Disneyphile
Image default
News

Rise of the Resistance : un lancement réussi, un accueil dithyrambique

Inauguration sur les chapeaux de roue, réception très positive de la part de la presse et des médias de fans américains, files d’attente monstrueuses : Star Wars : Rise of the Resistance a tout de l’attraction qui va permettre à Star Wars : Galaxy’s Edge de se (re)lancer. Et c’est probablement Robert Iger, PDG de The Walt Disney Company, qui doit souffler ce 5 décembre 2019, jour d’ouverture officiel de l’attraction au parc Disney’s Hollywood Studios, annoncée en 2015 à la D23 Expo. Se voulant non seulement plus immersive que jamais mais aussi ambitieuse, complexe et technologiquement à la pointe, cette nouvelle aventure à Batuu tient toutes ses promesses manifestement.

Rise of the Resistance va sauver Galaxy’s Edge

A la hauteur des attentes, Star Wars : Rise of the Resistance a été inaugurée par deux fois le 4 décembre 2019 au parc Disney’s Hollywood Studios à Walt Disney World Resort. La distribution officielle de Star Wars : L’Ascension de Skywalker – composée de Daisy Ridley (Rey), John Boyega (Finn), Oscar Isaac (Poe Dameron), Anthony Daniels (C-3PO), Kelly Marie Tran (Rose Tico), Naomi Ackie (Jannah) et Kerii Russell (Zorii Bliss) – ainsi que son réalisateur JJ Abrams étaient présents pour l’occasion pour offrir aux fans une séance de questions & réponses en direct vidéo sur les réseaux sociaux de Star Wars. Ces petits chanceux ont pu par ailleurs vivre en avant-première l’aventure Rise of the Resistance.

casting star wars rise of the resistance

A la nuit tombée, Bob Chapek, patron de la branche Disney Parks, Experiences and Products, était présent aux côtés des Cast Members de cette nouvelle attraction palpitante, pour l’inaugurer officiellement, près de trois mois après l’ouverture de la zone thématique dans laquelle elle est intégrée. Des personnages venus d’une galaxie très lointaine tels que Chewbacca, Rey ou encore Kylo Ren avaient fait le déplacement pour l’occasion à Black Spire Outpost et ont rejoint Vi Moradi, une résistante qui demande chaque jour aux Visiteurs du land de l’aide pour lutter contre le Premier Ordre (il s’agit d’un personnage exclusif créé par Lucasfilm Ltd. pour les besoins de la narration de Star Wars : Galaxy’s Edge). Outre les feux d’artifice qui ont embrasé le ciel de Batuu, on a pu également apercevoir des X-Wings parcourant les airs (il s’agissait de drones conçus spécialement pour l’occasion).

x wings rise of the resistance

Des X-Wings dans le ciel de Walt Disney World Resort

En effet, contrairement à l’inauguration l’été dernier de Star Wars : Galaxy’s Edge à Disneyland en présence du PDG de Disney, du créateur de la saga Star Wars George Lucas et des acteurs vétérans de celle-ci, le lever de rideau officiel de Star Wars : Rise of the Resistance s’est davantage porté sur l’histoire de l’attraction et de Batuu. Après le survol de la Résistance,  les combattants de l’organisation qui lutte contre le Premier Ordre, ont « allumé l’étincelle » en s’adressant aux nouvelles recrues présentes. Bob Chapek a ensuite pris la parole pour saluer le travail acharné des Imagineers qui ont donné vie l’attraction, ainsi que des Cast Members qui ont aidé à faire de Galaxy’s Edge un succès retentissant.

Une déclaration à nuancer quand on sait que Disney aurait jugé décevante la fréquentation des deux zones présentes en Floride et en Californie cet été après leur lancement (et pour y avoir été en août, on peut vous confirmer que Disneyland Resort était très calme). Disney ne peut s’en prendre qu’à soi-même puisque des retards conséquents sur Star Wars : Rise of the Resistance ne lui ont pas permis d’ouvrir ses lands de façon pleinement opérationnels l’été dernier. Rajoutez à cela l’usure autour de la franchise qui s’est fait ressentir avec le semi-échec de SOLO : A Star Wars Story et l’accueil mitigé de l’Episode VIII.

Rise of the Resistance
Bob Chapek, rejoint par des Cast Members de l’attraction, inaugure Rise of the Resistance le 4 décembre 2019 à Walt Disney World Resort (photographie : Matt Stroshane)

L’attraction la plus ambitieuse jamais créée par Disney ?

L’ambitieux parcours scénique (plus ambitieux à priori que Pirates of the Caribbean ou Indiana Jones Adventure) offrant aux Visiteurs un condensé du savoir-faire de Walt Disney Imagineering couplé à l’imaginaire débordant de Lucasfilm Ltd., a pu être passé en revue par la presse durant cette journée. De nombreuses photos pullulent désormais sur la toile ainsi que des vidéos embarquées sur YouTube. Alors qu’une version similaire de l’attraction ouvrira le 17 janvier 2020 en Californie, il se murmure qu’elle pourrait également s’exporter à Paris dans la future zone thématique Star Wars du Parc Walt Disney Studios.

