Disneyphile
Image default
News

Wakanda Forever aux Oscars : Black Panther et Bohemian Rhapsody au sommet

La 91ème cérémonie des Oscars s’est déroulée dimanche 24 février au Théâtre Dolby de Los Angeles aux Etats-Unis et a vu le film Bohemian Rhapsody triompher cette année (recordman du nombre d’Oscars), lors d’une soirée marquée par de nombreuses polémiques (comme chaque année dirons-nous) qui ont terni l’image de l’Académie notamment : tout d’abord, les prix dits techniques qui auraient du être remis lors des coupures publicitaires, une décision qui fut critiquée vivement par de nombreuses figures du cinéma, et qui fut tout simplement mise de côté. L’absence notable d’un maître ou d’une maîtresse de cérémonie cette saison (en raison de l’éviction de l’humoriste Kevin Hart, qui s’est retiré après la résurgence de vieux tweets jugés homophobes) aura été l’occasion d’apprécier la cérémonie sous un nouveau jour, avec une succession d’acteurs et d’actrices sur scène et finalement très peu de numéros et d’animations si l’on omet les traditionnelles prestations chantées.

Des Oscars sans âme ?

En parlant de musique, il y a eu là aussi beaucoup de houle médiatique car l’Académie avait décidé, un temps, de mettre en avant sur scène seulement deux chansons nommées cette année, discriminant par la même occasion les autres. Revirement de situation, la plupart des chansons ont été interprétées en live ce 24 février à Hollywood, tandis que « All the Stars« , extrait de la bande-originale de Black Panther n’aura finalement pas eu l’honneur d’une séquence chantée en direct par ses interprètes, le rappeur Kendrick Lamar et la chanteuse SZA. C’est la chanson « Shallow » de Lady Gaga et Bradley Cooper qui a reçu le plus de succès avec non pas une mais deux standing ovations.

Lady Gaga Bradley Cooper
Le duo de A Star Is Born, Lady Gaga et Bradley Cooper, a repris la chanson « Shallow », Oscar de la Meilleure Chanson Originale

Quant à la chanson, « The Place Where Lost Things Go« , issue de la bande-originale du (Le) Retour de Mary Poppins, elle fut admirablement chantée par la comédienne septuagénaire Bette Middler, connue des fans Disney pour son rôle culte de Winifred Sanderson dans Hocus Pocus. On se souviendra d’ailleurs de l’une des rares animations originales de la soirée, l’apparition dans les airs de Keegan-Michael Key jouant Mary Poppins pour le plus grand bonheur des téléspectateurs. On déplore malgré tout le peu d’animations et de créativité de cette saison tant et si bien que Julia Roberts ne savait pas si elle devait fermer la cérémonie à la fin, une édition mi-figue, mi-raisin, où de nombreux films ont eu les statuettes qu’ils méritaient, où les discours étaient pour la plupart très intéressants mais où l’ensemble manquait de liant et d’âme. Et même la géniale prestation introductive de Queen et du chanteur Adam Lambert n’aura rien fait pour garder un souvenir mémorable de cette édition. Le rythme plus cadencé de la cérémonie s’est d’ailleurs ressenti à certains moments où les remises s’enchaînaient les unes après les autres sans de vrais interludes. On aura, en revanche, beaucoup apprécié, que de plusieurs acteurs du Marvel Cinematic Universe soient présents cette année sur scène, tels que Brie Larson, Chris Evans, Paul Rudd, Samuel L. Jackson, Glenn Close ou Bradley Cooper. Le scénariste Stan Lee, père fondateur de l’univers des Avengers, a d’ailleurs eu droit à son moment lors de la séquence d’hommage posthume aux personnalités du cinéma mondial nous ayant quitté en 2018, mis en musique par M. John Williams.

Bette Midler Mary Poppins
Bette Midler a repris la chanson « Where The Lost Things Go » du film Le Retour de Mary Poppins

Wakanda Forever aux Oscars

Black Panther, film soutenu par The Walt Disney Company depuis le départ dans la course aux Oscars, et premier film de super-héros nommé dans la catégorie Meilleur Film, n’aura certes, pas obtenu l’ultime récompense mais aura marqué d’une empreinte forte cette grande messe hollywoodienne. Comme Green Book : Sur les Routes du Sud de Peter Farrelly et Roma d’Alfonso Cuarón (le film qui représentait Netflix), le film de Ryan Coogler remporte trois précieuses statuettes dans trois belles catégories, dont celle de la Meilleure Musique. C’est un immense succès pour Disney, Marvel Studios, son patron Kevin Feige et le genre super-héroïque plus globalement au cinéma. La diversité était sans doute le maître-mot de l’année aux Oscars puiqu’on dénombre sept artistes afro-américains récompensés, dans six catégories, un record pour les Oscars. Que ce soit Ruth Carter (costumes) et Hanna Beachler (décors) pour leur participation au blockbuster Black Panther, Regina King et Mahershala Ali (Luke Cage) primés dans la catégorie des Seconds Rôles ou le réalisateur émérite Spike Lee dont le Scénario Adapté a été distingué, il s’agit là d’un élément fort qui ressort de la soirée (sans parler du triomphe de Spider-Man: New Generation dont le réalisateur, Peter Ramsey, est le premier afro-américain à être récompensé dans cette catégorie, et dont le héros est afro-américain lui aussi).

