Disneyphile
Image default

Critique du (Le) Retour- Cartoon Disney Short Circuit

Le Retour est un court métrage qui parlera à toutes les personnes qui se sont éloignées de leurs proches ou qui ont perdu une personne qui leur était chère. Faisant partie intégrante du deuxième bloc du programme des Studios d’Animation Walt Disney Les Courts Métrages Disney, ce cartoon adopte un ton assez sombre, de quoi forcément étonner quand on sait que le studio de Walt préfère – même quand certaines histoires sont très sombres – toujours amener une leçon positive. Malgré cela, vous retrouverez dans ce court une véritable ode au fameux « cercle de le vie », si chère là encore au studio.

Le Retour, une histoire de la vie plus mélancolique

Les Courts Métrages Disney (Short Circuit) est un programme de courts métrages innovant et expérimental des Studios d’Animation Walt Disney, qui permet à n’importe quel artiste du studio de présenter une idée et potentiellement être sélectionné pour la concrétiser sous forme d’un court animé. En 2021, ce programme fête son cinquième anniversaire avec le lancement de cinq nouveaux courts métrages exclusivement sur Disney+ le 4 août 2021. Cette nouvelle sélection de courts métrages issus d’un groupe de cinéastes travaillant dans divers départements des studios, explore cinq styles visuels et narratifs différents. Le premier groupe de quatorze court métrages expérimentaux a été proposé sur Disney+ en janvier 2020. L’objectif du programme est de prendre des risques à la fois dans le style visuel et l’histoire, faire émerger de nouvelles voix au sein des Studios d’Animation Walt Disney et expérimenter de nouvelles innovations techniques cinématographiques dans le domaine de l’animation S’appuyant sur le soutien du studio et de ses confrères artistes, chaque réalisateur dispose d’un cadre, d’un temps et d’un budget limités pour créer sa vision personnelle en film.

le retour

Jacob Frey, réalisateur du (Le) Retour, a commencé sa carrière chez Disney en 2014 comme animateur stagiaire, avant de devenir assistant animateur sur le film Zootopie. Puis il a ensuite travaillé comme animateur sur Vaiana, La Légende du Bout du Monde, Ralph 2.0, La Reine des Neiges II et Raya et le Dernier Dragon. Il également participé en tant qu’animateur à deux films Short Circuit, Cycles et Flaques d’Eau. Il assure actuellement un rôle de supervision comme chef des personnages pour tous les films d’animation Disney, en se concentrant sur les moyens d’améliorer l’efficacité du flux de travail. Né à Hilden, en Allemagne, Jacob était initialement intéressé à poursuivre une carrière dans le design graphique mais a changé sa voie pour se diriger vers l’animation après avoir vu  Le Monde de Nemo. Il a fréquenté la Filmakademie Baden-Württemberg à Ludwigsburg, où il a réalisé plusieurs courts métrages d’animation, dont le succès viral The Present. Son travail a recueilli plus de 100 récompenses dans divers festivals de films internationaux.

Jacob Frey livre une histoire autobiographique

Raconté à travers une série de plans successifs, un homme qui a déménagé loin de chez lui visite sa ville natale en Allemagne. L’environnement est en constante évolution, avec des saisons, des vitrines et des personnes différentes à chaque visite. Ce n’est pas seulement la ville qui change, mais ses parents et l’animal de compagnie, qui subissent tous les ravages du temps.

Ce court métrage est donc un projet très personnel pour Jacob Frey qui est allemand, qui lui permet de se projet vers l’avenir de sa propre vie en regardant dans le rétroviseur du passé. Oui, le ton du (Le) Retour est assurément triste, mais en élaborant un récit sans aucun dialogue, le réalisateur permet de raconter finalement une histoire assez universelle. Destiné principalement aux adultes, ce court métrage frappe si bien dans le mille : si les enfants ne s’y retrouveront probablement pas, les adultes eux seront forcément émus, le court entrenant ce sentiment de vide à combler et du fil de la vie. Voir l’endroit où vous avez grandi changer chaque fois que vous rentrez chez vous, que ce soit juste un nouveau café prenant un nouvel emplacement, un arbre qui est là depuis des décennies soudainement coupé, où le cadre global qui se modifie lentement : ce court frappe fort car il frappe vrai !

le retour

Optant pour une esthétique très détaillée, graphique et plate avec une animation 3D assistée par ordinateur, Jacob et sa petite équipe d’artistes ont entrepris de créer un monde qui change constamment de saison pour aider à raconter l’histoire. Bien évidemment, cela passe par un travail minutieux de l’éclairage. Le personnage ne vieillit pas tout au long du film car les changements se produisent autour de lui pour illustrer l’illusion du temps qui s’arrête jusqu’à la réalisation soudaine que le temps est passé.

Si vous êtes déjà allé à l’école ou avez quitté votre ville natale pour poursuivre vos rêves, Le Retour résonnera profondément. Vous verserez peut-être une larme lors du passage du personnage dans le jardin, qui résume à quel point le perte d’un être cher peut vous affecter longtemps. C’est une histoire douce-amère qui nous est narrée et nous parle avec émotion, un message universel à l’expérience humaine.



© Disneyphile 2021 / Tous droits réservés / Reproduction interdite

Articles en lien

La saison 2 de Short Circuit se dévoile

Akibe Kone

Annecy 2019 : les Panels La Reine des Neiges 2 et Short Circuit

Victoria Richard

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et la gestion de vos données par ce site.