Disneyphile
Image default
Disneyland Paris

Disneyland Paris va repenser l’organisation du travail de ses CDI

Aucune date de réouverture n’est envisagée pour le moment concernant Disneyland Paris et aucune annonce officielle du gouvernement n’a été faite dans ce sens, bien que d’après la Direction du Puy du Fou, la Présidence de la République serait passée outre les choix de Matignon pour laisser le choix aux parcs de loisirs et à thème d’ouvrir dès le 2 juin. Compte-tenu de la masse salariale à former en vue d’une réouverture progressive, la question pour Disneyland Paris paraît bien moins simple par rapport à ses confrères. Mais l’un des points majeurs de sa réouverture se joue en ce moment-même d’après Le Parisien.

La masse salariale passe de 17000 à 14600 Cast Members

Ce dimanche 24 mai, le journal francilien a révélé sur son site que deux réunions de concertation entre représentants du personnel et direction d’Euro Disney se sont tenues respectivement les 15 et 20 mai derniers. Ces discussions abordaient deux sujets qui ont attrait à l’emploi, à savoir l’organisation et le temps de travail. Dès cet semaine et jusqu’au 11 juin, “cinq temps de négociations” vont avoir lieu : à terme, une décision sera prise concernant les ressources humaines. Les deux sujets ont été posés sur la table. La Direction souhaiterait imposer sa nouvelle manière d’aborder le planning de ses CDI, à savoir les fameux horaires adaptés. Sont ainsi concernés tous les employés des boutiques, des restaurants, des attractions, des hôtels ainsi que de Disney Village.

CDI disneyland paris
Depuis le 19 avril, les CDI de Disneyland Paris ne touchent plus que 84 % de leur salaire net

En partant du postulat que plus aucun CDD (ni stagiaire, saisonnier, apprenti ou intermittent) ne soit embauché à la réouverture (toutes les offres d’emploi sont gelées), et par souci d’économie sur la masse salariale, Disneyland Paris envisage de modifier le planning de tous ses CDI (toujours en chômage partiel à 84 %), de sorte à ce que le système des deux semaines fixes (emploi du temps inchangé) pour une semaine modifiable, passe à une semaine fixe pour deux semaines modifiables à l’avenir. Le Parisien toujours, précise que les cadres perdraient sept jours de RTT dans le cadre de ces nouvelles mesures. L’idée est de mettre à profit, et ce façon optimale (ou maximale, on vous laisse choisir), l’ensemble des 14620 salariés en CDI (sans les CDD donc) “pour assurer un volume de travail moins conséquent qu’avant la réouverture”.

Des horaires adaptés pour les CDI… mais imposés

Cette réorganisation des horaires adaptés, précipitée par la crise sanitaire qui a entraîné la fermeture du complexe de Mickey, est décriée par les syndicats, certains Cast Members du bas de l’échelle aux plus hautes sphères, en témoigne le départ inexpliqué de l’ancien Directeur des Ressources Humaines de Disneyland Paris. Mais voilà, selon la CFTC Disney, syndicat dont la voix porte, les choses semblent déjà fixées. L’UNSA demande à la Direction des “leviers de flexibilité” quant à elle, même si elle reconnaît que la contrainte financière du moment impose à cette même Direction de faire des choix (parfois difficiles). Le Parisien conclue son papier en précisant qu’aucun plan de sauvegarde de l’emploi n’est dans les projets d’Euro Disney.

Copyright © Disneyphile 2020 / Tous droits réservés / Reproduction interdite