Disneyphile
Image default
News

Artemis Fowl : la nouvelle saga de Disney ?

L’année 2019 va être très (trop) chargée pour les films Disney. L’été 2019 réserve pas moins de quatre films dans les salles obscures. Après le retour des jouets de Toy Story (26 juin), Spider-Man (3 juillet) et du roi Simba (17 juillet), le mois d’août sera placé sous le signe de l’espionnage avec Artémis FowlCe personnage donne son nom à la saga dont il est le héros : il s’agit avant tout une série de huit romans écrite par Eoin Colfer et parue à partir de 2001. C’est l’histoire d’Artémis, un jeune garçon brillant de 12 ans issue d’une famille de bandits. Accompagné de son garde du corps et ami Domovoi Butler, Artémis vivra des aventures fantastiques. Disney qui détient les droits d’adaptation cinématographique de cette saga littéraire dévoile la première bande-annonce de ce nouveau film prévu le 14 août 2019 en France. Une première affiche du film réalisé par Kenneth Branagh a également été mise en ligne.

Artemis Fowl, l’anti-Harry Potter

Phénomène littéraire qui s’est vendu à plusieurs millions d’exemplaires, Artémis Fowl, adulé par des millions de fans, a pourtant été éclipsé par une autre saga littéraire, celle d’un jeune sorcier dénommé Harry Potter. Pour autant, il s’agit davantage d’un anti-héros. Pour Kenneth Branagh, il était important de donner l’impression que la maison des Fowl est « pleine de fantaisie, c’est une maison pleine d’imagination » et « moins axée sur l’acquisition de biens, de terres et de choses ». Artemis commence par ne pas savoir tout le travail secret mené par son père, mais découvre rapidement qu’il y a un monde entier dont il ignore encore l’existence. Et à la fin de son voyage, il contemple le travail de son père et se demande s’il peut, lui aussi, faire la même chose.

Un casting diversifié

Dans le livre, de nombreux personnages sont décrits différemment par rapport au film. Mais, dans le processus de casting, Branagh voulait faire intégrer les personnes les plus talentueuses – peu importe qui elles étaient. Un grand changement qu’il a effectué a été de faire en sorte que Judi Dench joue la commandante Root, chef du F.A.R.F.A.DET (Forces Armées de Régulation et Fées Aériennes de DETection, le département de reconnaissance de la police des fées) qui est à l’origine un personnage masculin dans les livres. Branagh a également décidé de faire vieillir notre fée préférée, Holly. Branagh a expliqué: « [Holly étant plus proche d’âge [d’Artemis] donne ainsi l’impression qu’Artemis est moins isolé et que nous pourrions nous amuser avec cette tranche d’âge particulière. » Dans un film aussi important, il n’y a pas toujours le temps de faire beaucoup d’improvisation. Mais Branagh voulait faire preuve de créativité sur le plateau. Alors, quand il eut presque fini de diriger une scène avec Judi Dench, il la changea. « J’ai dit : ‘C’est génial. Nous avons exactement ce qui est dans le script maintenant. Diriez-vous ceci, ceci et ceci, et si vous pensez autre chose, le feriez-vous ? Ce à quoi elle répondit : ‘Je ne suis pas Josh Gad.’ ‘Il est terriblement, terriblement malin’, dit Branagh en riant. Nous avons également découvert que Josh Gad enseignait à Dench quelques astuces d’improvisation.

ARTEMIS FOWL
Le réalisateur Kenneth Branagh avec le directeur de la photographie Haris Zambarloukos sur le plateau londonien de Artemis Fowl.

Artemis Fowl étant un livre très irlandais, les cinéastes savaient qu’ils voulaient aussi que l’acteur qui interprète Artemis soit irlandais. Ils ont lancé un casting pour toute l’Irlande (et même dans le monde entier) et ont auditionné plus de 1200 jeunes garçons pour le rôle. Ferdia Shaw a eu le rôle, son premier long-métrage.