Disneyphile
Image default
Reviews

Soirée Halloween 2019 – Critique de l’Evénement

On ne change pas une équipe qui gagne mais aussi un programme. L’édition 2018 de la seule et unique Soirée Halloween du Parc Disneyland nous avait globalement convaincu. L’itération de 2019 reprend ce qui fonctionne avec quelques déceptions ici et là. Certes, nous regrettons que certaines animations exclusives de 2018, n’aient pas été reconduites mais ce manque a largement été compensé par le contenu assez riche de ces deux soirées. Malgré tout cela, l’organisation générale pèche une fois encore : des horaires de rencontre de Personnages discutables, des informations de « Guest Flow » (les Cast Members chargés de gérer les Visiteurs durant les spectacles et les parades entre autres) pas toujours très fiables et pas assez d’enseignes ouvertes pour pouvoir se restaurer sans perdre une heure de sa soirée.

This is Halloween ?

Avant d’aborder l’expérience en elle-même, revenons sur la particularité instaurée en 2019, à savoir l’organisation non pas d’une mais bel et bien de deux soirées d’Halloween, ce qui était une grande première pour le Resort parisien (Disneyphile a pu participer aux deux). Le contenu de chacune d’entre elles était sensiblement le même à ceci près que l’animation « DJ Sets » à Discoveryland était assurée par un artiste plus populaire le 31 octobre. Ce facteur et la date même du 31 octobre, véritable soir d’Halloween, ont été suffisants pour que Disneyland Paris s’octroie le droit d’augmenter le tarif d’accès à la soirée du 31 octobre 2019, passant de 69 à 79 € par personne, tandis que le prix de 69 € fut appliqué pour la première soirée du 26 octobre 2019.

soirée halloween 2019 parade

Le plus gros avantage à pointer du doigt est sans aucun doute le désengorgement de la soirée du 31 octobre, certaines personnes ayant préféré venir le 26 pour bénéficier du même programme, à un prix moins élevé, tout en se gardant la soirée du 31 pour eux. Les deux soirées Halloween ne furent d’ailleurs pas complètes même si dans les faits, cela ne s’est pas vraiment ressenti quand on y était. Chaque année donc, la Soirée Halloween est attendue avec beaucoup d’impatience par les habitués du Resort. Depuis plusieurs années, l’augmentation faramineuse de son coût d’entrée n’a jamais eu raison du délaissement de ces fidèles visiteurs, toujours prêts à profiter d’un événement exceptionnel au coeur de la magie. D’autant que la réduction proposée aux détenteurs Pass Annuel Infinity ou Magic Plus restait assez avantageuse.

malefique ronciers nuit

La Parade des Méchants Disney : immanquable !

Clou de la soirée à n’en point douter, La Parade des Méchants Disney n’a quasiment pas changé par rapport à l’année 2018, où elle s’intitulait alors La Célébration Halloween des Méchants Disney. La première nouveauté de 2019 est d’avoir su amené intelligemment l’univers musical mis en place tout au long de la saison. Ainsi, le nouvel hymne d’Hallowen, « Are you Brave Enough » composé par Scott Erickson, s’est vu bénéficier d’une version alternative très techno, qui a apporté une profondeur supplémentaire au défilé.

oogie boogie disneyland paris

Et quel défilé ! Bourré d’énergie, d’effroi et de lumières, il a offert aux Fans une véritable beuverie de Méchants Disney – dont certains assez rares comme Oogie Boogie, Yzma, le Prince Jean, le Shérif de Nottingham, le Gouverneur Ratcliffe, l’Homme au Chapeau Melon et Yokai.  Au-delà de l’utilisation très habile des chars de La Célébration Halloween de Mickey parfaitement adaptés à une sortie nocturne, le char « Rêves de Pouvoir » issu de La Parade des Rêves Disney reste toujours autant impressionnant pour les rares sorties qu’il s’autorise sur le Parc. Enfin, le final du dragon de Maléfique est éblouissant à ceci prêt qu’il marque une certaine incohérence dans le scénario de la parade, puisque la fée diabolique de La Belle au Bois Dormant est également présente sous forme humanoïde plus en amont de la procession.

