Disneyphile
Image default

Conférence de presse de WandaVision

Le dimanche 10 janvier 2021 se tenait la conférence de presse virtuelle de WandaVision, première série des studios Marvel et premier contenu ouvrant la phase IV du Marvel Cinematic Universe. La série est réalisée par Matt Shakman et écrite par Jac Shaeffer. Elle met en scène Elizabeth Olsen, Paul Bettany, Teyonah Parris et Kathryn Hahn. Le président de Marvel Studios, Kevin Feige, est évidemment son producteur principal. Toutes ces personnalités de premier plan de cette nouvelle aventure étaient réunies lors de ce panel organisé quelques jours avant le lancement officiel de la série sur la plateforme de streaming Disney+.

Wanda et Vision sont de retour

La série voit deux figures phares du Marvel Cinematic Universe fait leur grand retour cette fois-ci sur petit écran, après les événements de Avengers : Infinity War et Avengers : Endgame. Wanda Maximoff alias la Sorcière Rouge et Vision démarrent une nouvelle vie mais manifestement, tout n’est pas aussi simple qu’il n’y paraît… Les créateurs et le casting de la série ont donné un petit avant-goût de ce à quoi nous devons nous attendre durant ces neuf épisodes. La conférence était animée par l’acteur Jaleel White vu dans la sitcom La Vie de Famille dans les années 1990. Il a justement travaillé par le passé avec le réalisateur Matt Shakman. WandaVision reprend justement le vieux format de sitcom tournée devant un public réel.

wandavision

L’actrice Elizabeth Olsen revient sur son expérience de tournage dans ces conditions un peu particulières. « C’était la première chose que nous avons filmée. C’était tellement angoissant et il y avait beaucoup d’adrénaline, beaucoup de changements rapides, et cela a totalement dérouté mon cerveau », a-t-elle déclaré. « J’étais vraiment contente lorsque nous avons ajouté le quatrième mur ! » Il lui a fallu une minute pour comprendre comment ne pas se produire pour le public mais se nourrir de son énergie.« Je pense que j’ai proposé une fusion de Mary Tyler Moore et d’Elizabeth Montgomery et j’ai travaillé un peu de Lucy (faisant référence à la sitcom I Love Lucy des années 1950) dans les années 70 parce qu’il y avait un bon morceau de comédie physique. »

Une fausse sitcom multigénérationnelle

Concernant le personnage de Vision et l’authenticité qui devait transparaître de ce héros à l’écran, Paul Bettany explique qu’il « est toujours en train de devenir quelque chose d’autre. Il est JARVIS, il fait partie d’Ultron, il fait partie de Tony Stark. Il est omnipotent. Il est si naïf… J’ai réalisé que je devais composer avec un peu de Dick van Dyke là-dedans, un peu de Hugh Laurie… Je pense que ce qu’est Vision est juste décent et honorable et existe pour Wanda. Vision a besoin de ‘beaucoup de perruques’ pour se fondre dans la communauté ».

Concernant la distribution de second plan, l’actrice Kathryn Hahn incarnant la voisine de Wanda et Vision, Agatha Harkness (ou Agness), explique qu’elle avait aussi un voisin aussi curieux dans sa propre vie, ce qui lui a servi un peu d’inspiration. Quant à Teyonah Parris qui incarne Monica Rambeau, celle-ci explique que « nous découvrons avec qui elle [Monica Rambeau] est maintenant en tant que femme adulte. Tout au long de la série, nous commençons à comprendre ce qui lui est arrivé. Nous verrons Monica rejoindre Carol Danvers alias Captain Marvel et Miss Marvel dans Captain Marvel 2 ! » 

Retour vers le Futur avec WandaVision

Le réalisateur Matt Shakman a également eu du pain sur la planche, s’attaquant non seulement à un projet Marvel mais ayant aussi pour mission de faire croire au public qu’il regarde une sitcom bien traditionnelle. « Nous voulions être aussi authentiques que possible », a-t-il déclaré. « C’était l’un des plus grands objectifs et donc la conception de la production, la photographie, les costumes, tout était pensé pour nous permettre de plonger dans cette profondeur et avec les acteurs, nous voulions tous faire la même chose. Nous avons donc regardé une tonne d’anciens épisodes télévisés et parlé de la façon dont la comédie change parce qu’elle le fait vraiment. L’approche de la comédie dans les années 50, 60, 70 est vraiment différente. »

