble new-yorkais. Mais quelque chose tourne terriblement mal. Oscar et Zoe se disputent. Plus tard, Tim arrive, déclarant à Mabel vaguement, qu’il « a vu quelqu’un se battre avec elle [Zoe] ». Mais il ne s’agirait pas d’Oscar mais d’une autre personne.

Pendant ce temps, de retour dans le présent, Charles et Oliver trouvent un tas d’empreintes de pattes félines sanglantes. Evelyn, le minou chèrement disparu, a péri la même nuit que Tim. Peut-être qu’ils devraient interroger la propriétaire d’Evelyn sur la raison pour laquelle sa chatte était à l’intérieur de l’appartement de Tim. Plus tard, Mabel interrompt Charles et lui demande pourquoi il lui a récité l’un de ses monologues de son personnage dans sa série. Est-ce que tout ce qu’il dit est un mensonge ? Charles lui dit qu’il a été autorisé à écrire ses propres répliques seulement pour cette scène de « Brazzos ». Mais ces répliques correspondaient factuellement à sa propre vie également. De plus, Mabel le réprimande lui et Oliver, de ne pas avoir traité l’enquête avec amour et soin. Ce n’est pas parce que Tim était méprisé qu’il méritait de mourir. Désormais, le trio jure de toujours se faire confiance. Mais nous savons déjà que Mabel garde toujours des secrets. Après le départ de cette dernière, Oliver avoue sa méfiance à son égard.

tim kono

Ensuite, Mabel retourne chez Tim. On la voit parler avec Tim dans une sorte de vision. Elle fouille dans sa collection de livres. Chacun cache une multitude de bijoux – bagues de fiançailles, boucles d’oreilles, colliers et plus encore. De retour à son appartement, Mabel continue d’enregistrer sa vidéo. Nous voyons un autre bref flashback de Zoe allongée morte sur le trottoir comme si quelqu’un l’avait poussée du toit durant leur soirée du nouvel an. L’épisode se termine avec Mabel titrant sa vidéo « In Case I’m Next ». Elle jure de découvrir qui est (ou était) vraiment Tim Kono.

Only Murders in the Building est donc enfin lancée. Jusqu’ici tout va bien.Tout d’abord, c’est un plaisir non dissimulé de retrouver Steve Martin et Martin Short à l’écran. La série parvient à créer une intrigue prenante avec des personnages mystérieux, le tout complété par une partition envoûtante. De plus, Selena Gomez s’intègre parfaitement dans la dynamique de Martin et Short. Et nous sommes aussi impressionnés par la rapidité avec laquelle la série jette les bases de ces personnages. La série est diffusée tous les mardis sur Disney+, à raison d’un épisode par semaine.



© Disneyphile 2021 / Tous droits réservés / Reproduction interdite

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et la gestion de vos données par ce site.