Disneyphile
Image default
Disneyland Resort

Hyperspace Mountain s’arrête à Disneyland, retour de la version classique !

Les flottes de vaisseaux X-Wing, Destroyers stellaires et autres chasseurs TIE passeront très bientôt en hyperespace pour de bon, en direction d’une nouvelle galaxie très lointaine. En effet, l’attraction Hyperspace Mountain s’apprête à quitter le parc de Walt (pour de bon). Elle qui avait été vendue pour la destination californienne comme un produit limité dans le temps, aura finalement duré plusieurs années, trop sûrement, tant son scénario chaotique, son manque d’immersion et son ambition exclusivement mercantile ont provoqué une levée de boucliers générale chez les Fans de Disneyland. Concernant le cas de Star Wars Hyperspace Mountain, rien n’est moins sûr pour le moment alors que le dôme iconique de Discoveryland fêtera en 2020 son quart de siècle…

Hyperspace Mountain est morte. Vive Space Mountain !

Retour à Tomorrowland, premier du nom, où la version spéciale de Space Mountain, rebaptisée Hyperspace Mountain a vu le jour le 14 novembre 2015 dans le cadre de la Season of the Force, un événement spécial surfant sur l’arrivée de Star Wars : Le Réveil de la Force au cinéma. Depuis, cette trame fut restée inchangée  pour la version dite standard de l’attraction, si l’on met de côté les versions spéciales de Halloween et Noël. Ont suivi derrière Hong Kong Disneyland le 11 juin 2016 cette fois-ci dans le cadre des festivités célébrant la décade du parc et la mini-saison Star Wars Tomorrowland Takeover, puis le Parc Disneyland le 8 avril 2017 à l’occasion des célébrations du 25ème anniversaire de la destination européenne.

hyperespace disneyland californie

Il était certain que ce thème allait rester dans le Space Mountain de Disneyland Resort au moins jusqu’ à l’ouverture de Star Wars : Galaxy’s Edge, ce qui a attiré au passage la colère de nombreux fans qui ont accusé Disney de céder à la pression des actionnaires pour injecter dans le parc le maximum de propriétés intellectuelles du moment, au prix que cela en coûte au niveau de l’expérience. On apprend donc par la voie du média local The Orange County Register que Hyperspace Mountain fermera ses portes le 7 janvier 2020 et se verra retirer sa thématique “hommage” à l’univers de George Lucas au sein de son parcours de montagnes russes, ont déclaré des responsables de Disneyland. L’attraction classique de Space Mountain devrait revenir quelques jours plus tard, ont annoncé ces mêmes responsables.

Une attraction critiquée à raison

L’attraction en elle-même n’a pas que des défauts. Son parcours est plaisant, assez mouvementé pour égayer ses Visiteurs bien que le parcours scénique soit quant à lui encore plus vide qu’en France. Les vidéo-projections sont en revanche mieux intégrées. Il faut dire que Hyperspace Mountain ne fait qu’utiliser les technologies déjà en place depuis les années 2005 et 2007 qui ont vu arriver respectivement les versions spéciales Rockin’ Space Mountain puis Space Mountain : Ghost Galaxy, cette dernière étant toujours très populaire auprès des Visiteurs durant Halloween. Heureusement, la musique de John Williams sauvait le tir dans cette revisite starwarsienne mais qui affichait des temps d’attente toujours aussi impressionants en journée cette semaine (autour de 70 minutes en milieu de journée contre 40 à Millennium Falcon : Smugglers Run, 55 à Indiana Jones Adventure et 55 Haunted Mansion Holiday.

Que raconte Hyperspace Mountain en Californie et ailleurs ?

L’attraction est repensée comme une base rebelle. L’amiral Ackbar envoie une brève transmission holographique à un groupe de pilotes de reconnaissance pour enquêter sur un destroyer impérial en orbite autour de Jakku, la planète où grandira Rey plus tatd. Il annonce également que le 77ème escadron fournira un soutien à la mission. Le nombre 77 n’a pas été le fruit du hasard soit disant passant : il rend hommage à la fois à l’année de sortie de Star Wars : Un Nouvel Espoir et à l’année d’ouverture de Space Mountain à Disneyland Resort.

hyperspace mountain disneyland

Après avoir embarqué dans le véhicule de reconnaissance (que sont en réalité les véhicules de l’attraction, qui n’ont pas été changés – ce sont des fusées), l’équipe de reconnaissance et le Blue Squadron font un saut en hyperespace. À son arrivée en orbite sur Jakku, un groupe de chaseurs TIE tend une embuscade à l’équipe presque immédiatement. Le véhicule de reconnaissance se faufile et se fraye un chemin à travers le combat aérien et les feux laser assaillent les combattants par tous les côtés. L’escadron TIE étant détruit, le Blue Squadron peut désormais frapper de façon critique et destructrice la zone du pont du Star Destroyer et faire un saut rapide à travers l’hyperespace jusqu’à la base.

Avant Galaxy’s Edge…

Les Imagineers ont travaillé de pair avec Lucasfilm Story Group pour s’assurer que l’attraction s’inscrirait dans la chronologie canonique de l’univers officiel Star Wars et ont ainsi décidé de raconter une partie de l’histoire de la célèbre bataille de Jakku, qui est également mentionnée dans le roman Etoiles Perdues de Claudia Gray et dans le jeu vidéo Star Wars Battlefront. L’attraction permettait aussi de faire le lien avec l’histoire de la nouvelle trilogie. Une nouvelle animation visuelle et des arrangements musicaux des morceaux de John Williams ont été produits pour l’occasion. Cette version disparaîtra donc en Californie début 2020, l’année très attendue pour le Resort californien avec l’ouverture de Star Wars : Rise of the Resistance, le lancement de Magic Happens, l’ouverture de la première phase de Avengers Campus, le retour des soirées Oogie Boogie Bash ou encore l’inauguration du Tenaya Stone Spa au Disney’s Grand Californian Hotel & Spa.

Mais concernant Hyperspace Mountain, qu’en sera-t-il pour Hong Kong Disneyland (qui avait investi en thématisation dans la file d’attente de son attraction pour le coup) et Disneyland Paris ? Vite que ça suive !

hyperspace mountain disneyland poster
Merci et bon voyage.
Copyright © Disneyphile 2020 / Tous droits réservés / Reproduction interdite

Articles en lien

Disneyland Paris officialise sa nouvelle attraction Spider-Man

Florian Mihu

Disneyland Resort supprime la chanson “Zip-a-Dee-Doo-Dah” des musiques diffusées sur son esplanade

Florian Mihu

Frozen Celebration : la saison givrée de Disneyland Paris

Florian Mihu