Disneyphile
Image default
Reviews

Adventure Thru the Walt Disney Archives – Critique du Film Disney D23

Adventure Thru the Walt Disney Archives est un documentaire spécialement créé dans le cadre des célébrations du 50e anniversaire du département des Walt Disney Archives. Diffusé en avant-première pour la première fois aux membres Gold du club officiel Disney D23 le 27 juin 2020, il offre un rare aperçu de certains endroits rarement ouverts au public au siège de The Walt Disney Company à Burbank. Les archives Disney ont été fondées le 22 juin 1970 par la Disney Legend Dave Smith.

Don Hahn se transforme en Robert Benchley

Le film documentaire réalisé par John Gleim et les équipes de communication de Disney Corporate Creative Resources, et présenté par le producteur émerité Don Hahn (La Belle et la Bête, Le Roi Lion, Le Bossu de Notre-Dame, Maléfique s’il ne fallait citer que ceux-là) revient donc sur le patrimoine chéri de Disney, notamment ses parcs à thème, ses studios et son secteur audiovisuel, à travers un regard historique très fort. Don Hahn nous propose tout au long de ses escapades des entretiens avec la directrice des Walt Disney ArchivesBecky Cline et d’autres membres de son équipe, qui lui font découvrir de nombreux trésors sagement préservés, qui sortent pour certains de temps à autre dans le cadre d’expositions ponctuelles organisées par The Walt Disney Company.

adventure thru the walt disney archives

L’introduction du documentaire par le réalisateur, le présentateur et la directrice de cette institution patrimoniale nous permet de savoir à quel moment exact a émergé l’idée d’un tel documentaire à destination principalement des fans de la maison de Mickey. Au moment de la restauration du bureau de Walt Disney, opération initiée alors par Bob Iger, qui était PDG de la compagnie, Becky Cline eut l’idée de médiatiser davantage le travail effectué autour de cette belle opération permettant de préserver l’héritage de la société et de son fondateur. C’est alors que lui est venue l’idée d’un long-métrage qui mettrait en lumière non seulement une partie des trésors renfermés au sein des Walt Disney Archives, mais également les missions de ce département unique en son genre et son créateur, Dave Smith. Pour présenter ce film, la figure de Don Hahn était toute trouvée puisque ce dernier a déjà collaboré avec l’archiviste en chef de ce département sur des projets antérieurs.

Adventure Thru the Walt Disney Archives, une visite exceptionnelle

C’est depuis le croisement entre Mickey Avenue et Dopey Drive au siège de la firme aux grandes oreilles que Don Hahn nous accueille et nous invite à la suivre au bâtiment Franck G. Wells Building où se situent les Walt Disney Archives depuis l’année 2000. La visite, inspirée de celle de l’humoriste Robert Benchley en 1941 dans ces mêmes studios dans le film Le Dragon Récalcitrant, démarre par une découverte d’un National Geographic célèbre qui mettait en avant l’univers de Disney et travaux préparatoires en trois dimensions exceptionnels retraçant les étapes de production d’un film d’animation, créés par Xavier Atencio et Bill Justice. Mais c’est avec Becky Cline que nous découvrons les premiers trésors :

  • un script original du film Mary Poppins (1964) ;
  • un contrat datant de 1923 co-signé par Walt et Robert Disney (l’oncle de Walt) et le producteur Paul Winkler concernant la mise en chantier de films pour la série Alice Comedies ;
  • un dessin original de Mickey par Walt dans un livre souvenir offert à A. V. Cauger (publicitaire, qui fut l’un des premiers employeurs de Walt et à qui il a permis de trouver sa voie) invité par Walt et Roy à un dîner d’hommage le 28 décembre 1944 à l’hôtel Roosevelt à Hollywood ;
  • l’un des anneaux qui a été confectionné pour l’équipe des Angels de Los Angeles lors de l’une de leurs victoires, fêtée à Disneyland en 2002 ;
  • le livre original confectionné pour le générique d’introduction de La Belle au Bois Dormant en 1958, contenant des illustrations exceptionnelles de Eyvind Earle, et qui fut récemment restauré ;
  • la carte de l’Allée des Cerisiers du film Mary Poppins (1964) ;
  • la carte des Walt Disney Studios au 2719 Hyperion Avenue, datant de 1939.

