Disneyphile
Image default
Films Disney

En Avant censuré dans plusieurs pays à cause de son personnage homosexuel

Le dernier film d’animation familial du label Disney-Pixar En Avant vient de subir la censure de plusieurs marchés internationaux, notamment dans des pays du Moyen-Orient. En cause : la présence dans le film d’un personnage féminin ouvertement lesbien. En effet, dans le film proposant une aventure moderne entre deux frères dans un Los Angeles plein de magie et de fantaisie, il est fait référence lors d’une scène d’une relation entre deux personnages mineurs, tous deux féminins. Nous utilisons l’adjectif « mineur », car il est vrai, cette banalisation d’une famille homoparentale dans cette histoire n’est rien d’autre qu’anecdotique. Quand bien même elle ne le serait pas !

Une référence lesbienne, des pays censeurs

Dans la scène en question, les deux personnages principaux, dont les voix originales sont signées Chris Pratt et Tom Holland (voix françaises : Pio Marmaï et Thomas Solivéres), utilisent la magie pour se transformer temporairement en centaure, et pas n’importe lequel puisqu’il s’agit du copain de leur mère, l’agent Bronco. Ils entament alors une conversation sur la parentalité avec deux policières. L’officier cyclope violet nommé Specter (Lena Waithe lui prête sa voix dans la version anglaise), compatit avec l’agent Bronco et dit : « Ce n’est pas facile d’être un nouveau parent – la fille de ma chérie m’a fait me coiffer, d’accord ? » Ce personnage a en effet été annoncé comme ouvertement gay sans que Disney ne l’étale pour autant dans la presse.

Mais cette intégration de ce personnage n’aura pas été du goût de certains censeurs dans certains pays. Le Koweït, Oman, le Qatar et l’Arabie Saoudite ont tous purement et simplement interdit le film en raison de cette référence, nous indique Deadline. Le film, sorti dans la plupart des pays la semaine dernière, demeure introuvabe dans les salles de cinéma des territoires cités plus haut. D’autres marchés du Moyen-Orient tels que Bahreïn, le Liban et l’Égypte exploitent En Avant. La Russie, un pays réputé pour censurer ou interdire la diffusion de contenus LGBT (souvenons-nous de Avengers : Endgame par exemple), a modifié la mention « petite amie » pour la remplacer par « partenaire » et la version russe éviter ainsi de mentionner l’orientation sexuelle de Specter. En 2017, c’est la nouvelle version de La Belle et la Bête qui était également censurée Koweït et en Malaisie en raison d’un « moment » LGBT.

Copyright © Disneyphile 2020 / Tous droits réservés / Reproduction interdite

Articles en lien

Dans les coulisses de la quête de Ian et Barley dans En Avant

Florian Mihu

En Avant – Critique du Film d’Animation Pixar

Florian Mihu

En Avant : Ian et Barley tentent de ressusciter leur père

Florian Mihu