Disneyphile
Image default
Streaming

Déjà 73 millions d’abonnés pour Disney+ en à peine un an !

Cela fait exactement un an que Disney+ a été lancé et le service de streaming a largement dépassé les attentes de Disney mais aussi les analystes. Disney a annoncé jeudi 12 novembre 2020 durant l’appel de ses résultats annuels que sa plate-forme dépassait déjà les 73,7 millions d’abonnés payants. C’est une croissance remarquable compte-tenu de l’objectif que s’était fixée la firme aux grandes oreilles lors de son lancement, soit atteindre 60 à 90 millions d’abonnements d’ici 2024.

73 millions, un chiffre qui dépasse toutes les attentes

À peine un an après, Disney+ devient définitivement le concurrent direct de Netflix, qui accumule à ce jour plus de 195 millions d’abonnés (annonce faite au cours de son dernier trimestre). Disney a également rejoint la grande guerre du streaming au même moment qu’Apple et quelques mois avant NBCUniversal (Comcast). Apple n’a pas encore publié de résutats pour sa plateforme Apple TV+. Peacock (qui est pilotée par NBCUniversal) enregistre près de 22 millions d’inscriptions en octobre, en hausse de 12 millions par rapport à son rapport de juillet.

disney+

Il convient de noter que certains de ces abonnés sont arrivés au service via des offres groupées ou des promotions ponctuelles, mais Disney ne fait pas le distinguo dans ces chiffres. Pourtant, les abonnés ont afflué vers Disney dès le départ : 10 millions de personnes se sont inscrites dès le premier jour. Au cours de son premier trimestre d’exploitation, le service avait déjà séduit pas moins de 26,5 millions d’abonnés. Et cela n’a fait que monter en flèche ; la pandémie de la Covid-19 a évidemment pesé dans la balance et les téléspectateurs ne s’y sont pas trompé. Ils étaient 33,5 millions au deuxième trimestre et sont passés à 57,5 ​​millions au troisième trimestre.

Plus de 200 millions d’abonnés d’ici 2025 ?

La société de Mickey avait ses doutes : certains analystes avaient prédit avant le lancement que le service n’atteindrait même pas 20 millions d’abonnés d’ici la fin de 2020. Mais ces mêmes analystes ont largement et rapidement changé d’avis depuis le lancement du service. Morgan Stanley a relevé jeudi matin ses estimations d’abonnements et table sur 230 millions d’ici la fin de 2025, et les analystes de MoffettNathanson en octobre ont augmenté leurs prévisions à près de 160 millions d’abonnés dans le monde d’ici 2024.

“Nous nous attendons à ce que Disney se penche davantage sur le streaming, ce qui implique des dépenses plus élevées et un contenu plus original qui est proposées plus rapidement vers ses plateformes Direct-to-Consumer”, a déclaré l’analyste Morgan Stanley pour Benjamin Swinburne dans une note aux investisseurs jeudi. Le nombre élevé d’abonnés s’explique par le fait que Disney fait désormais du streaming sa priorité et incite donc tous les consommateurs à regarder ses contenus sur ses plateformes et nulle part ailleurs. En octobre, la société a annoncé qu’elle restructurait ses divisions médias et divertissement, centralisant ses activités médias dans une organisation unique qui sera responsable de la distribution de contenu, des ventes d’annonces et de Disney+.

“Nous faisons pencher la balance de façon assez spectaculaire”, avait déclaré à l’époque le PDG de Disney, Bob Chapek. La prochaine étape de Disney ? Prouver que la firme peut fidéliser les abonnés et les attirer.

Copyright © Disneyphile 2020 / Tous droits réservés / Reproduction interdite