adventure thru the walt disney archives

La rencontre avec l’archiviste photo Michael Buckhoff est chargée de nostalgie. Ce dernier s’occupe de restaurer toutes les photos originales de The Walt Disney Company, qu’il s’agisse de photos de production de films, de photos institutionnelles, de photos des Destinations Disney, de photos de ou prise par Walt lui-même etc. Son champ de compétences couvre également la préservation de tout le matériel photographiqué lié de près ou de loin à la maison de Mickey. On découvre ainsi l’un des projecteurs ayant appartenu à Walt, des pellicules, sa fameuse caméra de 16mm qu’il a emporté dans de nombreux voyages dont celui en Amérique du Sud (c’est avec cette caméra qu’on été prises certaines images utilisées dans Saludos Amigos) ou un album photo de 1941 où l’on aperçoit par exemple le papa de Mickey dessiner devant des enfants sud-américains ébahis. Côté photos de production de films, c’est une caverne d’Ali Baba. Michael nous dévoile quelques clichés des coulisses de La Fiancée de Papa (1961). Il confie qu’il est également chargé depuis 2019 de collecter et préserver les photos de production des films 20th Century Studios et Searchlight Pictures.

adventure thru the walt disney archives

Un retour en arrière dans l’ancienne maison de Walt

Après une introduction par l’auteur Marcy Carriker Smothers, qui collabore fréquemment avec les Walt Disney Archives, Don Hahn nous entraîne dans un endroit que tout Fan rêverait là encore de visiter, l’ancienne villa de Walt Disney sur Woking Way à Los Feliz, surplombant Los Angeles, et qu’il a habité de 1933 à 1950. On imagine les heures et les heures de réfléxion créatives passées dans ces lieux, entouré des siens, dans une ambiance à la fois dépaysante et magique. La visite menée par l’archiviste Kevin Kern nous apprend notamment que Walt Disney a conçu la maison, au style Tudor et Normand, avec l’architecte Frank Crowhurst, qui a travaillé sur un ajout de tour au studio Hyperion. Il nous est d’ailleurs révélé que c’est devant l’entrée de la bibliothèque de cette maison (aujourd’hui transformée partiellement par le particulier qui l’occupe) qu’a été prise l’une des photos iconiques de Walt. Si vous vous souvenez également de Walt posant avec des peluches Mickey, créées par la couturière Charlotte Clark, au bord de la fenêtre de son salon, c’est dans cette villa qu’a été prise cette photo. La maison respire la magie Disney des coussins aux cadres (rajoutés par l’occupant actuel) en passant certains effets personnels de l’ancien maître des lieux comme un trophée et un maillet de polo et l’un de ses chapeaux de paille. La visite se conclue dans le jardin où se trouvait une maisonnée récréative Diane et Sharon Disney. Là encore est retracée l’histoire d’une photo de leur père dans ce jardin.

adventure thru the walt disney archives

De retour dans un entrepôt très bien gardé manifestement, Don Hahn nous fait découvrir le travail de l’archiviste Rick Lorentz. Quelques-uns des objets iconiques qui nous sont présentés :