halloween parade disneyland paris

Une mention toute particulière doit être faite aux différentes unités de performeurs à pied, toutes plus spectaculaires les unes que les autres. La plupart sont d’ailleurs pensées de façon à offrir en second plan des chars un spectacle supplémentaire avec des effets lumineux rappelant la stylistique de la Soirée (néons, éclairs etc.). Par ailleurs, la présence de Mélanie et Henry Ravenswood apporte une densité effrayante en plus à l’ensemble. Si les équipes de Disneyland Paris planchent sur un nouveau char d’Halloween pour 2020, cette parade n’en sera que plus sublimée.

La paresse a du bon

Côté spectacles, Attention… Méchants ! sur la scène du Théâtre du Château était somme toute dispensable si on le connaissait déjà. Sa seule véritable plus-value était qu’il permettait aux Visiteurs de le découvrir en version nocturne, et ce, plusieurs fois durant la Soirée. Quelques menus ajouts ont d’ailleurs été créés pour cette version spéciale et bien que tout le monde attendait l’arrivée de Oogie Boogie, il n’en fut rien. C’est d’autant plus dommage quand on sait que le spectacle de l’édition 2018 proposait en exclusivité sur scène Hadès et Yzma. Les ronces vivantes de Maléfique (observables en journée durant la Disney Stars on Parade) ont introduit ces représentations de Attentions… Méchants ! (déjà très bancal scénaristiquement) sans qu’il n’y ait de réelle pertinence à cela. Très clairement, Disneyland Paris n’a pas souhaité rentabiliser véritablement la présence de Ursula sur cette scène, elle qui aurait pu devenir la seule et unique méchante d’une création inédite basée sur le film La Petite Sirène, par exemple. Au lieu de ça, nous avons eu droit au sempiternel défilé sur scène de Méchants Disney presque désincarnés puisqu’ils ne faisaient qu’une simple figuration, quand Ursula avait quasiment tous les honneurs (une place de choix, sa propre chanson, une voix parlée et chantée en direct etc.).

En revanche, La Fête Galactique de Dingo et Max fonctionnait très bien du côté de Discoveryland. Toujours prêts à faire chauffer les platines, ces deux-là ont été les stars d’une « Dance Party » géante jusqu’à minuit chaque soir. Juste en face sur la scène de Vidéopolis, Disneyland Paris nous a offert une relecture de La Pirate Académie de Minnie (d’ailleurs on n’a toujours pas compris pourquoi ce personnage avait des envies de piraterie) avec le spectacle L’Académie des Pirates du Capitaine Crochet. Belle surprise du programme proposé, cette animation dynamique était un bon moyen pour petits et grands de reprendre du poil de la bête si la fatigue venait à se faire sentir. La chorégraphie et l’entrain des Cast Members en font un spectacle incontournable bien qu’il ne paye pas de mine dans sa scénographie. Les horaires très étalés du spectacle étaient aussi très intéréssants pour planifier son programme puisque le dernier spectacle de 1h10 du matin était par exemple fut très accessible, quelques minutes avant son lancement.

Une atmosphère de soirée Halloween exceptionnelle

L’ambiance globale est à saluer. Tout d’abord, le Château de la Belle au Bois Dormant nous a offert un « mapping » des plus effrayants tout au long de la soirée. Et de façon intermittente, un petit spectacle rendant hommage à toute la galerie de Méchants de la pire espèce de Disney comme de Pixar fut un bonus bienvenu. D’une durée d’une dizaine de minutes, son originalité tenait par ses qualités visuelles et la somme de Personnages et d’univers qu’il mettait en avant, le tout accompagné de jeux de lumières et de fontaines. Et n’oublions pas que l’atmosphère d’une Soirée Halloween est auss dû en grande partie à la participation des Visiteurs dont les costumes cette année étaient encore plus déments. Nous avons pu ainsi croiser Te-Fiti, Ian Lightfoot, une Cruella au masculin, les « Vilains Kids », une Elsa Jedi ou encore le Chapelier et la Reine Rouge.

