Disneyphile
Image default

La Reine des Neiges a aidé à résoudre une enquête classée

Depuis près de huit ans, la franchise La Reine des Neiges est une mine d’or pour Disney. Les aventures d’Anna et Elsa ont donné naissance à une suite sortie en 2019, trois courts-métrages et un impressionnant merchandising, sans parler de toute l’offre proposée dans les Destinations Disney (et bientôt à Paris avec un land intégral). La Reine des Neiges a permis également à de nombreuses spectateurs de s’identifier aux personnages pour évoluer personnellement, si bien que cette histoire a imposé aux artistes de concevoir la meilleure suite possible, une exigence soulignée dans le documentaire Dans un Autre Monde : Les Coulisses de La Reine des Neiges II disponible sur Disney+. Plus surprenant, le film original a permis de résoudre une vieille enquête datant de la fin des années 1950.

Des chercheurs inspirés par La Reine des Neiges

En 1959, une mystérieuse avalanche survenue dans le col Dyatlov en Russie a provoqué la mort de huit personnes. Leurs corps ont été retrouvés calcinés mais la piste criminelle a été écartée. Durant de longues annéesn cette affaire a fait la une mais a été classée sans suite alors que de nombreux chercheurs ont essayé de la relancer.

enquête

Johan Gaume est directeur du Laboratoire de simulation des avalanches dans un institut fédéral suisse. Il a notamment créé un modèle d’analyse capable de déchiffrer la ménanique des avalanches. Dans les années 2010, il a vu comme beaucoup de gens le film d’animation La Reine des Neiges et ce film lui a permis d’analyser le comportement de la neige utilisée. Il s’est en effet rendu aux États-Unis pour demander à Disney d’étudier le code informatique utilisé modéliser la neige afin de le reproduire. Il échange là-bas ses connaissances en physique de la neige avec des mathématiciens. Grâce à l’appui des ingénieurs ayant travaillé sur le film d’animation, ses projets avancent à vitesse grand V.

Avec l’aide de l’ingénieur Alexander Puzrin, Johan Gaume a réussi à prouver qu’un bloc de neige pourrait être à l’origine de l’accident du col de Dyatlov. Tout d’abord, la montagne sur laquelle grimpaient les alpinistes était inclinée d’environs trente degrés. De plus, l’enquête de ce duo démontre qu’une couche de neige s’est formée sur place, sur laquelle les amas de flocons pouvaient glisser. L’installation des randonneurs sur place aurait ainsi déstabilisé l’endroit. Favorisés par des vents catabatiques, de grosses quantités de neige se sont ainsi déversées. Concernant La Reine des Neiges, Johan Gaume a pu travailler sur l’impact des coulées de glace sur le corps humain, grâce aux effets spéciaux développés pour le film. Vous pouvez suivre les travaux de Johan Gaume, ici.

© Disneyphile 2021 / Tous droits réservés / Reproduction interdite

Articles en lien

Le court-métrage Myth: A Frozen Tale arrive sur Disney+ le 26 février

Akibe Kone

Let it Go chanté pour la première fois à la télévision britannique !

Victoria Richard

Olaf s’offre un nouveau court-métrage sur Disney+

Florian Mihu

Laisser un commentaire