Disneyphile
Image default

« Et si… le Gardien avait rompu son serment ? », le final explosif de la saison 1 de What If… ?

Tout au long de sa saison 1, la série d’animation What If… ? dont le concept repose entièrement sur l’idée d’événements alternatifs et de possibilités infinies, certaines s’apparentant à des moments reconnaissables du MCU, a maintenu une constante narrative : le Gardien. Comme le suggère son intitulé anglais (à traduire par l’Observateur), ce personnage est contraint de rester à sa place et surveiller tout ce qui se passe autour de lui et dans toutes les dimensions. Il ne peut en revanche, absolument pas intervenir sur le cours de l’existence ou du temps. Il ne peut déterminer l’issue d’aucun événement par ailleurs. Il doit rester impartial et impassible devant les faits les plus paisibles comme l’adversité.

Et si… le Gardien avait rompu son serment ? dans What If… ?

Seulement voilà, dans l’avant-dernier épisode diffusé la semaine dernière sur Disney+, le Gardien a enfreint sa propre règle pour tenter de contrecarrer une version alternative d’Ultron qui détruit non seulement son propre univers mais souhaite également anéantir toutes les autres réalités. Qu’on se le dise, en une seule saison, les fondements anthologiques de la série ont été mis de côté : le Gardien est plus actif que jamais dans l’histoire.

what if gardien

 

« Et si… le Gardien avait rompu son serment ? » est le neuvième et dernier épisode de la saison 1 de What If… ? de A.C. Bradley, disponible depuis le 6 octobre sur la plateforme de streaming Disney+. L’épisode démarre justement avec l’arrivée du Gardien (VO : Jeffrey Wright ; VF : Michel Vigné) à divers endroits et à différents moments, « choisissant » les héros que nous avons vus se développer dans les épisodes précédents. Nous retrouvons ainsi pour notre plus grand plaisir :

  • Peggy Carter alias Captain Carter (VO : Hayley Atwell ; VF : France Renard) ;
  • T’Challa Star-Lord (VO : Chadwick Boseman ; VF : Namakan Koné) ;
  • Erik Stevens alias Killmonger (VO : Michael B. Jordan ; VF : Diouc Koma) ;
  • Thor (VO : Chris Hemsworth ; VF : Adrien Antoine) ;
  • mais aussi Gamora (VO : Cynthia Kaye McWilliams ; VF : Nathalie Karsenti) dans ce qui semble être une armure de son père adoptif.

what if gardien

Une fois encore, Tony Stark (VO : Mick Wingert ; VF : Bernard Gabay) garde son statut de « Kenny » même dans cet épisode final. S’il ne meurt pas cette fois-ci, il est carrément mis de côté assez franchement par le Gardien, en train de former son équipe des Gardiens du Multiverse. Le Gardien, qui outrepasse donc les règles qu’il s’est fixé, contacte chacun de ces super-héros et les rassemble dans une sorte de micro-dimension secrète, à l’abri d’Ultron (VO : Ross Marquand ;  VF : Pierre-François Pistorio). Ils rejoignent la version dépressive, surpuissante et esseulée (cf. épisode 4) de Doctor Strange dit Suprême (VO : Benedict Cumberbatch ; VF : Jérémie Covillault), dans un pub, pour un briefing. Le Gardien leur explique alors que tous leurs mondes sont attaqués ou sur le point d’être attaqués par Ultron, son armée de robots tueurs et leurs Gemmes d’Infinité. Le plan établis par l’équipe est de localiser Ultron, de le séparer des Stones, puis de les détruire avec le broyeur de Pierres d’Infinité. Simple, non ?

Bien que cette stratégie trahisse en quelque sorte la prémisse essentielle de la série, c’est une bonne excuse pour que tout le monde se réunisse et discute des différences entre leurs différentes réalités. C’est aussi un moyen de rappeler et de construire sur les événements des épisodes précédents. La série d’animation What If… ? ne fait que suivre la bonne vieille recette du reste de l’Univers Cinématographique Marvel, poser des briques les unes sur les autres. Former une seule et même force avec l’ensemble de ces personnages inédites est finalement un bon rapport qualité-prix, et c’est amusant de voir comment ces figures se découvrent les uns les autres, à la fois en terme de personnalité et de capacité. On le remarque aisément lors de la bataille qui les oppose à Ultron – ​​avec des visuels juste à couper le souffle et qui ne font pas dans l’économie. L’équipe des Gardiens du Multiverse essaye alors de récupérer la Pierre d’âme d’Ultron et laisse tomber tous les zombies sur sa tête, y compris une Sorcière Rouge particulièrement énervée.

