Disneyphile
hound

Searchlight acquiert les droits du film Hound avec Zoey Deutch

Le studio Searchlight Pictures, qui produit des films indépendants depuis plusieurs décennies maintenant au sein de la “Fox”, vient d’acquérir les droits d’un nouveau film intitulé Hound, qui sera porté par l’actrice Zoey Deutch. L’information a été relayée en premier lieu par le média américain Deadline.

Hound trouve une productrice et un studio

On l’a appris cette semaine, le label indépendant de 20th Century, Searchlight Pictures, a acquis les droits d’un scénario de film appelé Hound en anglais. Le scénario, écrit par Lisa Duva (son second gros projet cinématographique), est centré sur une toiletteuse pour chiens qui se fait mordre par un chien errant, ce qui entraîne des changements physiologiques au niveau de son organisme et lui confère des désirs sombres. L’actrice Zoey Deutch (Vampire Academy, Le Dernier Jour de ma Vie, Flower) est tombée sur le scénario et a approché la scénariste pour le produire et jouer dans le film.

Zoey Deutch

Deadline précise que Searchlight Pictures n’a pas tardé à se lancer dans le projet et qu’en plus de jouer, Zoey Deutch occupera le poste de productrice. L’actrice a récemment produit et joué dans un film intitulé Buffaloed et joue Infinity Jackson dans la série de Netflix The Politician produite par 20th Television. Aucune annonce n’a été faite concernant le poste de réalisateur ou réalisatrice ni la date d’entrée du projet en production.

Une comédie horrifique et féministe

Hound est décrit par sa scénariste comme une comédie horrifique qui suit une jeune femme timide qui est sur le point de se déchaîner d’une toute nouvelle façon : “J’adore la fiction de genre et je me suis souvent demandé pourquoi les loups-garous sont presque toujours des hommes – pourquoi une histoire sur le fait de se transformer en bête sanglante une fois par mois est nécessairement une métaphore de la masculinité ?” explique Lisa Duva, qui insiste sur le fait que l’histoire émerge de ses expériences personnelles les plus frustrantes en tant que femme. “Si je me fais petit et agréable, je suis faible ; si je m’affirme et que j’ai confiance, je suis une ‘malpropre’. Je n’arrêtais pas de revenir aux expériences de harcèlement sexuel et d’objectivation non désirée, et je détestais absolument une partie de moi-même pour avoir tout pris avec le sourire. Toute cette colère a bouillonné en moi et j’ai trouvé ma femme-chien se transformer en une vraie bête.”

© Disneyphile 2021 / Tous droits réservés / Reproduction interdite

Laisser un commentaire