Disneyphile
Image default
News

Disney fait des bénéfices en hausse au 2ème trimestre 2019

Tous les actionnaires de The Walt Disney Company peuvent se réjouir de ce début d’année prolifique. Une fois n’est pas coutume, la maison de Mickey, qui vient de publier ses résultats pour son deuxième trimestre fiscal de l’exercice 2018-2019, affiche des signes de vigueur exceptionnels. Alors que l’empire de Walt construit doucement mais sûrement un futur poids lourd de la concurrence sur le marché de la vidéo à la demande (Disney+), les derniers chiffres liés à ses activités cinématographiques et touristiques notamment, le placent encore à un niveau de dynamisme hors-normes.

Des bénéfices et des actions mieux cotées que jamais

Disney dégage donc des bénéfices à la hausse et un chiffre d’affaires à en faire pâlir plus d’un à l’issue de ce T2 (clôturé le 30 mars 2019), grâce, entre autres, à ses performances au sein de la filiale Parks, Experiences and Products, qui gère notamment les Resorts Disney. Cette dernière filière établit ainsi un chiffre d’affaires 4,5 % supérieur à celui de l’an passé, soit 6,17 milliards de dollars. Les parcs à thème ont donc eu pour conséquence d’augmenter les revenus trimestriels de la société aux grandes oreilles, portant désormais à 14,9 milliards de dollars, soit une augmentation de 3 % par rapport à l’année précédente.

On parle également d’un beau bénéfice par action, s’élevant à 1,61 dollar au lieu de 1,58, chiffre qui était attendu par l’agence Refinitiv. Grâce aux parcs, ces revenus à la hausse ont permis de compenser les investissements en cours visant à renforcer la position influente de Disney dans le secteur de la consommation de médias vidéos en continu.  Par ailleurs la croissance du bénéfice d’exploitation dans les Parcs Disney a été freinée durant ce trimestre de façon globale par l’augmentation des dépenses des visiteurs dans les parcs, la hausse des fréquentations et, notamment dans le cas de Walt Disney World Resort, l’augmentation du nombre de nuitées d’hôtels. Hong Kong Disneyland affiche aussi fièrement des résultat en hausse concernant sa fréquentation tout comme les croisière de la Disney Cruise Line.

Des premiers résultats suite au rachat de la Fox

En mars dernier, Disney a finalisé l’acquisition de la plupart des actifs de 21st Century Fox, INC. pour un montant de 71 milliards de dollars. La société a réalisé des revenus de 373 millions de dollars et un bénéfice d’exploitation de 25 millions de dollars grâce à ses 11 jours de propriété de Fox, devenue partie intégrante de Disney le 20 mars. Le bénéfice dilué par action (BPA) des activités poursuivies au deuxième trimestre a augmenté de 81% à 3,53 dollars, contre 1,95 dollar au trimestre de l’année précédente. Le BPA pour le trimestre a diminué de 13% à 1,61 USD, contre 1,84 USD au trimestre correspondant de l’année précédente.

Disney Fox Brésil

« Nous sommes très heureux de nos résultats du deuxième trimestre et ravis du succès record d' »Avengers: Endgame », qui est maintenant le deuxième film le plus rentable de tous les temps et sera diffusé exclusivement sur Disney+ à partir de décembre prochain, a déclaré le président-directeur général de Disney Bob Iger. Disney a déclaré que son segment de vente directe aux consommateurs avait augmenté de 15% en un an, pour atteindre 955 millions de dollars. L’entreprise admet toutefois que ses pertes d’exploitation avaient plus que doublé du fait des investissements dans ESPN+, du lancement prochain de Disney+ et de la consolidation de Hulu, dans laquelle Disney détient une participation majoritaire. Enfin, les revenus des Walt Disney Studios chutent de 15 % par rapport à l’an passé, où Black Panther et Star Wars : Les Derniers Jedi avaient généré davantage de bénéfices.

« La réponse positive à notre stratégie de communication directe avec le consommateur a été gratifiante et l’intégration des activités que nous avons acquises auprès de 21st Century Fox ne fait qu’augmenter notre confiance en notre capacité à tirer parti de décennies de récits iconiques et des puissants moteurs créatifs de l’ensemble de la société. Offrir une proposition de valeur extraordinaire aux consommateurs. »

Articles en lien

La Chanson des Siamois retravaillée pour La Belle et le Clochard

Florian Mihu

Tolkien : une nouvelle bande-annonce du biopic du créateur du Seigneur des Anneaux

Florian Mihu

Disney + : tout le catalogue de Disney sera présent

Florian Mihu