Disneyphile
Image default
Dossiers

Annecy 2019 : les Panels La Reine des Neiges 2 et Short Circuit

Comme toujours, la journée de vendredi du Festival International du Cinéma d’Animation d’Annecy est consacrée à l’actualité Disney / Pixar. Une chose est sûre, l’édition 2019 ne nous a pas déçus puisqu’on a pu en apprendre davantage sur le deuxième volet tant attendu de La Reine des Neiges et découvrir en exclusivité les trois courts-métrages sélectionnés dans le cadre du projet expérimental Short Circuit ! Une journée riche en découvertes et surprises qui attisent encore plus notre curiosité !

Short Circuit : place à l’innovation et à l’audace !

Les trois courts-métrages sélectionnés dans le cadre du programme Short Circuit des Studios d’Animation Walt Disney ont été présentés par Becky Breese, directrice de l’animation sur La Reine des Neiges 2 et Marlon West, directeur des effets sur ce même long-métrage tant attendu. Chaque projection était précédé d’un petit reportage sur les coulisses de la production, le travail de création, les techniques utilisées et le parcours de chaque artiste au sein des studios Disney.

Exchange Student

Natalie Nourigat a choisi de raconter l’histoire d’une petite fille qui se retrouve sur une autre planète entourée par des créatures extra-terrestres dans Exchange Student. La scène se déroule dans une cour de récréation et l’héroïne ne se sent pas à sa place et se retrouve totalement isolée, incapable de communiquer car elle ne comprend pas le langage de ses camarades. Finalement, c’est en rapportant le ballon rouge qui était passé par-dessus le mur de la cour que la petite fille parviendra à tisser des liens avec les autres élèves.

Just a Thought

Brian Menz, quant à lui, nous raconte l’histoire touchante d’un petit garçon qui tombe amoureux d’une fille de sa classe dans Just a Thought. Il ne peut pas contenir les pensées qui l’envahissent. Celles-ci se matérialisent sous forme de bulles comme dans un comic et finissent par devenir visibles de tous. Tous ses camarades de class se moquent de lui. Mais bonne nouvelle, tout est bien qui finit bien puisqu’il s’avère que la petite fille est aussi amoureuse de lui !

Fleur du Miroir

Enfin, Jing Hua ou Fleur du miroir en français par Jerry Huynh, met en scène une élève en deuil suite à la perte de son maître de kung-fu et qui pour surmonter cela, décide de lui rendre hommage avec une forme magique de kung-fu. Le personnage principal fait naître des couleurs et des formes à partir de ses différentes postures. Il exprime ainsi toute une palette d’émotions pour finalement arriver à trouver la paix.

Ces trois courts-métrages sont très différents les uns des autres mais ce qui surprend tout de suite, c’est l’audace et la grande créativité des trois réalisateurs. Ils ont utilisé des moyens d’expression artistique et des techniques que l’on voit rarement dans le domaine de l’animation, notamment Disney. Natalie Nourigat s’est servie de la peinture à l’eau pour donner une impression de « fait main » à son court-métrage. De même pour Jerry Huynh qui a également beaucoup utilisé le dessin et qui a réalisé un travail remarquable sur le mouvement. Enfin, Brian Menz s’est beaucoup inspiré des comics. Il a voulu imiter le rendu d’un journal en en n’y reprenant par exemple les contours imprécis créés par l’encre. Just a Thought et Jiang Hua ont recours à la musique. Un sentiment de nostalgie lié à l’enfance est présent dans le premier tandis que dans le deuxième, les sonorités sont plus profondes et épiques pour mimer le combat intérieur du personnage.

Les trois réalisateurs ont produit des créations très intimes en lien avec leur propre expérience de vie : sentiment d’isolation lorsqu’on se retrouve avec des enfants qui ne parlent pas le même langage dans un camp de vacances pour Natalie Nourigat, perte de plusieurs êtres chers pendant la réalisation de Jiang Hua pour Jerry Huynh, rencontre à l’école de sa future femme pour Brian Menz… Mais la force de ces court-métrages est qu’ils parlent de sujet universels qui touchent absolument tout le monde.

