Disneyphile
Image default

Rencontre avec Eric Goldberg pour la série de cartoons Comment Rester à la Maison avec Dingo

Le 29 juillet dernier, l’équipe Disneyphile a eu le privilège de rencontrer le réalisateur Eric Goldberg dans le cadre d’une présentation de sa nouvelle série de cartoons animés traditionnellement à la main, Comment Rester à la Maison avec Dingo (Disney Presents Goofy dans How to Stay at Home). Dingo est donc de retour dans trois nouveaux courts métrages des Walt Disney Animation Studios ce 11 août sur Disney+. La légende de l’animation a évoqué lors de cette rencontre virtuelle sa passion pour ce personnage et ses aventures en deux dimensions, après une projection de l’un des courts métrages, « Apprendre à Cuisiner ».

L’animateur vétéran reprend du service pour Disney+

Eric Goldberg est d’abord connu pour avoir supervisé l’animation du Génie dans Aladdin, de Phil dans Hercule, Louis dans La Princesse et la Grenouille et Coco Lapin dans Winnie l’Ourson. Il a également participé à la réalisation de Pocahontas, Une Légende Indienne aux côtés de Mike Gabriel. Il fut aussi chargé de superviser les animations dessinées à la main sur le film Vaiana, La Légende du Bout du Monde et a travaillé comme animateur sur les courts métrages Paperman, Mickey, À Cheval ou encore le long-métrage Ralph 2.0. On lui doit par ailleurs les séquences « Rhapsody in Blue » et « Carnival of the Animals » dans Fantasia 2000, ainsi que de nombreuses autres réalisations. Il est le récipiendaire du prix Winsor McCay 2011 de l’ASIFA-Hollywood pour l’ensemble de ses réalisations dans le domaine de l’animation. Son travail récent comprend la création de nouvelles animations dessinées à la main pour le prochain spectacle du Cirque du Soleil – Drawn to Life, qui arrivera bientôt à Disney Springs à Walt Disney World Resort. Il apporte également ses compétences en animation pour les besoins du mapping ou d’autres créations vidéos pour des spectacles nocturnes et des projets spéciaux dans les Parcs et autres expériences Disney à travers le monde.

eric goldberg dingo

« J’ai toujours adoré Dingo », a-t-il déclaré quand nous sommes revenus sur son enthousiasme à l’idée de raconter trois nouvelles histoires centrées sur ce personnage loufoque. « Il est toujours positif, il arrive toujours souriant. J’ai pensé que, par rapport à tout ce que avons tous vécu au cours de la dernière année et demie, qui de mieux pour nous en faire rire que Dingo ? C’est une sorte d’homme ordinaire chez Disney, si vous voulez, mais il s’exécutera toujours à travers sa propre logique folle. »

eric goldberg dingo

« Une chose que j’aime dans le personnage de Dingo, c’est à quel point il est physique. C’est un grand personnage physique, et cela résonne vraiment en moi. Je pense que c’est l’une des raisons pour lesquelles j’ai pris en charge plus particulièrement ‘Comment Mettre un Masque’ parce que ce ne sont que des gags physiques. Je sais que nos amis ici ne l’ont pas encore vu, mais quand ils le verront, ils le découvriront. Une partie de ce qui fait que ces personnages durent si longtemps, c’est que nous les reconnaissons, nous nous reconnaissons en eux, mais nous reconnaissons également leurs comportements, et quelle que soit la situation dans laquelle vous les mettez, en particulier quelqu’un comme Dingo, il est toujours dingo. Il attaque toujours de la même manière qu’il attaquerait tout autre défi, problème ou sujet. C’est une vision unique de Dingo sur sa façon de voir le monde. »

