Disneyphile
Image default

Récapitulatif de l’épisode 1 de Loki : « Un Destin Exceptionnel »

Le 9 juin 2021 marquait le lancement de la troisième série des studios Marvel sur la plateforme de streaming Disney+, dédiée au Dieu de la Malice, Loki, toujours brillamment interprété par Tom Hiddleston depuis 2011. Ce premier épisode de Loki intitulé « Un Destin Exceptionnel » ouvre de manière prodigieuse le champs des possibles dans le Marvel Cinematic Universe (ou devrait-on dire Multiverse ?) et nous présente le nouveau duo formé par Loki et l’agent Mobius, joué par Owen Wilson, qui fonctionne à merveille. Prêt pour un voyage temporel ?

Bienvenue dans le Tribunal des Variations Anachroniques

Le Tribunal des Variations Anachroniques (abrégé T.V.A. – en anglais « Time Variance Authority ») est au centre de ce premier épisode qui nous permet de découvrir en long et en large cette organisation et le pourquoi de ses missions. Nous apprenons ainsi comment est né le TVA, ce dont il est capable et ce que cela signifie pour les milliards d’êtres vivants à travers la chronologie, et surtout l’Éternel Flux Temporel. Et parce que cette série s’appelle Loki, la découverte du TVA se fait à travers le regard de notre anti-héros (Tom Hiddleston), qui réalise à quel point cette instance, qui lui était inconnue auparavant, est importante et puissante. Il a tenté de devenir le Roi d’un petit bout de l’univers – Midgard ou la Terre, mais aussi Asgard et les Neuf Royaumes – mais il se rend compte – ou plutôt, on lui fait rendre compte – qu’il y a tellement plus à faire et que les enjeux peuvent être tout autre.

loki épisode 1

Dans l’épisode 1 « Un Destin Exceptionnel », le frère de Thor réfléchit également à la vie qu’il aurait pu mener, dont une grande partie de celle-ci est inédite pour lui (mais pas pour le téléspectateur qui connait le destin du Loki initial dans le film Avengers) car il n’a pas encore mené la majeure partie de celle-ci. Le Loki auquel nous avons à faire ici est un petit malin. Alors pris en otage par son frère et ses collègues de 2012, il a profité de la mission des Avengers du futur (dont il avait deviné la présence) pour s’échapper. Les Avengers tentaient de récupérer les Gemmes d’Infinité en 2012 juste après la bataille de New York, pour empêcher Thanos de les réunir. Le Loki de la série pense, on ne refait pas notre personnage égocentrique, qu’ils ont d’abord fait cette mission pour l’empêcher de devenir Roi de la Terre. En profitant d’un moment d’inadvertance et voyant que le Tesseract est tombé par terre, il l’a utilisé et s’est donc échappé de New York et des Avengers. Il a ainsi créé une nouvelle chronologie alternative et il est maintenant dans un tout nouveau monde pour ainsi dire. En fait, il s’avère qu’il n’a plus sa place dans le monde réel. Le TVA est plus qu’heureux de se débarrasser de lui, comme elle le fait pour toutes les Variants qui troublent l’ordre temporel, mais l’un de leurs enquêteurs, l’agent Mobius (Owen Wilson) pense pouvoir utiliser les compétences de Loki pour accomplir sa mission : capturer une autre Variant de Loki. La configuration de cette première saison de six épisodes est posée.

Le destin exceptionnel de Loki

Réalisé par Kate Herron et écrit par Michael Waldron, l’épisode 1 s’ouvre justement sur la scène du film Avengers : Endgame où le Loki de 2012 s’est échappé avec le Tesseract. C’est un rappel pour ceux qui ont peut-être oublié ce moment, mais c’est inutile pour les fans car cela n’ajoute rien. Si vous n’avez pas vu Avengers : Endgame, cela ne vous aidera pas car il n’y a pas de contextualisation de cette scène. C’est juste une passerelle vers le début de la série, c’est tout. Après avoir disparu dans le vide sidéral, Loki émerge d’un portail et s’écrase dans le désert de Gobi en Mongolie. Loki étant Loki, il essaie de proclamer sa grandeur devant des tribus mongoles interloquées et juste confuses quant au réel but de sa présence dans leur pays. Ni les uns, ni les autres ne peuvent comprendre un traître mot de ce qu’ils disent.

