Disneyphile
Image default
Films Disney

Le box-office américain devrait se fragiliser dans les prochains mois

Vous le savez, la pandémie de COVID-19 a eu un impact très lourd sur l’industrie du divertissement et en particulier celle du cinéma. Non seulement toutes les salles ont fermé mais l’activité des sociétés de production et de distribution s’est mise à l’arrêt durant un certain temps, bien que les choses devraient reprendre progressivement dès le mois de juillet. Evidemment, avec l’ensemble du secteur touché, tous les films – notamment les blockbusters – ont été retardés à des dates ultérieures. Le cinéma pourra de nouveau briller en France dès le 22 juin avec la réouverture de salles mais pour les Etats-Unis, on craint le pire pour le box-office mais aussi la fermeture de nombreux multiplexes…

Court-on vers un scénario catastrophe au box-office USA ?

Les studios de cinéma attendent en effet de voir si suffisament de salles aux Etats-Unis seront ouvertes pour vraiment lancer la promotion de leurs films, bien qu’ils aient tous plus ou moins calés leurs nouvelles fenêtres de sortie. Concernant Disney, cela débutera normalement avec Mulan fin juillet. Et de leur côté, les salles de cinéma attendent elles aussi de voir si une ouverture est viable et si les distributeurs jouent le jeu. Vous l’aurez compris; la situation est assez précaire et peut conduire à une vraie crise outre-Atlantique, majorée les problèmes économiques du pays qui vont arriver.

box-office américain 2020 fragile

Selon le média américain Variety et d’après une analyse de la société de recherche de Wall Street, MoffettNathanson, la vente de billets de cinéma aux Etats-Unis pourrait chuter de 52 % cette année, soit 5,5 milliards de dollars de recettes seulement au box-office (quand on compare aux 11 milliards de 2019). Ajoutez à cela le fait que si les salles de cinéma ne rouvrent pas d’ici juillet ou si les distributeurs sont trop fébriles à l’idée de déployer convenablement leurs films blockbusters et autres (ou les deux), on court tout droit à un scénario catastrophe avec une chute encore plus dure. C’est le grand flou pour ainsi dire car les grandes villes comme New York, San Francisco et Los Angeles n’ont toujours pas de vision du futur et de dates pour pouvoir autoriser leurs cinémas à rouvrir. Heureusement, 2021 devrait corriger le tir de 2020, si les tournages sont réalisés dans les temps et que les films puissent sortir… On table sur 9,7 milliards de dollars.

Compte tenu de l’incertitude entourant les questions clés que nous mentionnons ci-dessus, y compris le respect des dates de sortie en juillet, lorsque les marchés clés rouvriront et la volonté des cinéphiles de revenir avant un vaccin, nos estimations sont aujourd’hui un travail en cours avec beaucoup de volatilité dans les mois à venir.

Copyright © Disneyphile 2020 / Tous droits réservés / Reproduction interdite