Disneyphile
Image default

Scarlett Johansson intente une action en justice contre Disney concernant son contrat sur Black Widow

La vedette du film Black Widow, Scarlett Johansson, vient de déposer une plainte en justice concernant son contrat lié à la sortie du film sur Disney+. Plusieurs sources affirment en effet que l’interprète de Natasha Romanoff intente une action en justice contre Disney à la Cour supérieure de Los Angeles, alléguant que la firme aux grandes oreilles a rompu son contrat sur Black Widow dès lors que ce dernier est sorti simultanément sur Disney+ en Accès Premium et en salles. Rappelons que l’Accès Premium sur Disney+ permet de découvrir des gros films de Disney en ajoutant un surcoût d’une trentaine de dollars sur son abonnement.

Scarlett Johansson poursuit Disney en justice

Scarlett Johansson affirme que puisque son salaire pour Black Widow était fortement basé sur les performances au box-office, la sortie sur Disney+ réduit de fait ses bénéfices alors que cela n’était pas stipulé sur son contrat. Dans la déclaration du procès de l’actrice (via WSJ), il est mentionné que « Disney a intentionnellement incité Marvel à rompre l’accord, sans justification, afin d’empêcher Mme Johansson de tirer pleinement parti de son marché avec Marvel. »

John Berlinski, avocat chez Kasowitz Benson Torres LLP qui représente Mme Johansson, a déclaré que « ce ne sera sûrement pas le dernier cas où le talent d’Hollywood tiendra tête à Disney et indiquera clairement que, quoi que la société puisse prétendre, elle a un droit obligation d’honorer ses contrats. »

Disney a pris la rare décision de sortir certains nouveaux films de son line-up sur Disney+ en même temps que les salles. Black Widow est sans aucun doute le plus grand film sélectionné dans cette stratégie de distribution hybride, qui permet de rentabiliser au mieux les films à gros investissement, compte-tenu de la situation sanitaire.

Dans un communiqué, un porte-parole de Disney a répondu à l’intéressée : « Il n’y a aucun mérite à ce dépôt [de plainte]. Le procès est particulièrement triste et désolant dans son mépris insensible pour les effets mondiaux horribles et prolongés de la pandémie de la COVID-19. Disney a pleinement respecté le contrat de Mme Johansson et, en outre, la sortie de Black Widow sur Disney+ en Accès Premium a considérablement amélioré sa capacité à gagner une compensation supplémentaire en plus des 20 millions de dollars qu’elle a reçus à ce jour. »

« Pourquoi Disney renoncerait-il à des centaines de millions de dollars de recettes au box-office en sortant le film dans les salles à un moment où il savait que le marché du cinéma était « faible », plutôt que d’attendre quelques mois pour que ce marché se rétablisse ? » demande la plainte. « En ce qui concerne l’information et la conviction, la décision de le faire a été prise au moins en partie parce que Disney a vu l’opportunité de promouvoir son service d’abonnement phare en utilisant le film et Mme Johansson, attirant ainsi de nouveaux abonnés mensuels payants, conservant les abonnés existants et établissant Disney+ comme un service incontournable dans un marché de plus en plus concurrentiel. »

La plainte ajoute que les actions de Disney « ont non seulement augmenté la valeur de Disney+, mais ont également intentionnellement sauvé Marvel (et donc lui-même) ce que Marvel lui-même a qualifié de ‘très gros bonus au box-office’ que Marvel aurait autrement été obligé de payer à Mme Johansson ». La plainte indique en outre que Disney n’a pas tenté de refaire son contrat une fois que la décision a été prise d’envoyeBlack Widow en streaming. « Disney et Marvel ont largement ingorgé Mme Johansson, la forçant essentiellement à intenter cette action », indique la plainte.

À travers son costume, l’actrice allègue également que Disney savait que la diffusion en continu du blockbuster dissuaderait les cinéphiles, y compris les cinéphiles assidus, et Disney l’a fait de toute façon, sciemment et intentionnellement.

Alors que certains se demandent peut-être pourquoi Scarlett Johansson porte cette plainte maintenant, après que Black Widow soit déjà sorti (et son format de sortie était connu depuis des mois), la réponse est peut-être, assez ironiquement, le succès du film. Black Widow a gagné plus de 218 millions de dollars dans le monde lors de son week-end de démarrageDisney affirmant fièrement que 60 millions de dollars provenaient de l’Accès Premium sur Disney+. L’actrice et son équipe ne s’attendaient peut-être pas à ce que l’option streaming rapporte autant – ou ils ne se doutaient pas que Disney allait révéler ces chiffres.

Cela marque un tournant très intéressant dans l’industrie cinématographique. Les voies de distribution traditionnelles du contenu cinématographique ont été complètement bouleversées par la pandémie de la COVID-19, obligeant les studios à rechercher rapidement de nouveaux moyens de diffuser du contenu à succès, sinon le décaler indéfiniment dans le temps. De toute évidence, le cadre structurel de ces changements rapides dans cette stratégie n’a pas encore été entièrement défini ; comme l’indique l’avocat de Scarlett Johansson, elle ne sera probablement pas la dernière star à contester la façon dont son film est distribué dans l’ère du streaming.

Black Widow est proposé dans de nombreux pays à la fois sur Disney+ et au cinéma. En France, compte-tenu de notre législation, le film n’est proposé qu’en salles. N’hésitez pas à relire notre analyse de ce dernier. On ne sait pas à l’heure actuelle si cette brouille juridique entre l’actrice et Disney va compromettre le nouveau projet auquel elle est rattachée, un film adaptant l’histoire de la Tour de la Terreur.



© Disneyphile 2021 / Tous droits réservés / Reproduction interdite

Articles en lien

Disney accuse Scarlett Johansson de livrer une campagne orchestrée suite à sa plainte

Akibe Kone

Black Widow sortira en DVD / Blu-Ray en novembre en France

Akibe Kone

Les exploitants américains expriment leur colère face à la sortie de Black Widow en salles et sur Disney+

Akibe Kone

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et la gestion de vos données par ce site.