Disneyphile
Image default
News

Charles Aznavour s’est éteint

C’est avec une immense tristesse que Disneyphile rédige ces lignes suivantes. Charles Aznavour, monstre sacré de la chanson française, artiste majeur du XXème siècle, fort d’une carrière de sept décennies, s’est éteint à l’âge de 94 ans, dans la nuit du dimanche 30 septembre au lundi 1er octobre 2018. Le taulier aura bercé des générations de français grâce à sa voix et ses textes mythiques. Et Monsieur Fredricksen est désormais orphelin de sa voix française…

Charles Aznavour
Charles Aznavour

Charles Aznavour, le plus grand

Né le 22 mai 1924 dans la capitale française, Charles Aznavour, issue d’une famille d’origine arménienne, a vendu plus de 180 millions d’albums dans le monde et aura laissé au patrimoine musical pas moins de 1200 chansons dans sept langues différentes. C’est aux côtés du compositeur Pierre Roche qu’il lance sa carrière, en grande partie grâce aux encouragements d’une certaine Edith Piaf, malgré des débuts compliqués avec la chanteuse. C’est à la fin des années 1950 que la route du succès s’ouvre à lui avec des premiers titres qui séduisent le public comme « Au Creux de mon Epaule ». La chanson « Je m’voyais déjà » lance officiellement sa carrière à l’Alhambra en 1960. « La Bohême », « La Mamma », « Sa Jeunesse », « Toi et Moi », « Mes Emmerdes », Non, Je N’ai Rien Oublié », « Désormais », « Les Comédiens », « Emmenez-Moi », Tu t’laisses aller » : les tubes s’enchaînent et lui offrent une carrière à l’internationale, notamment aux Etats-Unis. Dans la chanson « J’abdiquerai », Charles Aznavour souriait de la mort qu’il attendait manifestement à bras ouverts…

« S’il me reste encore un beau spectacle à faire / Un bel enterrement flatterait mon ego. »

L’icône artistique aura également marqué le septième art avec une soixantaine de participations à des longs-métrages. Parmi une longue liste de films, beaucoup de nanard mais aussi des rôles importants dirigés par François Truffaut dans Tirez sur le Pianiste ou Jean Cocteau dans Le Testament d’Orphée. En dehors des frontières françaises, il jouera notamment dans Le Tambour de Volker Schlöndorff. « Hier encore », la star mondiale, qui avait laissé ses marques sur le Walk of Fame d’Hollywood en 2017, se remettait d’une énième tournée d’adieux au Japon. Mais cette fois-ci, le destin aura fait de cette tournée la dernière page de sa carrière monumentale. En janvier dernier, le maître s’était produit dans six villes de France et s’apprêtait à entamer une nouvelle tournée mondiale en novembre prochain. Chez Disney, il avait interprété la version française du générique de fin du Grand Classique d’Animation de La Belle et la Bête en duo avec Liane Foly en 1991. Mais il a surtout prêté sa voix à l’indéboulonnable Carl Fredricksen, dans l’émouvant Là-Haut des studios Disney-Pixar en 2009. L’interprète de « La Bohême » ou d’ « Emmenez-Moi » a également été invité dans le célèbre (The) Muppet Show à l’occasion du 109ème épisode de la série. The Walt Disney Company France a tenu à réagir à cette nouvelle tragique.

Aznavour Muppets

Articles en lien

La Belle et la Bête prend vie à Tokyo Disneyland

Florian Mihu