Quand Dingo rencontre le crayon d’Eric Goldberg

L’un des mentors en animation d’Eric Goldberg lors de ses débuts chez Disney était Art Babbitt, l’homme responsable de certains des meilleurs courts métrages Dingo jamais créés. « Je ressens un attachement personnel au personnage de Dingo », a ajouté l’animateur vétéran avant d’évoquer le jour où il a présenté ses idées à Jennifer Lee, directrice créative des studios de l’oncle Walt, l’automne dernier. En plus de « Apprendre à Cuisiner », il y a « Le Binge Watching » et « Comment Mettre un Masque », ce dernier étant personnellement animé par Eric Goldberg.

eric goldberg dingo

Eric Goldberg a été rejoint par plusieurs pointures de l’animation traditionnelle, notamment Mark Henn (animateur d’Ariel, Belle et Jasmine) sur « Le Binge Watching » et Randy Haycock (animateur du Prince Naveen) sur « Apprendre à Cuisiner ». Un travail minutieux sur l’ambiance sonore a été réalisé, permettant de connecter ces nouveaux courts aux plus anciens du vivant de Walt. « Notre monteur Brian Millman a été formidable en apportant des effets sonores originaux durant la création. Pour ceux d’entre vous qui ne le savent pas, l’un des grands artistes des effets sonores du passé était Jimmy MacDonald. Nous avons toujours sa collection d’effets sonores dans nos archives. Brian en a utilisé autant que possible pour que tous nos effets sonores sonnent bien dans ces pastilles sur Dingo. » Le cinéaste cite également Rachel Bibb et Lureline Weatherly parmi ses proches collaboratrices sur ce projet. Elles ont assuré tout le travail de « cleanup » de l’animation, c’est-à-dire finaliser l’ensemble des dessins visibles dans les films. De plus, Lureline Weatherly a également travaillé sur les décors. Elle n’avait jamais fait d’arrière-plans pour des films Disney auparavant. Dan Lund s’est quant à lui occupé des effets visuels, tous créés de manière traditionnelle. « Je ne pense pas qu’il y ait quelqu’un qui pourrait mieux animer la farine renversée d’un bec verseur que Dan Lund. »

Comme il le fait depuis plus de trente ans, la Disney Legend Bill Farmer a de nouveau prêté sa voix au personnage. « Il canalise absolument ce personnage, c’était tellement amusant de travailler avec lui », a révélé Eric Goldberg. « Corey Burton a fait la voix du narrateur. Vraiment, dans ces films très inspirés des dessins animés « How To… » de Jack Kinney dans les années 1940, le narrateur est autant un personnage que Dingo. C’est ce crétin prétentieux qui parle avec dédain de son sujet – Dingo – tout en le guidant vers sa prochaine (més-)aventure. C’était juste amusant de refaire ça. C’était vraiment le cas, et nous nous sommes bien amusés à le faire. »

eric goldberg dingo

Les fans passionnés d’animation Disney remarqueront peut-être quelques éléments évoquant le passé. « Il y a des Easter Eggs, oui ! », a ajouté le réalisateur. « En fait, dans ‘Apprendre à Cuisiner’, Dingo porte la même tenue qu’il porte dans L’Anniversaire de Mickey en 1942, lorsqu’il est employé pour faire le gâteau de Mickey. Et la musique qui accompagne son montage de cuisine est celle-là même utilisée dans L’Anniversaire de Mickey, la même musique qu’il a quand il prépare ses ‘trucs’. Nous avons toutes sortes de petites blagues comme ça. »

Cette rencontre s’est achevée sur un tutoriel en direct. Eric nous a appris à dessiner justement Dingo depuis son studio d’animation chez lui, une manière de nous replonger dans l’attraction Art of Disney Animation, mais cette fois-ci avec une figure légendaire aux commandes. Les trois court-métrages inédits de la série Comment Rester à la Maison avec Dingo réalisés par Eric Goldberg sont disponibles depuis le 11 août sur Disney+.



© Disneyphile 2021 / Tous droits réservés / Reproduction interdite

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et la gestion de vos données par ce site.