Durant toute la soirée également, la musique d’ambiance de la plupart des lands rendait hommage à l’héritage d’Halloween dans les Parcs Disney parisiens mais aussi outre-Atlantique. A Frontierland, plusieurs animations furent parfaitement exécutées. Phantom Manor tout d’abord, pour la première fois depuis bon nombre d’années, bénéficia d’une customisation spéciale avec des effets lumineux élégants et des citrouilles disséminées un peu partout dans ses jardins. Jack Skellington, présent non loin de là du côté du cimetière Boot Hill, avait lui aussi droit à quelques éléments de décorations typiques d’Halloween-Ville. Mais le retour du « mapping » sur l’édifice hanté, semblable à celui de sa soirée de réouverture en mai 2019, a été chaleureusement accueilli par les Fans. Bien évidemment, il était possible de profiter de l’aventure funeste de la famille Ravenswood jusqu’à 2h du matin.

Frontierland plus vivant que jamais

De l’autre côté de Thunder Mesa, le restaurant Fuente del Oro proposait une « Fun Fiesta » des plus folkloriques, avec une succession de concerts de musiciens mariachis et la présence de l’univers du film d’animation COCO. Cette fête haute en couleurs se prolongeait un peu plus loin avec la Fiesta de la Tierra de Los Muertos, une ode à la musique latino et aux rythmes d’Amérique Centrale. Les danseurs fantastiques de cette animation participèrent grandement à la réussite de cette contre-proposition originale à la « dance party » de Discoveryland. Et l’ambiance nocturne de fête des morts mexicaine se prêtait parfaitement à ces animations exclusives. Dingo nous a même fait l’honneur de sortir sa plus belle tenue de squelette, s’intégrant parfaitement dans la foule, dans une danse véritablement endiabliée. De leur côté, le couple Mickey et Minnie en tenues de mariachis a dansé et rencontré les Visiteurs tout le long de la soirée.

fiesta terra de los muertos soirée halloween

Les différents carts de Frontierland proposaient durant ces deux Soirées foule de gourmandises halloweenesques mais parmi elles, deux gâteaux à base de génoise vanille et de ganache au chocolat à l’effigie de Phantom Manor et de l’Hollywood Tower Hotel (4,99 €). Un bien bel ajout délicieux malgré le fait que certains points de vente ont très vite été en rupture de stock et que la conception même des gâteaux n’était pas très aboutie (pas assez de génoise et trop de chocolat industriel). Ce ne fut pas le cas en revanche du bar improvisé en plein air près du Café Hyperion, qui proposa durant toute la soirée des consommations alcoolisées ou non, mais aussi du champagne à des prix relativement décents.

gateau phantom manor soirée halloween

Mike Willams et Ofenbach à la Soirée Halloween

Parlons des « sets DJ » proposés de minuit à deux heures du matin. Celui du 26 octobre mettait à l’honneur Mike Williams  et celle du 31 ni plus ni moins que le duo de musiciens français réunissant Dorian Lauduique et César de Rumme, plus connus sous le pseudonyme commun Ofenbach. Ce concert géant, bien que géographiquement toujours mal placé, étriqué entre Star Tours : L’Aventure Continue et Star Wars Hyperspace Mountain, était une belle manière de clore la soirée. On pourrait lui reprocher de s’éloigner de notre représentation de ce que pourrait être une expérience Disney mais c’est bel et bien pour cela qu’il existe, offrant la possibilité aux amateurs de musique et de danse de vivre un moment vibrant, non loin d’attractions Disney. Les nombreux effets spéciaux ont participé de la réussite de ces sets, avec notamment des danseuses perchées sur des scénacles, des effets de bulles, de confettis, de fumée légère, de lasers… Enfin, les DJ n’ont pas oublié d’apporter quelques touches musicales rappelant l’univers Disney, de quoi se fondre littéralement dans l’ambiance générale de la soirée.