rise of the resistance

Concernant son ouverture officielle au public ce 5 décembre, on peut dire sans mal qu’elle est plus que réussie. Dès 4h du matin les voitures affluaient déjà devant le parking du parc Disney’s Hollywood Studios. Pour l’occasion, le Resort floridien avait mis en place un système de file d’attente virtuel permettant de s’assurer un accès à l’attraction au cours de la journée. Mais peu de temps après le lancement de l’application, la file d’attente qui s’est remplie à la vitesse de la lumière, fut complète. Tous les groupes d’embarquement pour Rise of the Resistance furent complets dès 8h30 du matin. Tant que ce système sera en place sur l’application de Walt Disney World Resort, aucune file d’attente classique ne sera installée pour accéder à l’attraction. En d’autres termes, les Visiteurs ne faisant pas partie d’un groupe d’embarquement devront probablement attendre un autre jour pour s’offrir cette expérience.

rise of the resistance

Rejoignez la Résistance

Les Visiteurs explorant Star Wars: Galaxy’s Edge trouveront la base temporaire de la Résistance dans la zone boisée à la périphérie de Black Spire Outpost sur Batuu. La porte d’entrée de la base est marquée par une grande tourelle. De là, un sentier mène plus profondément dans la forêt vers les falaises et les vestiges en ruine d’une civilisation ancienne. Les Visiteurs se faufilent entre des murets de pierre, des piliers usés et des couloirs étroits et, à mesure qu’ils progressent dans la base, surprennent les conversations de communications militaires en cours.

Dans une salle de briefing improvisée, Rey – leader de la cause résistante – fait son apparition par transmission holographique aux côtés de l’intrépide droïde BB-8 pour souhaiter la bienvenue aux nouvelles recrues de la Résistance. Elle partage un plan visant à réunir le général Leia Organa dans un lieu hors de la planète qui doit être gardé secret du Premier Ordre. Les Visiteurs montent ensuite à bord d’un navire de transport intersystèmes (I-TS) à proximité et doivent se rendre rapidement au rendez-vous afin d’éviter un destroyer du Premier Ordre en route vers Batuu. Ils devraient avoir un mauvais pressentiment à ce sujet…

Une expérience intégrale…

Star Wars : Rise of the Resistance met un terme au corpus de règles en matière de conception d’attractions traditionnelles, de la synergie ou non des secteurs qui les créent : file d’attente, « pre-show » et « ride ». Il s’agit de créer une histoire plus complète que jamais, proposer une expérience homogène et cohérente, riche de détails et véhiculant autant d’émotions que possible : bref, offrir un produit à couper le souffle sur une échelle cinématographique. Et lorsque les Visiteurs montent à bord de l’I-TS, ils ont l’impression de décoller à la surface de Batuu et de foncer dans l’espace aux côtés de Poe Dameron dans son emblématique chasseur X-Wing peint en noir, Black One. Avant que l’I-TS ne puisse passer à la vitesse de la lumière, il est pris dans le rayon tracteur d’un Star Destroyer et dans un hangar immense. Les Visiteurs s’échappent du Star Destroyer à bord de transports de flotte du Premier Ordre de huit passagers pilotés par des droïdes astromécaniciens de la série R5 reprogrammés.

rise of the resistance

L’attraction présente des salles majestueuses, notamment le Hangar Bay, qui abrite une cinquantaine de StormTroopers menaçants et un chasseur TIE amarré. À divers moments, on est surpris par des tirs de blaster des StormTroopers et des marcheurs AT-AT, on passe devant d’immenses canons turbolaser et on débarque même sur le pont du Star Destroyer… Tout au long de leur périple, les Visiteurs sont pourchassés par Kylo Ren, qui utilise la Force pour tenter de pénétrer dans notre esprit pour localiser l’endroit où se trouve base secrète du général Organa. Les Visiteurs ressentent le formidable pouvoir malveillant de Ren et évitent de peu ses attaques.

Authentiquement Star Wars

Les acteurs de l’actuelle trilogie Star Wars ont repris spécialement leurs rôles dans de nouvelles scènes et dialogues pour Star Wars : Rise of the Resistance, notamment Daisy Ridley (Rey), Adam Driver (Kylo Ren), John Boyega (Finn), Oscar Isaac (Poe Dameron) et Domhnall Gleeson (Général Hux). De nombreuses scènes ont été tournées à la fois durant les tournages de Star Wars : Les Derniers Jedi et Star Wars : L’Ascension de Skywalker. Notons d’ailleurs que l’histoire de l’attraction se déroule entre les événements de ces deux films. Le X-wing de Poe Dameron est l’un des nombreux vaisseaux de la galaxie Star Wars s’offrant une apparition dans l’attraction. Quant aux Cast Members de l’attraction, ils ont toutes et tous un rôle précis à jouer, encore plus narratif que dans bien d’autres attractions existantes : on croisera des résistants mais aussi des personnages peu recommandables travaillant pour le Premier Ordre.

Walt Disney Imagineering a travaillé main dans la main avec Lucasfilm Ltd. pour écrire le scénario de l’attraction, en veillant à ce que les personnages et les scénarii soient correctement intégrés dans l’univers canonique de la saga. L’attraction présente un nouveau personnage : il s’agit du lieutenant Bek, un officier de la Résistance du peuple Mon Calamari qui aide à guider les recrues de la Résistance dans leur périple déchirant. On pourra trouver de nombreux détails qui feront le bonheur des fans notamment la tenue de secours médical que porte Finn au début de Star Wars : Les Derniers Jedi.

Articles en lien

Vanity Fair lève le voile sur l’Ascension de Skywalker

Florian Mihu

Star Wars : L’Ascension de Skywalker – Critique du Film Lucasfilm

Florian Mihu

Star Wars Galaxy’s Edge : merchandise

Florian Mihu

En poursuivant votre navigation sur Disneyphile, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de données personnelles. Je comprends En savoir plus