Disneyphile
Image default
News

Et si Apple croquait Disney ?

Il y a des firmes multinationales qui s’en sortiront forcément beaucoup mieux que d’autres sur le plan économique, une fois la crise pandémique du coronavirus passée. Apple en fait incontestablement partie. La situation de ce premier semestre 2020 est assez unique en son genre. Les marchés boursiers peinent face au coronavirus qui impose aux populations dans le monde de limiter leurs déplaçements. Les actions des géants du divertissement sont directement impactées par cette crise et on commence à se demander en coulisses si les grandes entreprises de technologies n’envisageraient pas des offres de rachat pour ces majors hollywoodiennes. Disney est en ligne de mire !

La pomme a toujours voulu croquer

Souvenez-vous, dans ses mémoires, Bob Iger, ex-PDG de The Walt Disney Company, revenait sur son amitié durable avec Steve Jobs, co-fondateur de Apple, dont il fut le PDG de 1977 à 1989 puis de 1997 à 2011. Si ce dernier ne nous avait pas quittés, une fusion entre Disney et Apple aurait probablement eu lieu. Depuis, cette histoire est devenue une arlésienne pour les analystes mais dans le contexte actuel où la donne a radicalement changé, la réalité pourrait à nouveau rattraper le rêve. L’analyste Bernie McTernan dans un rapport publié vendredi via l’agence Rosenblatt Securities nous explique qu’il ne serait pas étonnant si l’empire Apple de Tim Cook croque celui des deux Bob cette année.

Bob Iger et Steve Jobs
Bob Iger et Steve Jobs (2006)
Crédit : John G Mabanglo / EPA/ Shutterstock

« Nous pensons que ceux qui ont visions sur le long terme, comme sociéts à forts capitaux avec de gros soldes de trésorerie et dont les actions ont surperformé face à Disney au cours des trois dernières semaines, comme Apple, pourraient profiter de cette inconstance », a-t-il écrit, notant que la capitalisation boursière de Disney était environ de 165 milliards de dollars, tandis qu’Apple dispose d’environ 107 milliards de dollars en espèces et en titres. « L’avantage d’acquérir Disney serait de sécuriser leur stratégie de contenu / streaming et les synergies potentielles de l’ajout de l’écosystème naissant de Disney sur iOs ».

Disney en pleine crise, Apple guette

Au cours des trois dernières semaines, The Walt Disney Company a dégringolé en bourse et a perdu environ 85 milliards de dollars, soit environ un tiers de sa capitalisation boursière. La société connait un épisode noir et inédit dans son Histoire avec l’ensemble de ses Resorts fermés jusqu’à nouvel ordre, son industrie de produits derivés partiellement gelée à cause de la fermeture de ses boutiques notamment, sa firme cinématographique paralysée par la fermeture des cinémas et la suspension des tournages, la fermeture de HULU, la suspension de plusieurs de ses émissions phares à la télévision, générant des pertes importantes de revenus publicitaires, et enfin l’immense dette provenant du rachat de 21st Century Fox, INC, il y a un an.

apple
La pomme empoisonnée

Apple tire son épingle du jeu de cette crise même si la firme reste elle aussi impactée, mais beaucoup moins. En revanche, sa plateforme de streaming Apple TV+ peine à décoller, manquant cruellement d’identité éditoriale et de contenu, et se faisant dépasser par la concurrence, qu’il s’agisse de Hulu, Amazon Prime Video ou Disney+. Disney de son côté connait un nouveau succès avec Disney+, bien que cette plateforme ne soit évidemment pas encore rentable pour le moment et alourdisse encore un peu la dette de l’entreprise de par l’investissement colossal qu’elle représente. Comment Apple pourrait prospérer dans ses nouvelles activités qu’elle compte bien faire fructifier d’une façon ou d’une autre ? Et bien en faisant l’acquisition de contenu fort et impactant et Disney semble la proie facile compte-tenu de sa situation plus que délicate. Le temps permettra-t-il à la firme aux grandes oreilles de s’en remettre voire de se défendre contre cette menace de rachat qui pèse sur elle ou au contraire assiste-on là aux prémisses d’un « deal » qui permettrait à Disney de sortir la tête de l’eau et à Apple de remporter sa propre bataille ? Réponse dans quelques semaines…

Articles en lien

Bob Iger persuadé que Disney et Apple auraient pu fusionner

Florian Mihu