  • un véhicule de l’ancienne attraction Heimlich’s Chew Chew Train à Disney California Adventure ;
  • les chevaux de bois du carrousel de Mary Poppins (restauré) et de Bert (laissé dans son état d’origine) ;
  • le sac emblématique de Mary Poppins et un balai des ramoneurs du film ;
  • des maquettes de production de Qui Veut la Peau de Roger Rabbit ? comme la Dipmobile ;
  • une poupée de l’attraction « it’s a small world » à Disneyland datant de 1971 ;
  • des décors du film L’Étrange Noël de Monsieur Jack (1993) ;
  • un jeu d’arcade confectionné pour le film Tron : L’Héritage en 2010 ;
  • le robot Maximilien du film Le Trou Noir en 1979 ;
  • les objets enchantés Lumière, Big Ben, Madame Samovar et Zip du film La Belle et la Bête en 2017…

don hahn

Avec l’archiviste Robert Maxhimer, nous avons droit à un bref aperçu de la costumerie des Walt Disney Archives :

  • la robe noire et scintillante portée par Nicole Kidman dans la séquence « Diamonds Are a Girl’s Best Friend » dans Moulin Rouge! en 2001 ;
  • l’une des tenues portée par Shirley MacLaine dans le film Can-Can en 1960 ;
  • la robe de Kim (Winona Ryder) dessinée par Colleen Atwood pour Edward aux Mains d’Argent (1990) ;
  • le top et le pantalon de Gwen Verdon (Michelle Williams) que l’on aperçoit notamment sur l’affiche de la mini-série Fosse / Verdon en 2019.

Direction Disneyland !

L’intervention de la Disney Legend Floyd Norman nous propulse à quelques kilomètres de là dans The Happiest Place on Earth, Disneyland. On y retrouve Becky Cline qui nous présente plusieurs objets chargés d’histoire et liés à ce parc :

  • un pommeau magique de lit dans L’Apprentie Sorcière (1971) ;
  • la peluche célèbre de Mickey en ingénieur de locomotive que l’on aperçoit avec Walt dans une vidéo d’archive du jour de l’ouverture du parc ;
  • le Nametag officiel de Walt daté de 1955 et qui fut donné par son frère lors de la création des archives au début des années 1970 ;
  • une exposition temporaire dans le restaurant Carthay Circle à Disney California Adventure ;
  • un programme et un « police pass » originaux de l’avant-première de Blanche Neige et les Sept Nains en 1937 au Carthay Circle Theater à Hollywood.

nametag walt disney

La réalisatrice Leslie Iwerks et l’historien Tim O’Day reviennent par la suite sur l’importance de l’institution des Walt Disney Archives, dans le cadre de la création de documentaires, de livres, d’expositions itinérantes et plus simplement pour des travaux de recherche personnels ou universitaires. Don Hahn nous amène ensuite sur a Disney Legends Plaza des Walt Disney Studios de Burbank, où Joana Pratt, Senior Manager, Operation & Programs, revient sur l’histoire de ce programme qui vise à honorer les grandes personnalités qui ont marqué l’histoire de la compagnie et ont participé à son essor. Au centre de la place trône fièrement la statue Disney Legend (qui est aussi le trophée), conçue par le sculpteur Andrea Favilli en 1987. Quelques figures Disney Legends nous sont présentées comme Dave Smith justement ou Mark Hamill, qui se remémore ses souvenirs d’enfance de Disney à la télévision.

Des archives pleines de trésors et de talents

Au service de numérisation des Walt Disney Archives, tous les objets conservés par le département sont passés au crible, photographiés sous tous les angles, puis numérisés en trois dimensions comme nous l’explique le spécialiste Ty Popko. Un véhicule de l’attraction Snow White’s Scary Adventures, une affiche de La Belle et la Bête par John Alvin découpée en 12 morceaux réassemblées, un concept-art du (Le) Trou Noir qui révèle une gravure cachée sur son verso… Voici quelques utilisation concrètes de ce procédé permettant de pérenniser la connaissance autour du patrimoine Disney.

