Disneyphile
Image default

City of Villains : des romans policiers avec les méchants Disney

Après les Twisted Tales et les Disney Villains, Disney Publishing lance deux nouvelles séries de romans. La première mêle habilement l’Histoire et les mythes des princesses Disney devenues reines dans leur royaume. La seconde reprend un genre très populaire, le policier. La série City of Villains rappelle à quel point ce sont les méchants qui restent les grandes vedettes des histoires Disney – avec leurs chansons meurtrières et leur excentrique théâtralité.

Les origines des méchants Disney réinventées

Vous avez toujours rêvé que Maléfique, Ursula ou la Reine de Cœur aient des histoires de vie pas comme les autres pour accompagner leur look emblématique, alors la trilogie de livres City of Villains, qui entend réinventer les méchants Disney dans une intrigue proche d’un thriller policier moderne, pourrait bien vous satisfaire. Vous l’aurez compris, il s’agit d’une relecture moderne du mythe des méchants des contes de fées, qui proposera à la fois une enquête policière sombre mais aussi une histoire axée sur la psychologie des méchants et la manière dont ils devenus justement… des méchants ! Découvrez les différents tomes de cette nouvelle série dans notre article.

Épisode 1 : City of Villains

Le premier livre, City of Villains, nous plonge dans Scar, un quartier délabré d’une ville autrefois vrombissante de monde, où la magie a disparu. Le roman suit Mary Elizabeth Heart (la Reine de Cœur) qui commence à enquêter sur les disparitions d’adolescents. Elle n’est pas le seul personnage de Disney à être réinventé – Belle, Ursula, Maléfique et le Capitaine Crochet reçoivent tous une cure de jouvence, et ce n’est que la pointe visible de l’iceberg des méchants.

« Après tout ce qu’elle a perdu [dont sa famille], Mary se façonne une vie avec son petit ami James et ses amis qui sont toujours au bord du comportement criminel, sa meilleure amie Ursula qui aime échanger des faveurs contre des secrets et les gens qui traînent au club local des mineurs, Wonderland. Mary est une fille rusée dans la rue et très déchirée sur la direction à prendre pour entreprendre sa vie. Elle ne sait tout simplement pas si son rêve de devenir détective dans l’équipe du meurtre fonctionnera aux côtés de ses amis de la Scar et elle ne sait pas où elle va atterrir. » L’auteure Estelle Laure dans un entretien accordé à Polygon.com.

city of villains
Couverture américaine
city of villains
Couverture française

Synopsis du premier tome

Mary Elizabeth est une lycéenne comme les autres. À un détail près : après les cours, elle est en stage au poste de police central de Monarch City. Entre deux tas de paperasses, elle observe avec envie les agents qui luttent contre la hausse de la criminalité. Depuis des années, les tensions s’accumulent entre l’élite aisée de la ville et les habitants de la Cicatrice, le quartier défavorisé où régnait autrefois la magie.
Lorsque la fille de l’un des plus puissants hommes d’affaires de Monarch disparaît, Mary Elizabeth se voit chargée de l’enquête et a enfin l’occasion de faire ses preuves. Mais elle découvre vite que cet enlèvement n’est que le début d’un mystère bien plus épais et sinistre : en s’approchant de la vérité, elle sera prise dans le combat de ceux qui ont autrefois pu manier la magie contre ceux qui seraient prêts à tout pour la retrouver. Quitte à engendrer des monstres…




Un mot sur l’auteure

Estelle Laure est l’auteure de livres pour les jeunes acclamés par la critique, dont Mayhem et This Raging Light. Ses livres ont été traduits en douze langues et elle travaille également en tant que consultante éditoriale et éducatrice. Elle vit à Taos, au Nouveau-Mexique avec sa famille. Découvrez-en plus sur son travail sur son site www.estellelaure.com.



© Disneyphile 2021 / Tous droits réservés / Reproduction interdite

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et la gestion de vos données par ce site.