Disneyphile
Image default
Dossiers

La Reine des Neiges II : dans les secrets de sa création

Même si La Reine des Neiges II a été finalisé à temps pour sa sortie mondiale le 22 novembre, les Studios d’Animation Walt Disney avaient convié la presse américaine le 6 septembre dernier, dans ses locaux pour visionner quelques passages du film, ainsi que certaines des nouvelles chansons originales. Le film est réalisé par Jennifer Lee (qui est également directrice créative des studios Disney) et Chris Buck (réalisateur de Tarzan), produit par Peter Del Vecho (qui est également vice-président directeur de la production, supervisant la production de tous les longs métrages du label). Dans cette suite, Elsa (dont la voix originale est signée de Idina Menzel et la voix française de Charlotte Hervieux), Anna (VO : Kristen Bell ; VF : Emmylou Homs), Kristoff (VO : Jonathan Groff ;  VF : Donald Reignoux), Olaf (VO : Josh Gad ; VF : Dany Boon) et Sven se dirigent vers un périple dangereux pour découvrir les raisons pour lesquelles Elsa est née avec des pouvoirs magiques, et ils sauront si ses pouvoirs sont suffisants pour assurer leur survie.

Le développement de l’histoire de La Reine des Neiges II

Lors de la présentation de La Reine des Neiges II aux Walt Disney Animation Studios, la presse a pu prendre part à diverses présentations sur le développement de l’histoire, l’évolution d’Anna et Elsa, la conception de la production, de nouveaux lieux et personnages, et des nouvelles chansons originales. Voici vingt choses à savoir sur cette suite tant attendue (certaines d’entre elles seront synthétisées dans le nouveau livre prévu cet hiver).

elsa sven olaf kristoff anna la reine des neiges II (1)

1. Quand le premier film est sorti en salles il y a six ans, Disney n’aurait jamais pu imaginer à quel point l’histoire d’Elsa et Anna serait transgénérationnelle et à quel point elle parlerait à tout le monde. En conséquence, le studio savait qu’il fallait prendre des précautions supplémentaires pour la suite avec le casting vocal ainsi que l’équipe créative qui s’est investie cœur et âme durant ces quatre dernières années.

2. Aux Studios d’Animation Walt Disney, faire une suite n’est pas une habitude sauf si vraiment les cinéastes ont eux-mêmes une idée sur l’histoire et si l’envie de la raconter est là. C’est pourquoi, même si La Reine des Neiges II est le 58ème long-métrage d’animation du studio, il s’agit officiellement de leur quatrième suite, et de leur première suite musicale animée.

3. Les cinéastes ont compris qu’il y avait plus d’histoires à raconter quand le public demandait sans cesse : où Elsa a-t-elle obtenu ses pouvoirs ? C’est une question qui les a amenés à comprendre que la fin du premier film n’était en réalité que le début pour Anna et Elsa, après avoir récemment été réunies en tant que sœurs.

4. Bien qu’il y ait eu des épisodes dans la série Once Upon A Time – Il Etait une Fois qui incluaient Anna et Elsa, l’équipe créative n’a jamais considéré ces histoires comme « canon » et ne les ont pas suivies pour que cela n’affecte pas la narration. Les deux films de La Reine des Neiges forment une seule et même histoire complète (rajoutez à cela les cartoons évidemment).

L’inspiration scandinave

5. Le travail sur ce séquel a démarré lorsque l’équipe du film a effectué un voyage de recherche en Norvège, en Finlande et en Islande en 2016 ; chacun des membres a été profondément inspiré par la beauté des lieux. Les couleurs automnales de la Norvège, les cascades et la beauté époustouflante de l’Islande font partie du produit final. Le contraste entre la Norvège et l’Islande a aidé les cinéastes à définir les différences entre Anna et Elsa. Anna se sent chez elle en Norvège avec son décor de conte de fées, tandis qu’Elsa se sent chez elle dans la sombre et mythique Islande. Anna est le personnage de conte de fées parfait, car c’est une héroïne ordinaire qui n’est pas « magique » et reste optimiste. Elsa est le personnage fantastique parfait car elle est magique et porte le poids du monde sur ses épaules. Les personnages mythiques rencontrent souvent un destin tragique, et c’est ce destin qui inquiète Anna et qui la pousse à protéger sa sœur.

anna elsa voyage

6. Parce qu’ils savaient qu’ils auraient besoin de nouvelles chansons originales pour la suite, Jennifer Lee, Chris Buck et Peter Del Vecchio ont fait revenir le tandem musical de compositeurs Robert Lopez et Kristen Anderson-Lopez. Tous les jours, ils ont travaillé en étroite collaboration, soit par vidéoconférence, ou en personne, pour créer les sept chansons du film. Et non seulement Elsa a deux chansons mais Kristoff va enfin avoir sa propre chanson solo.