Gardiens… Rassemblement !

Vous avez connaissez désormais très bien ce scénario : une équipe d’êtres exceptionnels se rassemble pour tenter de vaincre un ennemi plus fort qu’eux et mettre la main sur un objet déterminant pour la suite des événements. Après Avengers : Endgame, retrouvez le même scénario mais dans une version différente évidemment, servie par une animation généreuse. C’est aussi l’occasion pour les studios Marvel d’offrir des développements différents à certains de ses personnages fétiches et d’en faire interragir certains, qui ne se sont jamais rencontrés auparavant. Coup de chapeau pour les membres tentaculaires de Doctor Strange qui sortent pour retenir Ultron pendant que tout le monde écrase la pierre d’âme, le tout en protégeant ses collègues avec un sort de protection plus ou moins efficace. On retiendra également durant cette bataille un hommage à l’un des plans emblématiques du MCU, celui du panoramique à 360 degrés des Avengers lors de la bataille de New York.

Mais ces rythmes effrénés et idées originales sont également teintés de la nouvelle complexité du multiverse, dont la porte s’est ouverte avec Loki et ne semble pas vouloir se fermer de sitôt. Cet aspect riche du MCU ajoute de nouveaux contours à la dynamique générale de l’épisode, justifiant dès lors tous les scénarios spéculatifs, plus improbables les uns que les autres et s’appuyant non seulement sur l’histoire connue du MCU mais aussi sur tous les épisodes précédents de la série What If… ? En effet, nous retrouvons par exemple une version de Black Widow (VO : Lake Bell ; VF : Magali Rosenzweig), celle qui a voulu implanter l’intelligence artificielle d’Arnim Zola (VO : Toby Jones ; VF : Franck Capillery) dans les circuits d’Ultron. Elle réitère d’ailleurs l’exercice avec une flèche et l’arc de feu Hawkeye. Killmonger enfile quant à lui l’armure d’Ultron tombé au combat. Zola et Killmonger se disputent les pierres dans une micro-dimension. Qu’on le veuille ou non, il s’agit d’une forme unique de narration de longue durée qui avance avec le poids de douze années de long métrages et une continuité dense et interconnectée. Le final de la série sait dès lors exactement quand interpeller le spectateur et lui permettre de comprendre les implications dans l’histoire par lui-même. En somme, l’ensemble est excessivement intelligent.

what if gardien

En fin de compte, le Gardien enferme l’événement final qui voit Zola et Killmonger s’affronter, dans une dimension de poche cristallisée et laisse le Docteur Strange Suprême la surveiller ; les héros retournent tous dans leurs univers respectifs, sans savoir plus ou moins ce qui s’est passé, ce qu’ils ont fait. C’est Black Widow qui pointe ce problème du doigt en critiquant l’approche non interventionniste du Gardien, et elle remporte quelques bons points, bien que le Gardien fasse des compromis en la déposant dans un univers qui a perdu sa propre Natasha Romanoff, et où elle peut ainsi continuer à se battre comme elle l’a fait autrefois, aux côtés des personnes dont elle se souvient. Peut-être qu’en fin de compte, le pouvoir d’un univers aux possibilités infinies est qu’il peut toujours s’arranger, d’une manière ou d’une autre, pour que les choses restent plus ou moins les mêmes. L’intégralité de la saison 1 de What If… ? est disponible sur Disney+ et une saison 2 est à l’étude.



© Disneyphile 2021 / Tous droits réservés / Reproduction interdite

Articles en lien

La saison 2 de What If… ? inclura des personnages de la Phase IV du MCU

Akibe Kone

Bande-annonce de mi-saison pour What If… ?

Florian Mihu

Les produits dérivés Marvel Must Haves de la série What If… ?

Florian Mihu

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et la gestion de vos données par ce site.