Ruth E Carter
Ruth E. Carter récompensée pour ses créations de costumes sur Black Panther

Côté acteurs, on notera l’excellent double paire offerte par les studios de la 21st Century Fox puisque Rami Malek, favori, a été sacré Meilleur Acteur pour sa réincarnation impressionnante du chanteur légendaire Freddie Mercury dans le film 20th Century Fox Bohemian Rhapsody (c’était notre chouchou) ; tandis que Olivia Colman a été honorée dans la catégorie Meilleure Actrice pour son rôle de la Reine Anne dans le film La Favorite du label Fox Searchlight Pictures. Cette dernière, révélée dans la série Broadchurch, et qui n’avait jamais été, ne serais-ce que nommée aux Oscars, a d’ailleurs livré un discours très drôle et émouvant à la remise de son prix doré. L’immense Glenn Close (Les 101 Dalmatiens), qui était la « vraie favorite » de cette catégorie repart une septième fois bredouille…

We will rock you!

Le film le plus récompensé de l’année est Bohemian Rhapsody (20th Century Fox) avec quatre Oscars. Outre le Meilleur Acteur, il l’a emporté dans les catégories Meilleur Montage, Meilleur Montage Sonore et Meilleur Mixage. C’est un joli coup pour ce film à la production troublée. Si la musique de Queen a ému les jurés professionnels, ce ne fut pas le cas de celle du (Le) Retour de Mary Poppins : le film ressort non seulement perdant des catégories musicales (injustement d’ailleurs) mais également de toutes les autres catégories dans lesquelles il était nommé, soit quatre en tout. Disney qui triomphe généralement aussi dans la catégorie des Meilleurs Effets Visuels, avait quatre chances sur cinq cette année de ramener le trophée aux studios de Burbank et pourtant, contre toute attente, Jean-Christophe & Winnie, Avengers Infinity War, SOLO : A Star Wars Story et Ready Player One (les effets spéciaux de ce dernier sont signés en partie part Industrial Light & Magic, filiale de Lucasfilm) se sont fait gentiment tâcler par le film First Man : Le Premier Homme sur la Lune.

L’animation récompensée dans sa diversité

Spider-Man: New Generation, produit par Sony Pictures Animation en partenariat avec Marvel Entertainment, s’est tout naturellement imposé dans la catégorie du Meilleur Film d’Animation, détrônant les Studios d’Animation Walt Disney et les Studios d’Animation Pixar de ce fauteuil détenu depuis belle lurette. Voilà un beau gain pour un film très créatif célébrant dans son essence et son esthétique la diversité. Rappelons que Les Indestructibles 2, Ralph 2.0 et L’Île aux Chiens, nommés tous les trois, représentaient chacun trois labels de Disney, respectivement Walt Disney Animation Studios, Pixar Animation Studios et Fox Searchlight Pictures. Quant à la catégorie toujours très attendue des cartoons, c’est le film Pixar Bao qui s’est vu attribuer la récompense du Meilleur Court-Métrage d’Animation. Sa créatrice sino-canadienne Domee Shi est la première femme à avoir diriger un tel format pour le studio à la lampe de bureau et planche actuellement sur un long-métrage pour celui-ci. L’Oscar du Meilleur Film Documentaire a été attribué à Free Solo, un film National Geographic (bientôt propriété de Disney par le rachat de la Fox). Ce film haletant raconte l’histoire d’Alex Honnold qui veut réaliser la première ascension en solo intégral d’El Capitan de Yosemite. Il sera diffusé en France sur la chaîne National Geographic fin mars 2019.

Les coupures publicitaires sur la chaîne américaine ABC ont profité aux Walt Disney Studios qui ont dévoilé un nouveau spot commercial ainsi qu’une nouvelle affiche de leur film-événement de l’été prochain, Le Roi Lion, remake du film d’animation de 1994.

Retrouvez tout le palmarès ci-dessous (les mentions en gras sont des films appartenant ou liés à The Walt Disney Company et 21st Century Fox).

Meilleur Film

Green Book

Meilleur Réalisateur

Alfonso Cuarón pour Roma

Meilleure Actrice

Olivia Colman pour son interprétation de la Reine Anne dans La Favorite (Fox Searchlight Pictures)

Meilleur Acteur

Rami Malek pour son interprétation de Freddie Mercury dans Bohemian Rhapsody (Fox Searchlight Pictures)

Meilleure Actrice dans un Second Rôle

Regina King pour Si Beale Street Pouvait Parler

Meilleur Acteur dans un Second Rôle

Mahershala Ali pour Green Book

Meilleur Scénario Original

Green Book

Meilleure Adaptation

BlacKkKlansman

Meilleur Film d’Animation

Spider-Man: New Generation (Sony Pictures Animation / Marvel Entertainment)

Meilleur Film en Langue Etrangère

Roma

Meilleur Film Documentaire

Free Solo (National Geographic)

Meilleure Bande-Originale

Black Panther (Marvel Studios)

Meilleure Chanson Originale

« Shallow » pour A Star is Born

Meilleurs Décors et Direction Artistique

Black Panther (Marvel Studios)

Meilleurs Costumes

Black Panther (Marvel Studios)

Meilleure Photographie

Roma

Meilleur Montage Sonore

Bohemian Rhapsody (20th Century Fox)

Meilleur Mixage Sonore

Bohemian Rhapsody (20th Century Fox)

Meilleurs Effets Visuels

First Man

Meilleur Montage

Bohemian Rhapsody (20th Century Fox)

Meilleurs Maquillages et Coiffures

Vice

Meilleur Court-Métrage Documentaire

Period. End Of Sentence

Meilleur Court-Métrage

Skin (Fox Searchlight Pictures)

Meilleur Court-Métrage d’Animation

Bao (Pixar Animation Studios)

Articles en lien

Oscars 2019 : les films des labels Disney en lice

Florian Mihu

Oscars / Black Panther : match à double tranchant

Florian Mihu