Disneyphile
Image default
Editos

Le renouveau de Disney incarné par Bob Chapek ?

A la fin du mois de février 2020 juste avant la paralysie totale de l’industrie du divertissement causée par le coronavirus, Bob Iger annonçait quitter son poste de CEO de The Walt Disney Company après 15 ans de mandat. Figure adorée du métier et du grand public (élu business man de l’année 2019 par le TIME Magazine), Robert Iger (Bob pour les fans comme les Cast Members) s’est imposé comme le digne successeur de l’Oncle Walt permettant à Disney d’être le poids lourd du divertissement. Rien qu’en 2019, la compagnie aux grandes oreilles a connu une année record grâce aux triomphes de ses films, la pérennité de ses parcs et les grands débuts de Disney+. C’est pour cela que l’annonce de son départ surprise (avant la date prévue) de son poste a choqué bon nombre de personnes tout comme celle de la nomination de son successeur, Bob Chapek.

Une carrière chez Disney depuis près de 30 ans

Après un bref passage dans le secteur marketing chez Heinz puis dans la publicité chez Walter Thompson, Bob Chapek entre chez Disney en 1993, Bob Chapek commence à travailler pour la filiale Buena Vista Home Entertainment avant d’en devenir le directeur puis le président au début des années 2000. Puis de 2009 à 2011, il dirigea la partie distribution des Walt Disney Studios. A partir de 2011, Bob Chapek prend la tête de Disney Consumer Products jusqu’en 2015 où il est nommé président de la division Disney Parks, Experiences & Products. Fils d’un vétéran de la Seconde Guerre Mondiale et d’une mère active professionnellement, son amour profond pour les Parcs Disney, il leur doit à eux, qui l’emmenaient au moins une fois par an à Walt Disney World Resort étant jeune.

bob chapek

Un Bob peut en cacher un autre

Voilà un C. V. qui fait de Bob Chapek un des candidats naturels pour succéder à Bob Iger, associé à une grande fidélité mais il n’affiche néanmoins pas ce charisme qu’Iger incarne. De plus, tout laisser à penser que le successeur légitime de Iger serait non pas Chapek mais un certain Kevin Mayer, passé lui aussi par tous les échelons depuis 1993 chez Mickey jusqu’à devenir président de la filiale Disney Direct-to-Consumer & International et le père de Disney+ dont le lancement fut exemplaire en tout point. Finalement, Mayer mis de côté, c’est Chapek qui lui est préféré. Néanmoins, ce second « Bob » peut compter à la fois sur le très bon bilan de Disney ainsi que le soutien de Bob Iger qui reste directeur exécutif de l’entreprise jusqu’à la fin de l’année 2021. Une passation de flambeau faite en douceur qui permettra d’aborder le prochain grand chapitre de l’histoire de Disney.

avenir bob chapek

Alors, à la tête de cet Empire Disney, Bob Chapek a-t-il le cran, le charisme, le sang-froid, une vision pour entrer dans les pas de son prédecesseur ? Un atout dans sa manche est que ce dernier a quasiment autant d’expérience dans le domaine de la production et de la distribution cinématographique que dans la gestion des Destinations Disney, lui qui a supervisé l’ouverture de Shanghai Disney Resort ou de Star Wars : Galaxy’s Edge. Mais cela suffit-il néanmoins ? Chapek a malgré tout passé clairement moins de temps dans les médias et la distribution chez Disney et n’est pas de l’école (ou en tout cas ne le montre guère) de mettre en avant la créativité et le savoir-faire des artistes. Il montre avant tout une vision très mercantile du métier, bien plus que Iger ou Eisner en leur temps et manque un peu de tact envers les Cast Members des Parcs Disney, qui déplorent pour certains son manque de contact. C’est pourtant primordial même si ça n’est pas dans l’absolu un frein.

Bob Chapek, une vision plus mercantile que créative

Ce nouveau patron sait qu’il est attendu au tournant et son premier défi à relever, surprise pour le coup, fut la crise de la pandémie du COVID-19, qui a freiné voire stoppé l’ensemble des activités de la compagnie à travers le monde. Dès lors, un transfert des compétences s’est certes opéré entre Iger et Chapek mais Iger a également repris la main temporairement sur l’exécutif (en tout cas certains dossiers qui demandent des décisions réfléchies) tandis que Chapek s’est surtout occupé de la partie financière pour éviter que le naufrage du bateau. Il est donc impossible à l’heure actuelle de dresser un premier bilan à chaud tout à fait complet, n’ayant pas vu Bob Chapek totalement à l’oeuvre. Sans faudra-t-il attendre encore un peu la formation de ce Padawan par le Maître Iger pour véritablement se faire une idée du profil de CEO qu’il veut incarner. Élu à l’unanimité par le conseil d’administration de la société, il pourra compter sur le soutien de Bob Iger (infaillible manifestement), qui garde une partie du pouvoir jusqu’en décembre 2021.

Copyright © Disneyphile 2020 / Tous droits réservés / Reproduction interdite