7. En plus de Kristen Bell (Anna), Idina Menzel (Elsa), Josh Gad (Olaf) et Jonathan Groff (Kristoff), le casting vocal s’enrichit d’Evan Rachel Wood dans le rôle de la mère d’Anna et Elsa, la reine Iduna (la co-réalisatrice Jennifer Lee avait doublé ce personnage dans le premier film, mais a été remplacée par Wood parce que ce rôle demandait de savoir chanter pour cette suite). Sterling K. Brown tient quant à lui le rôle du lieutenant Mattias, un ancien soldat de l’armée d’Arendelle pris au piège dans la forêt enchantée depuis une bataille féroce menée il y a 30 ans, lorsque le grand-père d’Anna et d’Elsa était roi. Ces deux personnages sont doublés en France respectivement par Prisca Demarez et Baudouin Sama.

Les questions posées dans le film

8. Outre la question de savoir d’où proviennent les pouvoirs d’Elsa, le film posera d’autres interrogations :

  • Où en sont maintenant Anna, Elsa, Kristoff, Olaf et Sven ? Que se passe-t-il avec eux ? Comment ont-ils évolué depuis qu’Anna a sauvé la vie d’Elsa ?
  • Pourquoi Anna est-elle née sans pouvoirs ?
  • Où allaient les parents des sœurs d’Arendelle quand leur bateau est tombé ? Et y a-t-il vraiment une fin heureuse ?

La Reine des Neiges II est finalement un conte de fées mythique sur la famille, la découverte de soi, le courage et le pouvoir de ne jamais abandonner.

9. Tandis que dans le premier film, il y un méchant qui portait la thématique de la peur contre l’amour (Le prince Hans), La Reine des Neiges II a des forces et des obstacles, davantage qu’un véritable « méchant ».

10. Au début du film, il y a un « flashback » où le roi Agnarr, le père d’Anna et Elsa raconte une histoire à ses filles dans laquelle il leur parle du jour où, alors qu’il n’était encore qu’un enfant il s’est rendu dans la forêt enchantée. Cette forêt était habitée par des esprits magiques de la nature – air, feu, eau et terre – et même si ces esprits peuvent être enchanteurs, ils peuvent aussi être dangereux. Lors de sa visite, quelque chose a très mal tourné et a enragé les esprits, et Agnarr a des séquelles. Et bien qu’il ne sache pas qui l’a sauvé, il sait qu’une voix envoûtante a crié et qu’un brouillard magique a enveloppé la forêt et a poussé tout le monde à l’extérieur. Agnarr prévient ses filles que cette forêt peut se réveiller à nouveau et qu’elles doivent être prêtes lorsque ce jour arrivera. Etant enfants, les jeunes Anna et Elsa sont préoccupées par ce danger possible ; c’est alors que leur mère leur chante une berceuse sur un lieu qui offre toutes les réponses à toutes les questions que vous pourriez souhaiter savoir. La berceuse est la première chanson du film interprétée par Evan Rachel Wood.

elsa enchanted forest la reine des neiges II

11. Puis nous revenons au moment présent, l’action du film se situe trois ans après l’ouverture des portes d’Arendelle. Anna est plus qu’heureuse de cette nouvelle vie où elle a retrouvé sa sœur qui est désormais reine et elle a Kristoff, Olaf et Sven. Olaf a maintenant un pergélisol qui lui permet de profiter pleinement de l’été sans craindre de fondre. Mais les choses s’assombrissent quand Elsa commence à entendre une voix qui est un cri lointain qu’elle seule peut entendre et qui provient de la Forêt Enchantée dont leur père leur a parlé alors qu’elle était enfant.

12. Lorsqu’Elsa réveille la forêt et les esprits, Arendelle est en grand danger et les trolls l’avertissent que pour sauver son royaume, elle doit se rendre dans la Forêt Enchantée et trouver cette voix qui l’appelle. Une fois dans la forêt, les esprits de la nature défieront Elsa à chaque étape du chemin. En l’accompagnant, Anna fait la promesse de protéger sa sœur, alors qu’elle se met en route. Dans ce film, la forêt enchantée est une métaphore de la vie, et le changement vous est offert, que vous l’acceptiez ou non, il est donc difficile à éviter où que cela mène. Lorsque tout ce que vous pensiez savoir s’avère faux, les relations sont mises à l’épreuve et des pouvoirs autrefois trop puissants risquent de ne plus suffire.

La conception des personnages de La Reine des Neiges II

13. Bien qu’Elsa sache qu’Anna veut l’aider, elle sait qu’elle doit s’engager seule dans cette mission et sur cette voie de transformation. Lors de son voyage, elle devra faire face à la mer Noire, qui contient un esprit de l’eau majestueux et menaçant, appelé Nokk.. Nokk provient de vieux mythes de la région nordique et de la culture scandinave. Il s’agit d’un cheval fait d’eau. En créant le personnage, les concepteurs ont dû penser au Nokk, non seulement au-dessus de l’eau, mais sous l’eau, et décider de la quantité ou du peu d’eau dont ils auraient besoin pour représenter un cheval tout en jouant avec l’abstraction du dessin. De nature guerrière et protecteur de la Mer Noire, le Nokk est un étalon sauvage qui n’a pas encore été apprivoisé. Un autre défi avec le Nokk était le fait qu’il a des yeux et vous ne voyez pas vraiment où il regarde, vous devez donc suivre l’attention du cheval en regardant où ses oreilles pointent et vous pouvez avoir une idée de sa présence par ses émotions avec la réaction de ses oreilles.