loki un destin exceptionnel

Avant que les choses ne puissent aller plus loin, un groupe de policiers temporels se présente en sortant d’un autre portail de couleur jaune. Leur commandant, Hunter B-15 (Wunmi Mosaku) explique qu’elle doit arrêter Loki au nom du TVA pour les crimes qu’il a commis. Loki pense qu’il peut facilement les gérer – c’est Loki, après tout – mais il reçoit une leçon d’humiliation en bonne et due forme quand il s’approche d’elle, qui le frappe avec sa baguette temporelle. Comme elle l’explique par la suite, la vitesse de mouvement de Loki est considérablement ralentie mais il ressent toute la douleur du bâton en temps réel. Elle profite de l’occasion pour disposer un collier autour de son cou, et il est ensuite ramené à travers le portail pendant qu’un autre membre de son équipe pose au sol une charge de réinitialisation pour remettre à zéro la chronologie. Arrivé au TVA, Loki tente de s’échapper, et B-15 lui (et nous) donne une leçon sur l’utilité du collier.

Réalisant qu’il ne peut pas fuir phyiquement car il sera toujours réinitialisé à sa position de départ, Loki accepte de suivre la procédure imposée par le TVA. Il est propulsé dans une pièce de la taille d’un ascenseur où un robot lui enlève toute son armure et son fameux « cuir asgardien ». Il est vêtu d’un simple uniforme de prisonnier du TVA et tombe dans la pièce voisine, où on lui demande de signer et de vérifier tout ce qu’il a dit. Loki essaie de protester mais il se rend compte que tandis qu’il continue de parler, de nouvelles impressions continuent d’arriver. Tombant à nouveau, Loki est accueilli par un petit homme qui lui demande de confirmer s’il est une forme de vie organique et non un être entièrement robotique. Que se passerait-il s’il était robotique, se demande Loki ? La machine – qui ressemble à un détecteur de métaux – le fera fondre de l’intérieur. Aie… Loki le traverse avec précaution, effrayé par l’inconnu. Mais soulagé, il va bien, ce n’est pas un robot.

loki un destin exceptionnel

Loki arrive ensuite dans une sorte de poste de contrôle de sécurité, où le garde lui demande de prendre un ticket. Tout ce processus du TVA ressemble, à s’y méprandre, à ce qu’on peut voir en terme de sécurité aéroportuaire par exemple, et cela montre à quel point ce processus très long peut être vite pénible et avilissant. Après avoir obtenu son ticket, Loki proteste à haute voix que tout n’est qu’une grossière erreur et qu’il ne devrait pas être ici. On découvrez ensuite pour la première fois Miss Minutes (dont la voix originale est signée Tara Strong), qui présente à notre héros les origines du TVA, son but, ses membres et le processus de jugement dans un court film d’animation rappelant certains feuilletons des années 1960 comme Les Jetson.

loki un destin exceptionnel

Voici ce qu’on peut en tirer. Il y a longtemps, une guerre multiverse a éclaté quand différentes chronologies se sont affrontées pour la suprématie et cela a conduit à la destruction de tout. Trois Gardiens du Temps omniscients ont alors émergé, et ils ont inauguré une paix durable en créant et en gérant une sorte de chronologie sacrée ou temporalité unique si vous préférez, l’Éternel Flux Temporel. Depuis lors, chaque fois que les gens sortent du droit chemin, c’est à dire de ce qui est prédéterminé pour eux, et altèrent cette chronologie, ces derniers sont repérés immédiatement et désignés comme des Variants, tout comme Loki. Leurs actions peuvent déclencher toutes sortes de choses, et ces actions sont appelées événements nexus. Et parce que les ondulations de nexus peuvent conduire à une autre guerre de multiverses, les Gardiens du Temps ont construit le TVA et mis en place des agents pour les contrôler et éviter de sombrer dans le chaos. C’est leur travail d’appréhender les Variants avant qu’ils ne causent trop de problèmes et de remettre le temps sur son chemin prédéterminé. Une partie de ce travail consiste donc à arrêter les Variants et à les juger, c’est ainsi que Loki s’est retrouvé au TVA.

