Disneyphile
Image default
Hulu

La plateforme HULU bientôt en France ?

C’est en tout cas une rumeur à prendre au sérieux. Depuis plus de dix ans, les investisseurs de cette plateforme cherchent d’une manière ou d’une autre à l’exporter sur le Vieux Continent, en vain. Si le groupe Comcast via NBCUniversal, l’une des majors à l’origine de la création de HULU et qui détient toujours 33 % de son capital, a voulu imposer avant l’apogée de Netflix son modèle en France (et ailleurs) il y a bien longtemps de ça en tentant de nouer des partenariats avec des groupes comme TF1, France Télévisions voire Orange, rien n’a pu aboutir. Et aujourd’hui, la donne a radicalement changé. Disney, actionnaire désormais majoritaire de HULU, veut corriger le tir…

HULU : un luxe pour les américains ?

Aux Etats-Unis, Disney a compris les enjeux concurrentiels et a monté un stratégie assez fine en lançant non seulement Disney+, mais en proposant une sorte de “bundle” amené à exploser la concurrence, du moins c’est ce que Mickey espère. Un abonnement à ses trois plateformes existantes que sont Disney+, HULU et ESPN+ a été proposé aux consommateurs américains. Et si pour le moment, Disney+ propose une offre non pas concurrentielle mais différente (pourrait-on dire complémentaire) de Netflix et consoeurs, la combinaison des trois services, si tenté que HULU trouve sa véritable identité d’ici quelques années, pourrait être l’arme salutaire de Disney pour rivaliser avec à peu près tout le monde sur le marché.

Mais pour le moment, HULU ne peut pas se hisser à la hauteur des ambitions d’un Netflix, bien que la plateforme soit l’une des plus utilisées outre-Atlantique. Il lui faut pour cela un déploiement de masse et cela passera forcément par l’Europe. Manuel Alduy, ancien vétéran du groupe CANAL+ (dans lequel il a travaillé à Canal OTT) puis 20th Century Fox Television Distribution est devenu en 2020 le Senior Vice Président Content Sales Europe et Afrique de The Walt Disney Company, grâce à la fusion entre la Fox et Disney. Dans un récent tweet assez mystérieux, Manuel Alduy tease l’éventuelle arrivée de HULU sur le sol français, bien qu’il faille encore prendre des pincettes, son message pouvant faire référence plus simplement à la nouvelle série originale de HULU, Little Fires Everywhere, dont les droits pourraient être rachetés par d’autres services de télévision payante ou gratuite ou de vidéo à la demande par abonnement en France.

hulu france
Crédit : Manuel Alduy

Alain Weill parle d’une arrivée de la plateforme en France

Cette information est malgré tout à recouper avec une récente déclaration de Alain Weill, PDG du groupe Altice (détenteur de SFR, BFM, RMC, Libération, L’Express…), interrogé par Sonia Devillers sur la station France Inter. Le 8 janvier dernier, l’invité de L’Instant M, avait laissé entendre que HULU pourrait arriver en France. Bien que le PDG ne soit pas impliqué directement, on peut dès lors s’imaginer que l’information lui a été soufflée par des contacts proches de Disney ou tout simplement ses espions industriels… Le fait que le patron en parle, se préparant lui-même à investir dans ce type de contenu, n’est pas anodin… A voir et écouter à partir de 8’10…

La plateforme comptait en 2019 plus de 25 millions d’abonnés. Elle propose actuellement une offre de plus en plus étoffée avec des retransmissions de compétitions sportives, de divertissements ou d’émissions d’information en direct, mais aussi un catalogue riche de contenus cinématographiques et télévisés provenant à la fois de studios ou chaînes de Disney mais aussi de Sony (Columbia…), Comcast (NBC, Universal…), AT&T (Warner Bros…), de contenus originaux voire exclusifs (The Handmail’s Tail, Runaways, Letterkenny, The Act, Castle Rock, Reprisal, Veronica Mars, 11.22.63, Four Weddings and a Funeral…). HULU est disponible aussi au Japon avec ces contenus locaux.

Copyright © Disneyphile 2020 / Tous droits réservés / Reproduction interdite