ofenbach disneyland paris

Une aventure avec Jack Sparrow mais sans Jack Sparrow

Pour les plus téméraires, il y avait aussi une animation immanquable, L’Île Terrifiante de Jack Sparrow, bien que l’on a eu beaucoup de mal à trouver ce dernier. Cette animation n’avait que de nom le patronyme le plus célèbre des Caraïbes et nous invitait à nous plonger dans la saga au travers de l’univers zombiesque des pirates. Ainsi, jusqu’à 2h du matin, Adventure Isle regorgeait de forbans revenus d’entre les morts et de prêcheurs de paroles meurtrières. Là encore, les nombreux effets spéciaux mis en place ont permis à cette animation de totalement nous convaincre. L’entrée en matière se faisait de l’autre côté de l’île où l’on pouvait observer pour la première fois le rocher Skull Rock prendre vie grâce à une ingénieuse création en mapping, reprenant certains graphismes bien connus des différents logos de la saga cinématographique Pirates des Caraïbes.

mapping skull rock soirée halloween

Le Galion du Capitaine Crochet était également mis à contribution et les plages recouvertes de feux de camp. Des coups de canon étaient même tirés ici et là pour accentuer l’immersion. Une fois cette mise en abîme faite, les Visiteurs étaient invités à traverse le pont pour rejoindre l’île et découvrir, le coeur bien attaché, les épouvantables créatures qui y rodaient. La réussite de cette animation tient par le talent de chacun des interprètes, évoquant certains pans de l’univers auxquels ils appartenaient comme le Hollandais Volant, et la beauté de leurs maquillages et prothèses. Cette « scary zone » est en fait une belle amélioration du premier coup d’essai de 2018, légèrement moins effrayante en 2019 certes mais beaucoup plus aboutie dans son scénario. L’idée pour 2020 serait selon non de rajouter à cette animation le couple Jack Sparrox et Angelica Teach pour guider les Visiteurs vers quelques pistes hasardeuses. Mais le succès de cette expérience effrayante tient aussi de sa spontanéité indéniable.

Hyperspace Mountain dans le vide intersidéral

L’ensemble des attractions étaient ouvertes durant la soirée. Pouvoir s’offrir le luxe de vivre l’expérience Big Thunder Mountain à 2h du matin n’a pas de prix. Cette dernière affichait un temps d’attente de trois quarts d’heure en moyenne durant la soirée mais qui a diminué sur la fin. Les autres attractions tournaient généralement autour de 5 à 15 minutes, quand ça n’était carrément pas 0 minutes comme pour Star Tours : L’Aventure Continue. Le seul hic fut Star Wars Hyperspace Mountain : quelle mouche a alors piqué les équipes de Disneyland Paris pour vendre une version « on dark » du plus mauvais goût ? Au-delà du débat sur la version intergalactique de l’attraction icônique, le seul intérêt réside bel et bien dans son « show », déjà très pauvre de base. Se contenter d’éteindre les lumières, en s’inspirant de ce qui a pu se faire outre-Atlantique fut d’une maladresse incommensurable. Au contraire, une version plus fantômatique aurait été la bienvenue, quand on sait que les quelques éléments de décors du « show » et la vidéo-projection sont facilement interchangeables.

animation discoveryland soirée halloween

Rencontres nocturnes…

L’expérience d’une Soirée Halloween passe également par la rencontre avec des Personnages Disney. Et Disneyland Paris avait misé sur une grosse exclusivité, la présence de Oogie Boogie, un personnage encore jamais sorti sur le Resort parisien, issu du film d’animation L’Etrange Noël de Monsieur Jack. Mais forcément, en écoulant un bon nombre de places pour la soirée auprès d’un public friand de rencontres exclusives, l’effet retour s’en est fait sentir assez rapidement puisque la file d’attente pour ce personnage avait déjà commencé à se former dès 17h alors qu’il n’apparaissait pas avant 21h30. La queue fut rapidement fermée et pour le Visiteur non averti, la douche froide, se faisant refouler en début de soirée pour une animation qui n’avait même pas encore débuté. Seulement, Oogie Boogie terminait ses rencontres vers minuit et demi (un peu plus tard d’ailleurs finalement) et on se pose la question de savoir si cela était suffisant en terme d’amplitude horaires, surtout avec le battage médiatique dont il a bénéficié. Malgré cela, il faut saluer cette nouveauté de la part de Disneyland Paris, bien qu’à côté de cela, les promesses sur une autre rencontre ne furent pas tenues.