La scène suivante nous plonge en 1549 à Aix-en-Provence en France, où Mobius est confronté à un nexus à l’intérieur d’une cathédrale. Un Variant a attaqué des officiers du TVA et volé des charges de réinitialisation, et cette dernière attaque est à relier avec d’autres attaques – il s’agit en fait de la sixième attaque depuis la semaine dernière. À ce moment-là, un garçon entre dans une cathédrale. Mobius dit à ses hommes de baisser les armes et s’approche de lui pour lui demander s’il a vu qui a fait cela, et le garçon montre le diable dans un vitrail. Mobius dit qu’ils n’ont pas peur du diable et qu’ils veilleront à ce que le garçon soit pris en charge. Il remarque que les dents du garçon sont bleues, c’est une chewing-gum au goût artificiel appelé Kablooie qui en est l’origine. Le chewing-gum est anachronique au XVIe siècle, et Mobius demande à son équipe de vérifier sa signature temporelle.



Le jugement dernier ?

Alors qu’ils sont sur le point de revenir, un autre agent du TVA sort d’un portail pour attirer l’attention de Mobius sur le variant Loki qui vient d’être admis au TVA. On revient justement dans ce lieu où Loki se retrouve à une audition avec la juge Renslayer (Gugu Mbatha-Raw) qui l’appelle « Loki, fils de Laufey » et lui rappelle qu’il n’est pas un dieu au départ. C’est son nom de famille très rarement utilisé – si vous vous en souvenez, Loki est le fils du chef des Géants de Glace de Jotunheim, le roi Laufey. Loki proteste au TVA et dit qu’ils s’adressent à la mauvaise personne et qu’ils devraient arrêter les Avengers. Ce sont eux qui ont voyagé dans le temps – il a senti l’eau de Cologne de deux Tony Stark – pour éviter son ascension en tant que Dieu-Roi, dit Loki. Mais la juge lui assure que leurs actions étaient censées se produire. Loki essaie alors d’utiliser ses pouvoirs mais B-15 se moque de lui. La juge l’informe que les pouvoirs magiques ne fonctionnent pas au sein du TVA.

loki un destin exceptionnel

Loki est finalement déclaré coupable et sur le point d’être réinitialisé, mais Mobius – qui est entré juste au début de l’audience – se lève et intervient. Mobius dit qu’il peut trouver une autre utilité pour Loki, et la juge accepte à contrecœur.

À l’extérieur, Loki est séduit par l’architecture du TVA qui ne dépend d’aucune magie. Quand ils entrent dans un ascenseur, la dynamique de jeu entre Hiddleston et Wilson prend immédiatement tout son sens. Loki se demande si Mobius va le tuer. Mobius lui dit qu’il lui a sauvé la vie et l’emmène dans un autre endroit. Loki ajoute qu’il n’aime pas discuter et Mobius lui fait remarquer qu’il aime mentir, ce qu’il vient de faire. Il se moque alors de lui en faisant des gestes des mains et en disant « bavard, bavard ». En réponse, Loki se moque de l’ensemble du TVA – désignant les Gardiens comme trois « lézards de l’espace » et critiquant leur main-d’œuvre décidant de la vie de milliers de milliards d’êtres – et note que ce n’est pas seulement drôle, mais aussi absurde. Pour être tout à fait juste, il a raison d’une certaine manière : l’idée que le TVA gère le bon écoulement du temps est tout à fait absurde en soi. Mais bon, c’est de l’univers Marvel dont nous parlons.

