Disneyphile
Image default

Les exploitants américains expriment leur colère face à la sortie de Black Widow en salles et sur Disney+

Il y a un an face à la fermeture majoritaire des salles de cinéma dans le monde, Disney a décidé de sortir Mulan simultanément en salles mais aussi sur Disney+ moyennant des frais supplémentaires, permettant aux abonnés de le voir en « Premier Access ». Cette mesure bien qu’annoncée comme temporaire et exceptionnelle a provoqué la colère des exploitants qui comptaient sur ce film pour faire revenir les spectateurs. Depuis, les salles ont rouvert (de nouveau) mais étant donné que la crise sanitaire ne prendra pas à fin à court terme, Disney et certains studios ont adopté cette stratégie de sortie simultanée sur grand et petit écran en particulier pour les blockbusters, au grand dam des exploitants américains…

Les chiffres de Black Widow sont bons mais pas assez solides

Le moins qu’on puisse dire, c’est que si ce modèle économique rapporte, il est loin de relancer formidablement le box-office. Si Black Widow avait très bien démarré le week-end du 9 juillet dernier avec 80 millions de dollars rapportés sur le sol américain (et plus de 200 millions au total dans le monde), le second week-end a vu le chiffre de fréquentation baisser fortement avec une chute de près de 70% (130 millions de dollars dépassés aux États-Unis et 100 millions à l’international).

Ces chiffres ne disent pas que le film fait un flop au contraire (il cumule à 264 millions dollars au box-office mondial à l’heure actuelle sans les chiffres de Disney+) mais les recettes sont moins fortes qu’espérées surtout pour un film Marvel Studios.

Une mesure qui ne passe toujours pas pour les exploitants américains

En cause, la sortie de Black Widow en même temps sur Disney+ et cela fait grincer des dents du côté de l’organisation National Association of Theater Owners (NATO) qui a publié un communiqué sur le site du (The) Hollywood Reporter :

« La sortie de Black Widow a subi un ‘effondrement stupéfiant lors de son deuxième week-end de recettes en salles’, en plus d’une chute sans précédent de 41% de vendredi à samedi lors de son ouverture du 9 au 11 juillet. Malgré les affirmations selon lesquelles cette stratégie de sortie improvisée à l’ère de la pandémie a été un succès pour Disney et le modèle de sortie simultanée, cela démontre qu’une sortie en salles exclusive signifie plus de revenus pour toutes les parties prenantes à chaque cycle de la vie du film », a-t-il ajouté.

black widow

« Les nombreuses questions soulevées par le communiqué de Disney lors du week-end d’ouverture sur les chiffres en streaming trouvent rapidement une réponse grâce aux performances décevantes et anormales de Black Widow. La réponse la plus importante est que la sortie simultanée est un artefact de l’ère pandémique qui devrait être laissé à l’histoire avec la pandémie elle-même. »

Cette colère est d’autant plus justifiée quand on sait que Black Widow est aussi disponible dans des sites de streaming illégal.

Disney n’a pas encore réagi mais il est clair que ce débat sera encore posé dans quelques jours au moment de la sortie de Jungle Cruise qui sera également accessible en salles et sur Disney+ simultanément aux États-Unis et dans de nombreux pays concernés par Disney+ (sauf en France, chronologie des médias oblige).



© Disneyphile 2021 / Tous droits réservés / Reproduction interdite

Articles en lien

Scarlett Johansson intente une action en justice contre Disney concernant son contrat sur Black Widow

Florian Mihu

Black Widow sortira en DVD / Blu-Ray en novembre en France

Akibe Kone

Black Widow – Critique du Film Marvel Studios

Florian Mihu

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et la gestion de vos données par ce site.