Disneyphile
Image default

Démarrage solide pour The French Dispatch au box-office

Dans la famille des films d’art et essai post-confinement, nous demandons The French Dispatch, longtemps repoussé à cause de la crise sanitaire et qui se dévoile enfin cet automne sur tous nos écrans. Le dernier film de Wes Anderson vient de sortir dans les salles américaines et s’apprête à enchanter le public français ce mercredi. Découvrons ses premiers résultats au box-office américain.

The French Dispatch séduit les cinémas d’art et essai pour son démarrage aux États-Unis

The French Dispatch a affiché la moyenne en terme de démarrage pour un film d’art et essai à l’ère pandémique. Le film Searchlight Pictures a rapporté 1,3 million de dollars dans 52 cinémas (pour 14 villes américaines), soit 25 000 $ par site. La meilleure moyenne précédente pour un week-end de démarrage de trois jours à l’ère de la pandémie remonte à Venom : Let There Be Carnage (21 309 dollars) et, avant cela, Black Widow (19 400 dollars).

the french dispatch casting

Avant la crise de la COVID-19, la performance pour le démarrage d’un film spécialisé ou indépendant était jugée par sa moyenne dans un lieu, car ces films sont en général distribués dans un petit nombre de salles. Une moyenne de 75 000 dollars ou plus était considérée comme un joli succès, tandis que tout ce qui se situait au-dessus de 100 000 dollars était réservé à une élite.

Cette dernière catégorie comprenait The Grand Budapest Hotel également signé Wes Anderson, qui est entré dans l’histoire avec une moyenne de 202 791 dollars pour son week-end de démarrage dans seulement quatre cinémas. En 2012, le score de Moonrise Kingdom, toujours du même cinéaste, était de 130 749 dollars, distribué également sur quatre sites.

Tout au long de la la saison covidaire, les scores moyens par site ont considérablement baissé, car les personnes âgées restaient réticentes à retourner dans les salles. Maintenant, ce phénomène commence à se dissiper.

The French Dispatch s’offre donc un score rassurant dans des villes comme Los Angeles, New York, Chicago, San Francisco, Boston, Austin et d’autres bastions pour le public d’art et essai. Il a également touché un plus large public que celui de Wes Anderson.

« Ces chiffres montrent qu’après un an et demi, les cinémas d’art et d’essai et les cinémas indépendants ont leur propre super-héros en la personne Wes Anderson. Ce qui a été doublement encourageant, ce sont les résultats croisés dans les cinémas grand public qui voulaient le 10e film de Wes également », a déclaré Frank Rodriguez de Searchlight.

La liste des lieux les plus rentables a été menée par l’Anjelika Film Center de New York et comprenait également The Landmark à Los Angeles, The Grove à LA, AMC Lincoln Center, Alamo Downtown LA et BAM à Brooklyn.

Dans le film, Bill Murray joue le rôle de rédacteur en chef d’un magazine américain fictif dans une ville française pittoresque, dont le personnel se rassemble pour préparer son dernier numéro de cette Saint-Valentin au journalisme littéraire. Le film met également en vedette Frances McDormand et Timothée Chalamet. On retrouve aussiOwen Wilson, Christoph Waltz, Edward Norton, Jason Schwartzman, Anjelica Huston, Liev Schreiber, Elisabeth Moss, Willem Dafoe, Lois Smith, Saoirse Ronan, Cécile de France, Guillaume Gallienne, Tony Revolori, Rupert Friend , Henry Winkler et Bob Balaban, entre autres. The French Dispatch testera les limites de son attrait commercial lors sa sortie sur plus de 600 sites le week-end prochain. Le film sort en France ce mercredi 27 octobre 2021.

© Disneyphile 2021 / Tous droits réservés / Reproduction interdite

Articles en lien

Will Arnett remplace Armie Hammer dans Next Goal Wins

Akibe Kone

Nightmare Alley dévoile sa bande-annonce finale et sa série d’affiches

Akibe Kone

Sterling K. Brown jouera dans le film Searchlight Pictures The Defender

Akibe Kone

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et la gestion de vos données par ce site.