adventures thru the walt disney archives

Plus loin l’archiviste Nikki Nguyen nous dévoile d’autres trésors tels que des concept-arts des costumes des Cast Members du pavillon World of Motion de EPCOT, dessinés par Ward Kimball, mais aussi des Matte Paintings qui ont servi de décors pour Mary Poppins, Le Trou Noir, L’Apprentie Sorcière ou encore Dick Tracy. On découvre dans la foulée des modélisations sous forme de sculptures de personnages de Pinocchio, créées par l’animateur Joe Grant en 1940. On comprend alors l’évolution de design dont a bénéficié Jiminy Cricket. Sous chaque statuette, des tampons et plusieurs mentions apposées permettaient de tracer le parcours de l’objet au sein des studios, passant d’un département à un autre. Plus loin, une affiche originale de Alien 3 issue de la collection Fox Publicity, ou encore des plans architecturaux d’un bâtiment qui était prévu pour le site de Burbank, mais qui n’a jamais été construit.

Le bureau de l’oncle Walt dans Adventure Thru the Walt Disney Archives

Le documentaire Adventure Thru the Walt Disney Archives se termine en beauté avec la visite du bureau de Walt Disney entièrement restauré en 2015, dans sa configuration de 1966. L’historien Leonard Maltin et l’archiviste Ed Ovalle nous expliquent un peu en détails les tenants et les aboutissants de ce projet. On apprend qu’il n’y a non pas un mais deux bureaux, l’un qui sert plutôt d’apparat et permet à Walt de s’entretenir avec des célébrités, producteurs, auteurs et autres personnalités, l’autre purement dédié à son travail quotidien et ses réunions avec ses collaborateurs les plus proches, que cela touche les productions cinématographiques, l’activité télévisuelle ou le développement de Disneyland et de Disney World. Parmi les curiosités apparentes, on peut observer le plan de Disneyland en 1965 avec de nombreuses indications permettant de mieux comprendre tous les chantiers qui étaient en place en même temps, mais aussi un plan préparatoire du futur complexe Disney en Floride ou encore une cuisine personnelle.

Dans l’autre pièce, on retrouve la directrice des archives et la Disney Legend Richard Sherman, compositeur des chansons de Mary Poppins, Le Livre de la Jungle, Les Aristochats, L’Apprentie Sorcière, Chitty Chitty Bang Bang ou encore Les Aventures de Winnie l’Ourson. Ce dernier nous offre un moment de grâce en reprenant au piano (le même piano avec lequel il a travaillé durant des décennies avec son frère et Walt) la chanson préférée du fondateur de la société, « Feed the Birds ». Sur ces notes empreintes de nostalgie et de poésie, interviennent successivement Dave Smith (disparu en 2019), Kathryn Beaumont (qui a prêté sa voix et a servi de modèle aux personnages animés d’Alice et Wendy) et le regretté Marty Sklar, ancien président de Walt Disney Imagineering, qui ont eux aussi foulé le bureau de Walt à plusieurs reprises. L’acteur Kurt Russel se remémore également ses souvenirs de jeune artiste aux côtés de Walt.

adventures thru the walt disney archives

Sans pour autant bénéficer d’un vrai fil rouge, Don Hahn nous offre une heure d’émerveillement à travers Adventure Thru the Walt Disney Archives. De visite impromptue en visite impromptue, ce documentaire amène le téléspectateur dans des endroits incroyables et forcément très difficiles d’accès pour le grand public. Ces lieux, temples de l’histoire d’une société quasi-centenaire, nous rappellent combien l’héritage de la compagnie est important pour les nouvelles générations. Ce film aurait peut-être mérité un peu plus d’engagement dans sa réalisation, mais il n’a manifestement pas les mêmes ambitions qu’une série documentaire comme Souvenirs de Tournage sur Disney+. Plus intimiste, plus personnel, il constitue non seulement une belle expérience de Fan avec l’intervention de personnalités de haut rang comme Bob Iger, Pete Docter, Kevin Feige ou Richard Sherman, mais nous permet également de mieux comprendre les missions des Walt Disney Archives depuis 50 ans et la formidable implication de toutes ses équipes qui préservent et honorent le patrimoine de la compagnie et son fondateur, et ce, de multiples manières.

Copyright © Disneyphile 2020 / Tous droits réservés / Reproduction interdite