wandavision

Rien n’a été laissé au hasard, de la conception de la production, aux performances en passant par les pistes audios de rires ou les répliques bien senties, tout a été pensé pour permettre une sorte de voyage dans le temps des années 1950 à 1970 durant les trois premiers épisodes qu’une partie de la presse a pu découvrir. La scénariste Jac Shaeffer est ensuite revenue sur la relation passée entre Wanda et Vision et son impact sur la série. « Wanda et Vision sont, en tant que couple, adorés des fans. Leur histoire d’amour a été si tragique mais vraiment chaleureuse et intime. Nous les avons vus dans des moments intenses dans le MCU. Et pour la série WandaVision, nous ouvrons la scène et l’espace pour eux. et ils sont dans cette sphère domestique. Nous pouvons les voir faire la vaisselle dans la cuisine… Tous ces trucs casaniers qui ne sont pas forcément associés à un super-héros. Nous partons de ces moments énormes dans le MCU puis dans WandaVision c’est beaucoup de choses mignonnes jusqu’à un moment plus sérieux. »

WandaVision, première de plusieurs sitcoms Marvel à venir ?

La scénariste explique par ailleurs qu’une grosse étape de recherche a été nécessaire pour que les répliques sonnent juste et se calquent à chacune de leur époque respective. Puis, à partir du style des années 1980 de la série, ce fut plus facile, Jac Shaeffer maîtrisant ce genre. Le genre de la sitcom pourrait d’ailleurs revenir si WandaVision rencontre son public. « Nous verrons. C’était notre test » dit Kevin Feige. « Marvel a eu beaucoup de succès à la télévision dans le passé. C’était la première incursion de Marvel Studios« , poursuit-il. « L’idée a toujours été, oui, de faire quelque chose d’unique en son genre. Il y a eu beaucoup de réunions avant que tout le monde comprenne ce que nous essayions de faire… êtes capable de transformer une idée loufoque en un show plus farfelu… Il a parfaitement fonctionné comme lanceur des séries du MCU sur Disney+. »

wandavision

Un travail sur la gestuelle des personnages en fonction de la décennie mise en scène, a éte effectué. « Il y a beaucoup plus de gags et de comédie physique au début », a déclaré Paul Bettany. « Heureusement, au moment où nous arrivons aux années 90, ils m’ont tous rendu si ridicule que je n’ai vraiment pas eu à travailler si dur pour faire rire ou rire. » « La façon dont les femmes se déplacent au fil des décennies change tellement en fonction de ce que la société attend d’elles », dit Olsen. « Jac a glissé plusieurs éléments liés à la façon dont celles-ci évoluaient, tout au long des années 60. Wanda peut porter des pantalons qui modifie sa manière de se déplacer dans l’espace… Les ‘manières’ étaient une énorme partie de chaque décennie. C’est une sortie de livre qu dépeint les mœurs de chaque époque finalement ». Elizabeth Olsen précise que WandaVision n’est pas une vraie sitcom mais une série où le monde reprend les codes d’une vraie sitcom.

2020 a chamboulé les plans de Marvel Studios

La série WandaVision est une grosse prise de risque pour Marvel Studios qui lâche une série au genre inhabituel à des fans qui risquent d’être surpris. Kevin Feige répond ceci : « Préparez-vous à quelque-chose de différent. Les opportunités de Disney+, cela nous a permis d’étendre de manière créative ce que nous faisons. Le Falcon et le Soldat de l’Hiver aurait dû être lancée l’an dernier, suivi juste après par WandaVision. Créativement, rien n’a été remanié pour autant. Cela n’a nécessité aucune réorganisation. termes de la création… Comme c’est souvent le cas quand il y a des virages à prendre, l’inattendu a souvent bien servi Marvel Studios et c’est encore le cas avec cette série, qui est notre premier projet du genre, j’adore son audace. Nous avons des choses que vous ne pourrez voir que dans les salles de cinéma… D’autres prévues pour être vues semaine après semaine à la télévision. C’est quelque-chose de très différent pour nous. Je ne dis pas que nous étions préparés pour une pandémie mondiale, nous ne l’étions pas. »

vision wanda

Les changements de ton d’un point de vue cinématographique ont dû être repensés pour s’adaper au format de la sitcom ici. « Nous avons imaginé une sorte de zone crépusculaire pour la série » a déclaré Shakman. « C’est ainsi que nous avons abordé le tournage et l’esthétique de la série. » « The Twilight Zone a une énorme influence sur moi, personnellement », a déclaré Shaeffer. « C’était si incroyablement audacieux à ce moment-là. Vous pensez que vous êtes dans une chose et puis soudainement c’est renversé. Nous étions tous incroyablement admiratifs de ça. Il y a beaucoup de séries actuelles en ce moment, des séries de prestige, où vous regardez quelques épisodes et vous pensez que la série est une chose, puis dès les épisodes 4 ou 5, elle retourne le script. »

