Disneyphile
Image default
News

Armageddon a fait ses adieux à Disneyland Paris

Après un peu plus de 17 années d’existence, l’attraction Armageddon : Les Effets Spéciaux, unique au monde, a définitivement tiré sa révérence ce dimanche 31 mars au Parc Walt Disney Studios. Le Studio 7A-7B en plein coeur de BackLot accueillait cette aventure épique inspirée du blockbuster le plus célèbre de Michael Bay depuis l’année 2002. Si à son époque, l’attraction faisait plus ou moins son effet, force est de constater que le temps aura eu raison d’elle et qu’il n’aura pas été trop tôt de la voir disparaitre. L’Armadillo, véhicule tiré du film, qui ornait les abords de l’attraction, avait d’ailleurs déjà été retiré plus tôt, présageant la fin funeste et le futur renouveau de la zone, amenée à accueillir les super-héros Marvel

Armageddon met fin à ses effets spéciaux

Combien de fois l’astéroïde gigantestesque du film a menacé de s’écraser en plein coeur de Disneyland Paris ? On l’ignore. Mais comme le film dont elle était inspirée, Armageddon : Les Effets Spéciaux était devenue sans nul doute un nanard des attractions Disney, par excellence. Chaque scénario calculé à la seconde prêt offrait l’occasion aux visiteurs de faire partie d’une mission d’astronautes, accompagnés du colonel Andropov, joué par l’acteur Peter Stormare. La première séquence introductive de l’attraction offrait un aperçu des meilleures innovations en terme d’effets visuels au cinéma du visionnaire Méliès aux derniers films de la fin des années 1990 – dont Armageddon, un film du label Touchstone Pictures, détenu par Disney.

 

Si dans une première partie, les opérateurs-animateurs de l’attraction étaient chargés de motiver les troupes d’assistants réalisateurs (à savoir les visiteurs, guidés notamment par la technique de l’acteur Michael Clarke Duncan, qui a participé au film) et de leur faire répéter une scène du film, le second temps était consacré au tournage de cette dernière. Sur le plateau de tournage, une station orbitale grandeur nature avait été reconstituée par les équipes de Walt Disney Imagineering et pour offrir le plus de réalisme possible à la scène à tourner, le plancher pouvait bouger, les lumières s’éteindrent ou se rallumer ; des flammes jaillissaient du centre du vaisseau, éteintes par le système anti-incendie. Après 17 années de bons et loyaux services, le Studio 7 qui a accueilli plus de 33 millions de visiteurs a fermé définitivement ses portes.

Pour l’occasion, Disneyland Paris avait organisé une petite cérémonie d’adieux en présence des Ambassadeurs de la destination. Y furent conviés les détenteurs de Pass Annuels Infinity. Des projections en mapping sur la façade de l’Hollywood Tower Hotel rendaient hommage à l’univers du film tandis qu’une ultime séance fut organisée en présence de plusieurs opérateurs-animateurs de l’attraction. Les fidèles visiteurs du Resort ont pu même repartir avec un morceau de rocher extrait des décors de l’attraction juste après avoir applaudi un couple de chanteurs ayant repris en live la chanson « I Don’t Wanna Miss a Thing » du groupe Aerosmith, extrait de la bande-originale du film Armageddon. Les Cast Members qui ont fait vivre l’attraction durant ses derniers mois d’existence ont par ailleurs salué la foule. Enfin, un badge commémoratif a été remis à toutes les personnes qui ont participé aux dernières aventures de l’attraction durant cette journée.

BackLot : ce n’est qu’un au revoir…

Rappelons que la zone occupée par Armageddon : Les Effets Spéciaux sera bientôt investie par le célèbre Tisseur de New York dans le cadre du titanesque plan d’expansion du Parc Walt Disney Studios. Aussi, le dimanche 31 mars 2019 marquait la fin de l’existence de l’attraction Disney Junior Live on Stage! à Production Courtyard. Ce spectacle interactif de marionnettes basé sur les célèbres franchises de la chaîne des tout-petits Disney Junior avait été présenté pour la première fois le 4 avril 2009. Enfin, le Café des Cascadeurs, restaurant de Backlot célèbre pour ses burgers goûteux préparés minute, affiche également portes closes. Peu à peu, Backlot s’efface avec le déplacement de zones de garage de l’attraction Moteurs… Action! Stunt Show Spectacular ou encore la suppression des arbres du Lot. Prochaine étape : Rock ‘n’ Roller Coaster avec Aerosmith en septembre 2019…

Articles en lien

La Célébration Halloween de Mickey – Critique de la Parade

Florian Mihu

Pass Annuel à Disneyland Paris : toutes les infos à savoir

Florian Mihu

La Tour de la Terreur en chutes aléatoires pour Halloween

Florian Mihu