Disneyphile
Image default
Films Disney

J.K Simmons apparaîtra dans Morbius et/ou Venom 2

L’année dernière à la fin de Spider-Man : Far From Home, les spectateurs avaient eu la surprise totale de voir J. Jonah Jameson, le patron du journal (devenu un site) Daily Bugle qui dévoilait la véritable identité du jeune Tisseur grâce à la supercherie de Mystério. Total est bien le mot puisque J. Jonah Jameson était incarné à nouveau par J.K Simmons, 12 ans après sa dernière apparition dans Spider-Man 3 de Sam Raimi avec Tobey McGuire dans le rôle-titre.  L’acteur est resté indissociable du patron colérique du Daily Bugle si qu’on pouvait se demander si ce caméo était éphémère ou s’il deviendrai récurrent à l’avenir.

J. Jonah Jameson de retour dans l’univers de Spider-Man

Plusieurs mois plus tard, l’acteur oscarisé pour le film Whiplash a déclaré dans l’émission Couch Suffering du site People avoir signé pour plusieurs apparitions dans les films Marvel/Sony Pictures dans les années qui viennent sans plus de précisions.

j-jonah-jameson-dans-spider-man-far-from

Seulement voilà, J.K Simmons en a dit plus auprès du site Collider ; il a révélé avoir tourné plusieurs caméos, ces derniers seraient visibles plus vite qu’on ne le pense puisqu’on pourrait les découvrir Morbius avec Jared Leto et/ou Venom : Let There Be Carnage porté par Tom Hardy (ils sont, rappelons-le, deux méchants de l’univers de Spider-Man).

Un rêve pour les fans ?

J.K Simmons n’a en revanche pas précisé si Jameson sera dans le troisième volet de Spider-Man avec Tom Holland mais il serait intéressant de voir s’il sera présent dans un autre film Marvel et pourquoi pas dans Doctor Strange In the Multiverse of Madness réalisé par Sam Raimi dont l’intrigue pourrait nous faire voyager dans plusieurs univers. Sam Raimi a donné vie à Spider-Man au cinéma en 2002 ; dans le deuxième film de cette saga mythique, le réalisateur faisait même allusion au Sorcier Suprême grâce à l’assistant de J. Jonah Jameson…

Copyright © Disneyphile 2020 / Tous droits réservés / Reproduction interdite