Disneyphile
Image default
News

Ce que nous avons appris du panel Star Wars : The High Republic au New York Comic Con

L’un des événements qui était le plus attendu du New York Comic Con virtuel (Metaverse) était sans aucun doute le panel dédié au prochain événement littéraire de Lucasfilm Publishing, Star Wars: The High Republic. Du fait de la pandémie de la Covid-19, la sortie des premiers livres (romans ou comics) a été décalée à début 2021. Cet univers présenté depuis plusieurs mois sera l’occasion de découvrir une période encore méconnue de la saga Star Wars, qui se situera plusieurs siècles avant les événements du film Star Wars : La Menace Fantôme. Ce nouveau panel fait suite à celui du San Diego Comic Con et nous a permis d’avoir de nouvelles informations sur ce qui nous attend l’an prochain.

Un panel riche en révélations

Étaient présents pour parler de Star Wars: The High Republic les auteurs Claudia Gray (Star Wars: The High Republic – Into the Dark), Charles Soule (Star Wars: The High Republic – Light of the Jedi), Justina Ireland (Star Wars: The High Republic – A Test of Courage), Daniel José Older (Star Wars: The High Republic Adventures en comic-book chez IDW), et Cavan Scott (comics Marvel’s Star Wars: The High Republic), ainsi que l’éditrice exécutive de Lucasfilm Publishing Jennifer Heddle (qui n’a finalement pas pu être présente) et le directeur créatif Michael Siglain. C’est Susana Polo qui travaille pour le site américain Polygone qui s’est chargé de modérer le débat.

Cette dernière nous a d’abord présenté de nouveau ce grand événement qu’est Star Wars: The High Republic. Elle a tout d’abord parlé d’un point manifestement très important dans les récits qui nous seront proposés, le “grand désastre”. Michael Siglain nous a expliqué qu’il s’agissait d’une sorte de naufrage d’un vaisseau de ravitaillement. Les Jedi sont alors appelés pour venir en aide à ses passagers. José Older a ajouté que Yoda (dont on avait vu un premier aperçu récemment) est déjà en train d’entraîner de jeunes Padawans quand ce “grand désastre” survient. Il doit évidemment y faire face comme ses collègues et les Padawans tirent des leçons des difficultés du moment.

Le Grand Désastre, élément perturbateur de l’histoire

Justina Ireland est revenue sur la perception que se font les populations de la galaxie des Jedi à cette époque. Ces chevaliers sont admirés et on attend d’eux des actes forts et héroïques. Claudia Gray ajoute que les personnages de son roman sont pris dans la catastrophe abordé plus haut. Ils doivent abandonner l’hyperespace dans un endroit avec ses propres mystères et dangers. Mais avant cela, il faut rappeler que le contexte est plutôt pacifique. Tout le monde est heureux dans la galaxie, les Jedi ne sont pas “condamnés” au début de l’histoire, contrairement à ce qui est avancé au début de la prélogie par exemple.

the high republic star wars

Cavan Scott parle du tout nouveau Jedi apparaissant dans son histoire. Elle est affectée à une énorme station spatiale appelée Starlight Beacon qui sert de sorte d’avant-poste aux voyageurs de l’espace. L’histoire s’attarde à expliquer pourquoi et comment les Jedi perçoivent la Force différemment. Avar Kriss joue un rôle très important dans la manière dont les Jedi réagissent au grand désastre. Elle perçoit la Force comme de la musique, tandis que le Wookiee Jedi voit la Force comme une grande forêt, et lui-même comme une feuille sur un grand arbre, etc. Un Jedi peut ne pas être aussi puissant qu’un autre dans sa relation à la Force et c’est quelque-chose qu’il doit alors travailler.

The High Republic, les romans et comics présentés

Michael Siglain nous parle du personnage de Geode qui va apparaître dans le roman Into the Dark et qu’il faudra suivre de près selon lui. Il y a aussi un animal de compagnie appelé Cham-Cham dans les comics que Daniel José Older compare à un chihuahua. Une autre créature est une sorte de chien nommé Ember. Justina Ireland explique à quel point il a été difficile de créer de nouvelles histoires et de nouveaux personnages qui honorent tout ce qui s’est passé auparavant dans Star Wars, y compris l’Univers Légendes.

jedi

Le Wookiee Jedi Burryaga Agaburry doit utiliser un gigantesque sabre laser à deux mains fabriqué à partir de matériaux qui ont du sens pour lui. Ce n’est pas quelque chose qu’un Jedi moyen pourrait utiliser. Chaque Jedi a une arme très personnelle comme celle-là. Nous avons également appris que la Haute République est un âge d’or pour les Jedi, et la couleur or est utilisée pour représenter cette période dans les fusées (les poignets) de sabre laser notamment. L’équipe créative s’est d’abord posé la question suivante : “Qu’est-ce que nous aimons dans Star Wars ?” Siglain dit que chacun des auteurs a fait ressortir sa propre réponse.

D’autres livres à venir durant l’été 2021

Des références à The High Republic et des clins d’oeil à des éléments de l’histoire ont été disséminés tout au long des récents projets de Lucasfilm Publishing. “Tout est connecté.” Cavan Scott écrira le prochain  roman pour adultes de Star Wars: The High Republic, Justina Ireland écrit le prochain roman de YA, Daniel José Older écrira le prochain roman de niveau intermédiaire et une histoire sérialisée de Charles Soule arrive dans le magazine Star Wars Insider.

Copyright © Disneyphile 2020 / Tous droits réservés / Reproduction interdite

Articles en lien

Des rumeurs parlent d’une potentielle série sur Lando Calrissian sur Disney+

Akibe Kone

Star Wars Galaxy of Adventures, série jeunesse tant attendue

Florian Mihu

Jon Favreau et Pedro Pascal évoquent l’avenir de The Mandalorian

Akibe Kone