En effet, Jack Skellington n’était pas accompagné de Sally, pourtant bien mentionnée dans le premier communique de presse officiel de ces Soirées. La décéption fut aussi grande du côté de l’attraction Rencontre avec Mickey – Meet Mickey Mouse, qui accueillait le temps de deux soirées, certains vilains comme Gaston ou la Reine de Coeur. Bien que l’interaction avec ces Méchants fut plus poussée, il n’y avait là aucune exclusivité, ces personnages pouvant rencontrer les Visiteurs quasiment toute l’année sur le Parc Disneyland. En revanche, le Pavillon des Princesses accueillait une star en la personne de la Méchante Reine. Nous devions avoir droit de façon aléatoire à la Sorcière ou elle mais là encore, il y a eu un loupé… Mais quelle ne fut pas notre immense joie de pouvoir prendre le temps d’intéragir avec ce Personnage trop souvent sous-côté durant la saison d’Halloween. Même si on ne peut trouver dommage que Mickey, Minnie  ou encore Donald ne soient pas sortis en tenues plus traditionnelles d’Halloween, la profusion des Personnages et surtout leur diversité sont à souligner : qu’il s’agisse de l’univers Star Wars représenté par Dark Vador, Kylo Ren et Boba Fett ou celui de Disney avec Marie, le Chat de Chester, Edgar Balthazar, Maléfique devant son roncier géant, Tic et Tac en tenues automnales, Daisy et Jafar. En revanche, quid de Hadès, des Hyènes ou encore Shan-Yu qui nous avaient pourtant habitué par le passé à des sorties surprises ?

oogie boogie phantom manor

Soirée Halloween 2019 : promesse tenue ?

La Soirée d’Halloween n’est pas seulement l’un des meilleurs rendez-vous festifs de l’année à Disneyland Paris : il constitue à lui seul le savoir-faire des équipes événementielles du Resort dont le travail fantastique n’est plus à prouver. Et bien que l’on regrettera une organisation des files d’attente pas toujours évidente et certains choix artistiques pour cette édition 2019, comme la suppression du spectacle Big Hero 6 : La Revanche de Yokai ou la facilité créative du côté du Théâtre du Château, l’ensemble est plus qu’honorable. L’atmosphère d’une soirée est souvent ce qui détermine sa réussite, en dépit du fait que le programme même de ses animations soit ou non convaincant. Et cette fois, Disneyland Paris a su sublimer ce qui a déjà été chaudement accueilli en 2018 comme le mapping sur le Château ou la « scary zone » et a poursuivi ses efforts d’immersion notamment du côté de Frontierland. Enfin, l’arrivée de Oogie Boogie et la parade consituaient en soi des arguments de poids pour participer au moins à l’une de ces deux soirées, qui, après application de la réduction Pass Annuel, étaient on ne peut plus rentables pour le Visiteur. Après tout, ne jamais s’ennuyer jusqu’à 2h du matin, n’est-ce pas la principale raison pour laquelle on achète un ticket ? On espère désormais que le niveau de prestation offert pour cette Soirée Halloween 2019 restera le même à l’avenir !

Articles en lien

La Tour de la Terreur en chutes aléatoires pour Halloween

Florian Mihu

Les Princesses Disney d’Anastasia Kosyanova de retour pour Halloween

Victoria Richard

Oogie Boogie et les Méchants Disney s’emparent de World of Color

Florian Mihu

En poursuivant votre navigation sur Disneyphile, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de données personnelles. Je comprends En savoir plus