La Reine des Neiges 2 : les premières images dévoilées

Nous avons eu le plaisir de découvrir en avant-première mondiale une nouvelle affiche exclusive de La Reine des Neiges 2 ce vendredi 14 juin 2019, créée spécialement pour l’Hexagone. On peut voir avec étonnement que l’histoire se déroulera cette fois-ci durant l’automne. On a également un premier aperçu du décor récurrent de ce deuxième volet : la mystérieuse Forêt Enchantée. Avant d’aller plus loin dans leur présentation, Becky Breese et Marlon West nous livrent quelques détails. Le début du film commencera exactement comme le premier : Elsa et Anna sont petites et leur père vient leur raconter une histoire (l’une de ses aventures) pour les aider à s’endormir. C’est à ce moment-là qu’il évoquera pour la première fois cette Forêt enchantée pleine de surprises qu’il a visité lorsqu’il était encore un jeune prince. Cependant, il est rapidement ramené à Arendelle à cause d’un événement fâcheux. Depuis cet étrange incident, les habitants de la ville et les éléments naturels ne vivent plus en harmonie.

Visiblement, cela sera le point de départ de la nouvelle quête qui va amener nos héros à découvrir la Forêt Enchantée. Mais ce deuxième volet de La Reine des Neiges se présente également comme une suite puisqu’il répondra aux nombreuses interrogations soulevées lors du premier volet dont une qui est essentielle :

« Pourquoi Elsa est-elle née avec ces pouvoirs ? »

la reine des neiges 2 annecy

Les révélations de La Reine des Neiges 2 à Annecy 2019

Nous avons eu également l’opportunité d’apprécier deux courtes scènes inédites du prochain long métrage de Noël ! La première met en scène les personnages que l’on connaît tous, en pleine partie de mime au coin du feu. C’est une scène emplie d’humour où chacun y va de ses imitations. Olaf est toujours drôlissime. Cependant, lorsque vient le tour d‘Elsa, les choses se corsent. Celle-ci est en panne d’inspiration et est soudainement bouleversée par une étrange mélodie venue de nulle part. Elle quitte la pièce brusquement sous le regard inquiet de sa petite soeur. Nous apprenons que cette mélodie pour le moins inquiétante n’est entendue que par Elsa.

La deuxième scène est beaucoup plus épique. Visuellement, c’est une pure merveille ! Les artistes des studios ont pris le temps de peaufiner les moindres détails aussi bien sur le mouvement des vagues que sur la conception du cheval qui tente de se débarasser d’Elsa. Cette mystérieuse créature représente en réalité un Nokk (un génie des eaux dans la mythologie nordique). Pourquoi s’en prend-il à Elsa ?

La Reine des Neiges 2 Anna Elsa

Becky Breese et Marlon West nous ont donné quelques détails mais sont restés assez mystérieux sur ce nouveau volet qui s’annonce toutefois beaucoup plus sombre et épique que le premier. On aurait aimé voir plus d’images ou au moins quelques extraits sonores. Dans la présentation qu’ils nous ont dévoilé, on peut apercevoir Kristen Bell et Idina Menzel pendant un très court instant. On sait d’ores et déjà qu’il y aura de très belles chansons mais vont-elles être aussi entêtantes que « Let it Go » ? Réponse très bientôt !

Toy Story 4

La rédaction de Disneyphile a pu le redécouvrir en avant-première lors du Festival international du Film d’Animation d’Annecy. Notre critique élogieuse de ce nouveau bijou Pixar est disponible ici. Nous avons pu rencontrer le réalisateur Josh Cooley et le producteur Mark Nielsen et dans quelques jours, vous pourrez lire le compte-rendu de leurs interviews ! Notre compte-rendu de la journée Télévision de l’édition 2019 est ici.

Affiche autographiée par Josh Cooley et Mark Nielsen

Articles en lien

Ed Catmull, co-fondateur de Pixar, prend sa retraite

Florian Mihu

Disney Villains : les Méchants Disney dans une nouvelle série

Florian Mihu

Josh Gad planche sur une nouvelle série pour les Muppets

Florian Mihu