14. Le film présentera les Géants de Terre, qui sont faits de roche. Ils sont asymétriques, ce qui rend très difficile leurs déplacements et ils sont aussi très lourds. Lors de la conception de leur aspect visuel, les animateurs ont dû prendre en compte l’échelle importante des personnages et les intégrer à l’environnement, en tant qu’être faits de roche. Ils ont également injecté une partie de l’ADN des trolls du premier film, à mesure qu’ils développaient des créatures vivantes et respirantes. Pour pouvoir les faire marcher, ils ont mis au point un moyen de faire glisser les rochers plutôt que de les plier, afin de préserver leurs caractéristiques semblables à celles d’une pierre.

anna olaf la reine des neiges II (1)

15. Le défi de créer Gale, l’esprit du vent, consistait à trouver comment dessiner le vent, alors que ce n’est pas quelque chose que vous pouvez réellement dans un film d’animation. La solution a donc été de penser aux débris, aux bâtons, aux feuilles et à tout ce qui pourrait être dans la forêt et qu’ils [les animateurs] pourraient utiliser pour définir Gale. Les concepteurs ont également utilisé la couleur, les motifs et la lumière pour donner vie au personnage. Avec un personnage comme Gale, le public doit aussi pouvoir la suivre à travers une scène. Il était donc important d’avoir les bons éléments dans chaque scène pour pouvoir montrer sa présence.

16. Pour le processus de création de Bruni, la salamandre, le but était de le rendre attrayant, super mignon et aussi adorable que possible. Les dessinateurs se sont penchés sur les salamandres, les lézards, les iguanes et toutes sortes de créatures reptiliennes pour concevoir le personnage. Les salamandres avancent très lentement, mais ils voulaient un peu plus de vitesse avec Bruni, qui est plus un personnage de « cartoon » que réaliste.

17. Dans le premier film, les animateurs se sont concentrés sur une palette de joyaux d’hiver qui fonctionnait à merveille avec la neige. Dans cette suite, ils traitent de l’automne et de la palette de couleurs d’automne, qui inclut du jaune au rouge foncé et au marron, et tout cela est du côté chaud. Ainsi, pour rapprocher les deux sensibilités, ils se sont davantage tournés vers des couleurs magentas et les rouges avec un laçage de jaune, au lieu de se focaliser sur la couleur orange.

18. Dans ce film, les costumes et les couleurs d’Anna représentent l’automne. Les artistes ont décidé qu’Elsa serait toujours dans une couleur claire, si bien qu’elle ressemblerait à de la glace, ce qui rend difficile la recherche d’une couleur suffisamment brillante et puissante, les unes à côté des autres. Le costume de voyage choisi par Anna porte le numéro 122 et était destiné à Elsa, mais il a fini par être raccourci et accompagné d’une grosse cape qui a finalement donné le nouveau look d’Anna. La broderie et les coutures ont été des étapes importantes de son costume bien qu’il soit « animé ».

 bruni
Concept-art de Bruni

19. Pour un personnage comme Elsa, aussi complexe et en constante évolution, ses costumes évoluent constamment avec elle. Quand le public a rencontré la petite Anna et la petite Elsa pour la première fois, elles étaient vraiment rayonnantes et effervescentes, mais au fur et à mesure qu’Elsa devenait plus secrète et plus isolée, ses « looks » l’étaient aussi. Elle portait des cols et des gants plus hauts, des manches plus longues et des ourlets plus longs, et ses couleurs s’assombrissent, ce qui est censé vous montrer qu’elle est de plus en plus fermée au monde. « Let it Go » a été la première fois qu’elle retrouvait les premières couleurs dans lesquelles nous l’avons rencontrée, avec un « look » plus libéré, qui veut montrer l’authenticité de Elsa. Avec « Into the Unknown« , elle est redevenue plus sombre, ce qui est un élément important de son questionnement dans cette suite. Elsa peut aussi confectionner ses propres vêtements avec de la glace. Elle a donc plus de liberté avec l’utilisation de matières plus éthérées, notamment des tulles et des soies, elle ne peut pas porter quoi que ce soit qui semble trop chaud, donc le magenta et le violet ne lui sont pas déstinés.

20. Dans le premier film, les mouvements d’Elsa étaient davantage basés sur le ballet alors qu’ici ses mouvements ressemblent davantage à une danse moderne. Ils équilibrent les respirations du personnage avec le mouvement de son corps, en transmettant l’émotion de chaque scène. Elsa a aussi de la grâce, et ses doigts bougent avec fluidité et souplesse quand elle lance de la magie, au lieu de prendre la forme d’une griffe. Source : Collider

Articles en lien

Tous les jouets La Reine des Neiges 2 dans le monde

Florian Mihu

Jeux La Reine des Neiges 2 : jeux de société, manuels…

Florian Mihu

Huginn & Muninn dans les Coulisses de La Reine des Neiges 2

Florian Mihu

En poursuivant votre navigation sur Disneyphile, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de données personnelles. Je comprends En savoir plus