Mobius met en évidence le destin exceptionnel de Loki

Après avoir passé du temps à plaisanter, nous découvrons que Mobius est spécialisé dans la capture de « variants particulièrement dangereux ». Il cherche alors à en savoir plus sur Loki et en retour, il laisse entendre qu’il pourrait potentiellement l’aider. Mobius demande alors à Loki ce qu’il ferait s’il revenait. On parle donc de l’année 2012 donc Loki est au fait de la situation de cette année, juste au moment de la bataille de New York. Il dit qu’il veut gouverner Midgard (que nous connaissons comme étant la Terre), puis Asgard et tous les Neuf Royaumes s’il le peut. Mobius lui demande pourquoi Loki souhaiterait résumer son existence à cela alors que son potentiel est immense…

loki un destin exceptionnel

 

Loki prétend qu’il aurait facilité la tâche à ses sujets, car le premier et le plus gros mensonge selon lui qu’on [désignant les Avengers notamment] leur fait avaler est le chant de la liberté. « Pour presque tous les êtres vivants, le choix engendre la honte, l’incertitude et le regret », ajoute Loki. Mobius considère que cela signifie que Loki ne se considère pas comme faisant partie de ce groupe. En réponse, Loki décrit le TVA comme étant une sorte de cirque avec des clowns comme Mobius jouant leur rôle à la perfection. Notre agent apprécie toutes ces métaphores et dit à notre Dieu de la Malice que ça te donne l’air super intelligent. Loki précise qu’il est intelligent (nuance). Mobius lui rappelle néanmoins sa série de défaites, à commencer par la dernière en date à New York. On peut décrire le TVA comme un théâtre temporel, parce qu’il peut permettre de rejouer la vie de n’importe qui sous forme d’hologrammes, passé, présent et futur. Les images qui nous sont montrées sont aussi un rappel pour ceux qui ont peut-être oublié ce que Loki a fait dans le MCU.

Appelant cela les plus grands succès de Loki, Mobius lui montre sa défaite face aux Avengers. Mais il y a des scènes de la vie de Loki que nous n’avons jamais vues auparavant, y compris une évasion d’un avion. Une belle séquence de la part des scénaristes de la série. Loki campe un certain D.B. Cooper, nous dit-on, mais sans aucune incidence sur l’histoire.

loki un destin exceptionnel

Loki, frustré, ne sait pas où Mobius veut en venir. L’analyste du TVA dit qu’il veut juste que Loki soit honnête sur la raison pour laquelle il fait ce qu’il fait. On tombe presque dans une sorte de psychanalyse – encore un aspect inédit dans le MCU. Loki est agacé par ce qu’il croit être une mascarade, qualifiant le TVA d’illusion et d’un tour élaboré conjuré par les faibles pour inspirer la peur. Mobius dit qu’il doit commencer à croire au pouvoir du TVA. Il dit que le TVA ne connait pas que son passé, mais aussi son avenir. On retrouve alors d’autres passages de la vie de Loki dans d’anciens films Marvel, comme son retour en tant que prisonner à Asgard et l’attaque ultérieure du royaume par les elfes noirs qui s’est terminée par la mort de sa belle-mère Frigga (dans Thor : Le Monde des Ténèbres). Loki est vraiment contrarié de voir cela, car c’est quelque chose qui n’est pas encore arrivé pour lui.

L’agent Mobius en pince pour le Dieu de la Malice

Croyant que Mobius lui joue d’autres tours, il demande où ils gardent sa mère. Mais Mobius souligne que c’est ce qui est censé se produire. « Loki, tu n’es pas né pour régner, tu es né pour causer de la douleur, de la souffrance et la mort », ajoute Mobius. C’est peut-être vrai mais asez difficile à entendre, il faut l’avouer. « C’est comme ça que c’était, c’est comme ça, et c’est comme ça que ce sera. Tout cela pour que les autres puissent donner le meilleur d’eux-mêmes », poursuit-il, alors que nous passons à cette scène emblématique de Avengers lorsque les héros se sont tous réunis. Irrité, Loki se précipite tout à coup sur Mobius mais ce dernier appuie sur un bouton de la télécommande et réinitialise sa position.

