Disneyphile
Image default

Rémy Julienne, l’empereur de la cascade au cinéma

Le cascadeur de légende français Rémy Julienne nous quitte ce 21 janvier 2021 à Montargis, emporté par la maladie de la COVID-19. ll avait 90 ans. Il restera pour les fans Disney le grand consultant lors de la création du Parc Walt Disney Studios, puisqu’on lui doit la coordination des cascades automobiles et motos du spectacle phare Moteurs… Action ! Stunt Show Spectacular, créé en 2002 pour l’inauguration du Parc puis répliqué en Floride. Plus de 1400 productions à son actif (cinéma, spectacles) et une carrière internationale incomparable, il était surnommé le « casse-cou du cinéma français » et a travaillé avec les plus grands acteurs et réalisateurs dans les années 1960 à 2010.

Rémy Julienne, un passionné de cascades dans l’âme

Né le 17 avril 1930 à Cepoy, Rémy Julienne devient champion de France de moto-cross en 1957 (sur une Gilera Saturno, catégorie 500 cm³), classé deuxième en coupe lors des saisons 1960 et 1962 et de ce fait sélectionné de nombreuses fois en équipe de France. Il débute sa carrière de cascadeur dans le film Fantômas en 1964. Il est recruté par le responsable des effets spéciaux du film, Gil Delamare. Il règle les cascades pour plusieurs grosses productions ou des films populaires français parmi lesquels on peut retenir : La Grande Vadrouille (un film qui sera d’ailleurs distribué par Disney outre-Atlantique), Le Pacha, L’Aventure c’est l’Aventure, L’As des As, Le Professionnel, Il Était une fois en Amérique, La Nuit Américaine, Le Grand Bazar, Les Aventures de Rabbi Jacob, La Menace, Trois hommes à Abattre, Le Marginal, Taxi ainsi que quelques James Bond dont : Dangereusement Vôtre, Permis de Tuer ou encore GoldenEye et la série des Gendarmes de Saint-Tropez où il double notamment la scène de la religieuse en 2CV. Notons enfin qu’il a également collaboré sur un film Disney, La Coccinelle à Monte-Carlo.

rémy julienne
On le voit à la manoeuvre sur les avant-premières du spectacle Moteurs… Actions! en 2002

Sa dernière collaboration pour James Bond fut en 1995 avec GoldenEye. Il a d’ailleurs reçu le prix meilleur coordinateur de cascades pour le film Rien que pour vos Yeux en 1981. En 1986, Rémy Julienne monte à Bologne (Italie) un spectacle mécanique qui connaît un immense succès : son Motor Show reçoit 1 600 000 spectateurs en seulement neuf jours de représentation. Parallèlement à son activité cinématographique, la Maison de Mickey fait appel à lui et à ses compétences pour la conception d’une attraction à Disneyland Paris. C’est ainsi qu’il monte de toutes pièces dans le nouveau Parc Walt Disney Studios le spectacle de cascades de cinéma, Moteurs… Action ! Stunt Show Spectacular.

Sa collaboration avec Disney en 2002

Pour créer ce spectacle hors-norme dans une Stunt Arena entourée de décors s’inspirant d’un village paisible du Sud de la France comme Villefranche-sur-Mer, il travaille en collaboration avec son fils Dominique chargé de l’étude et la conception de tous les éléments techniques (véhicules, infrastructures cascade), la formation des pilotes cascadeurs (dont son neveu) et techniciens, l’étude et la mise au point des cascades et la mise en scène du spectacle, qui comprenait à l’époque des automobiles, des motos mais aussi des jet-skis et… Choupette, la voiture vedette de la série de films La Coccinelle (qui sera remplacée par Flash McQueen).

rémy julienne
Rémy et son fils Dominique sur le « plateau de tournage » du Parc Walt Disney Studios

La voiture du héros était un modèle unique en son genre, créée dans les ateliers de Opel à Francfort à l’époque, présentant un chassis tubulaire à moteur central identique à ceux employés dans bon nombre de sports automobiles. Elle était équipée d’un moteur de moto de 1 300 cc pour un poids à vide de 600 kg et ne consomme qu’un seul litre de carburant par représentation. Elle était donc deux fois plus légère qu’une voiture normale tout en étant deux fois et demie plus puissante. A l’initiative de Rémy Julienne, ce prototype fut également équipé d’une boîte de vitesse unique en son genre qui permettait de passer en marche arrière quel que soit le régime moteur. Une innovation qui autorisait les cascades les plus audacieuses. Le spectacle fut joué et remodelé plusieurs fois entre 2002 et 2020 au Parc Walt Disney Studios. En 2005, il est reproduit de manière identique en Floride où il remporte un succès constant au Parc Disney-MGM Studios (connu sous le nom de Disney’s Hollywood Studios aujourd’hui).

rémy julienne
Roger Moore et son épouse, accompagnés de Rémy Juliennele 15 février 2002

Rémy Julienne avait déjà collaboré auparavant avec Disneyland Paris puisqu’il fut chargé notamment de coordonner les cascades du carambolage autour de l’Arc de Triomphe pour le film de l’attraction Le Visionarium – Un Voyage à Travers le Temps. La scène du TGV avec Jules Verne (incarné par le regrétté Michel Piccoli) fut également dirigée par Rémy.

Dans les années 2000, il est encore appelé sur des tournages de grosses productions comme Taxi 2 ou Da Vinci Code. La passion pour les cascades lui vient dès le plus jeune âge comme il l’expliquait dans un entretien il y a plusieurs années : « Lorsque j’avais deux ans, mon cousin m’emmenait sur le réservoir d’une moto chez ma nourrice. J’étais absolument terrorisé par le vent, par l’inclinaison dans les virages, par le bruit, mais dès que nous arrivions à destination, je ne voulais plus descendre, et mon cousin était alors obligé de continuer le tour. »

Dominique Julienne et son père Rémy durant les répétitions du show
L’imagineer Thierry Coup et Rémy Julienne durant la construction de l’attraction
Rémy devant l’une des scènes les plus impressionnantes du spectacle
Roger Moore et Rémy le 15 février 2002

© Disneyphile 2021 / Tous droits réservés / Reproduction interdite

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et la gestion de vos données par ce site.