The Twilight Zone comme inspiration pour la série

Certains fans se demandent si des références au MCU en général, voire à HYDRA en particulier ont été glissées dans la promotion de la série. Kevin Feige explique que les publicités étaient la première étape pour expliquer la cohésion de cet univers et la connection du monde réel dans cet sitcom fictive. « S’il s’agit du tout premier contenu Marvel Studios que vous regardez, vous aurez l’impression de découvrir des publicités vintages ni plus ni moins. Mais si vous connaissez tous les films précédents, vous aurez peut-être envie de connecter les premières images que vous avez vu au passé ».

wandavision

A la question de savoir si des éléments issus de sitcoms n’ont pas été repris ici, Shaeffer répond : « Quand nous avons regardé en arrière et que nous faisions nos recherches… nous avons découvert des séries qui étaient un peu décevantes et qui n’étaient pas acceptables pour aujourd’hui. Nous avions un comité de scénaristes vraiment incroyable rempli de personnes dont une partie du travail consistait à garder un œil sur ces choses. Comme Matt l’a dit, nous nous sommes concentrés sur les sitcoms familiales… La part familiale est importante dans la série. Je peux ne parlez pas du puzzle plus large de ce qu’est ce show, mais c’était aussi un élément qui nous a permis de rester sur la bonne voie. »

WandaVision réserve son lot de révélations

Pour répondre à la question du casting de Kathryn Hahn, Kevin Feige explique que dans sa mémoire, « tout s’est passé très rapidement ». L’actrice s’est rendue à une réunion, ce qui est rare chez Marvel Studios. « Elle était fan de ce que nous faisions et nous sommes fans d’elle et exactement au même moment, nous étions assis dans cette salle d’écriture à essayer de déterminer qui devrait jouer Agatha Harkness… Tout n’est pas figé à ce moment là mais la présence de Kathryn a permis de mettre une voix sur le personnage… Qui est la voisine la plus curieuse en ce moment ? Dans la vraie vie, Kathryn, je ne suis pas sûr, mais à l’écran, oui ! »

WANDAVISION

Le producteur est revenu également sur l’influence de la série Star Wars : The Mandalorian sur WandaVision. « Nous avions tous déjà bien avancés avant de voir The Mandalorian. Il y a plein de choses de The Mandalorian qui nous ont inspirés aux Studios Marvel, et même concernant certains projets à venir… C’était incroyable de voir le travail de marketing que Disney a proposé sur cette série… Ces projets sur Disney+ sont aussi importants que les projets qui vont en salles. Disney a certainement montré cela grâce à The Mandalorian. Parfois, les séries sont proposées intégralement sur une plateforme. Le fait de proposer la série semaine par semaine a permis de créer de nombreux débats.

WandaVision, début d’une phase IV dense

Pour utiliser les pouvoirs de Wanda, Elizabeth Olsen admet que c’était différent. « Je ne peux pas bouger le nez », explique-t-elle, « Nous avons donc dû trouver quelque chose qui était une traduction », dit-elle. L’équipe d’effets est devenue « une équipe de marionnettistes de décors flottant dans le ciel et les faisant tourner avec des aimants ». Le choix des tenues a aussi participé à cette mise en scène. L’actrice explique que Wanda pourrait décrire cette série comme une sitcom familiale avec deux personnes essayant de s’intégrer et ne pas se sentir différent des autres.

monica rambeau

Comment les événements du MCU ont-ils façonné la vie de Monica et d’Agness ? « Elles ont certainement vécu certaines choses et vu des choses », explique Parris. « En fait, nous apprenons, en particulier, ce que sont ces choses que Monica a vues et traversées et comment elles ont façonné sa vie. Je ne veux pas trop en dire parce que nous révélerions des choses sur la série. » « Il y a toujours cette personne qui saute de porte en porte et s’assoit sur le canapé, mais sa vie personnelle, on ne sait jamais rien à son sujet », dit Hahn à propos de son personnage. « De cette manière classique, j’ai pu entrer dans la peau de Agness ».

L’une des dernières questions concernait la phase IV du Marvel Cinematic Universe et sa fin. Mais Kevin Feige n’a pas souhaité y répondre.

© Disneyphile 2021 / Tous droits réservés / Reproduction interdite

Articles en lien

John Romita Jr. revient chez Marvel Comics !

Florian Mihu

Benedict Cumberbatch est obligé de ne pas trop se montrer publiquement durant la durée du tournage de Doctor Strange 2

Akibe Kone

Marvel Studios développe une série spin-off de Hawkeye sur Echo

Florian Mihu

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et la gestion de vos données par ce site.