Entre alors Hunter B-15 qui interrompt la discussion et demande les services de Mobius. Dehors, elle dit à Mobius qu’une autre de leurs unités a été tuée par un Variant qu’il poursuit. B-15 note que parler à cette Variant de Loki est une erreur et une perte de temps, mais Mobius pense qu’il peut en tirer de bonnes choses. Il retourne au théâtre temporel mais Loki a réussi à s’échapper ; il a sournoisement piqué la télécommande de son collier à Mobius lorsqu’il l’a aidé à se relever. Loki s’est en quelque sorte téléporté dans une autre partie du TVA et il retrouve dans une pièce le bureaucrate Casey (Eugene Cordero) qu’il a déjà vu plus tôt, dans le but de mettre la main sur le Tesseract et de s’échapper. Mais alors que Casey saisit la Gemme dans son tiroir, Loki voit que pratiquement toutes les Gemmes sont là et en plusieurs exemplaires pour certaines. Casey dit qu’ils en ont beaucoup et que certains les utilisent comme presse-papiers

Cela déclenche une prise de conscience chez Loki, qui comprend dorénavant que le TVA est la plus grande puissance de l’univers. Et oui, vous pouvez sûrement vous dire à ce moment là qu’il a déjà réfléchi à une ou plusieurs stratégies perfides dans sa tête pour se servir du TVA. Alors que B-15 et les autres gardes le rattrapent, Loki revient au théâtre temporel. Là, tout seul, il fait défiler la propre bande vidéo de sa vie et de son futur. Il revisite la mort de sa belle-mère, la mort de son beau-père Odin et les moments de complicité avec son demi-frère Thor (dans Thor : Ragnarok pour ces deux derniers passages). Le dernier d’entre eux le fait sourire, mais il avance encore dans le temps et finit par assister à sa propre mort des mains de Thanos (dans Avengers : Infinity War). La bande vidéo arrive au bout ; sa vie est finie – et Loki se met à rire devant un écran diffusant les mots « fin de fichier ».

loki un destin exceptionnel

 

Le rire cache en fait une combinaison de douleur, d’horreur et de déception – car ce Loki, qui vient de goûter à la défaite face aux Avengers, vient de découvrir ce que vaut vraiment sa vie. Et il ne peut pas accepter ce sort. Lorsque B-15 arrive dans la salle, il réussit à lui mettre un collier temporel à son cou dans leur combat, il commence alors à l’ennuyer en la réinitialisant encore et encore. On assiste alors à une mise en évidence de sa frustration et de son incapacité à avoir un impact sur la vie qui l’attend. Et par conséquent, lorsque Mobius revient, c’est un Loki abattu qu’il retrouve. Il sait qu’il ne peut pas revenir à sa chronologie. Et il répond enfin aux questions de Mobius, répétant ses paroles d’avant mais les retournant sur lui-même : blesser les autres fait partie de l’illusion, un tour cruel et élaboré conjuré par les faibles pour inspirer la peur.

Mobius dit qu’il ne peut pas offrir le salut à Loki, mais peut-être qu’il peut lui donner autre chose. Ce quelque-chose pourra-t-il faire sens dans l’existence de Loki ? Et pourquoi Mobius a-t-il besoin du Dieu de la Malice pour attraper un Variant (ou une Variante…) fugitif (fugitive) qui tue des Minuteurs (les policiers du TVA) ? Il s’avère que le Variant recherché est en fait… Loki, lui dit Mobius. Loki est surpris, naturellement. L’épisode « Le Destin Exceptionnel » de Loki se termine en 1858 à Salina dans Oklahoma, où un personnage sous une cape et dont on aperçoit seulement la silhouette avec une torche met le feu à une unité du TVA, pour finalement voler une charge de réinitialisation, semble-t-il. Pourquoi ? Qui est cette personne ? S’agit-il de Loki ou d’une supposée Lady Loki se faisant passer pour lui ? C’est une question à laquelle l’épisode 2 de la série devra répondre…

loki un destin exceptionnel



© Disneyphile 2021 / Tous droits réservés / Reproduction interdite

Articles en lien

Récapitulatif de l’épisode 2 de Loki : « Le Variant »

Florian Mihu

Nouvelle featurette de Loki sur la participation d’Owen Wilson

Florian Mihu

Un spot promotionnel de Loki révèle que le Dieu de la Malice est de genre fluide

Florian Mihu

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et la gestion de vos données par ce site.