Disneyphile
Image default

Disney accuse Scarlett Johansson de livrer une campagne orchestrée suite à sa plainte

Le 29 juillet dernier, Scarlett Johansson faisait trembler Hollywood en annonçant vouloir déposer plainte contre Disney en raison de non respect de son contrat pour le film Black Widow. Pour rappel, il stipulait qu’un pourcentage de son salaire d’actrice et productrice dépendait des performances du film au box-office, hors celui-ci est aussi sorti en même temps sur Disney+ en raison de la pandémie. Sauf que l’actrice n’a pas signé pour ça. Depuis, un long bras de fer juridique et médiatique s’est engagé et tous les coups sont permis notamment ceux de Disney qui a volontairement révélé publiquement le cachet de 20 millions de dollars de Scarlett Johansson pour faire Black Widow.

Disney vs. Scarlett Johansson, acte III

On aurait pu penser qu’une semaine après, les esprits se seraient calmés entre les deux parties sauf que ce n’est pas le cas. Contacté par Variety, Daniel Petrocielli, qui est l’avocat représentant la firme aux grandes oreilles, dénonce une campagne médiatique orchestrée de toutes pièces par Scarlett Johansson.

exploitants américains

« « Il est évident qu’il s’agit d’une campagne de relations publiques hautement orchestrée pour obtenir un résultat qui ne peut être obtenu dans le cadre du procès. Aucune pression publique ne peut modifier ou masquer les engagements contractuels explicites. Le contrat écrit est clair comme une cloche.« 

Dans le même temps, Scarlett Johansson a été défendue par la présidente de la SAG-AFTRA (Syndicat des acteurs), Gabrielle Cataris qui a joint un communiqué toujours à Variety.

« Scarlett Johansson braque les projecteurs sur les changements inappropriés de rémunération que les entreprises tentent de laisser passer les talents à mesure que les modèles de distribution changent. Personne dans aucun domaine de travail ne devrait être victime de réductions inattendues de la rémunération attendue. C’est déraisonnable et injuste. Disney et d’autres sociétés de contenu se portent très bien et peuvent certainement s’acquitter de leurs obligations de rémunérer les artistes interprètes ou exécutants dont l’art et l’art sont responsables des bénéfices de la société. »

« Les femmes ne sont pas « insensibles » lorsqu’elles se lèvent et se battent pour un salaire équitable – elles sont des leaders et des championnes de la justice économique », a-t-elle déclaré. « Les femmes sont victimes d’inégalités salariales depuis des décennies, et elles sont encore plus victimes de commentaires comme ceux contenus dans les communiqués de presse de Disney. Ce genre d’attaques n’a pas sa place dans notre société et SAG-AFTRA continuera de défendre nos membres contre toutes les formes de préjugés. » peut-on lire plus loin.

Les acteurs de Disney divisés

Personne ne sait désormais comment tout ça va se finir mais ce qui est certain c’est que Scarlett Johansson a ouvert la voie d’un mouvement qui pourrait toucher d’autres acteurs contre les studios. Il était dit il y a quelques jours qu’Emma Stone pourrait attaquer également Disney pour les mêmes raisons avec CruellaEmily Blunt aurait officieusement réfléchi à en faire de même pour Jungle Cruise sauf que son partenaire à l’écran, Dwayne Johnson, soutient officiellement Disney pour avoir sorti le film en salles et sur Disney+.

Scarlett Johansson bientôt blacklistée des projets Disney ?

Dans un très bon dossier publié cette semaine par le site Vulture, les exécutifs de Disney seraient tout aussi divisés, notamment Bob Iger qui n’aurait pas apprécié ce feuilleton. Il se murmure que s’il avait été encore président-directeur général de Disney, il aurait pu trouver une solution à l’abri des médias et du public. L’exécutif aurait été « mortifié » suite à la sortie de cette affaire nous révèle parallèlement The Wrap. Kevin Feige qui soutient officieusement Scarlett Johansson ne peut pas s’exprimer publiquement en raison de son devoir de loyauté envers la compagnie mais ce dernier aurait été opposé à la sortie du film Black Widow sur Disney+.

En tous cas, selon les rumeurs, Scarlett Johansson ne devrait plus collaborer avec Disney à court terme même si officiellement elle est toujours attachée à l’affiche et la production du film basé sur l’attraction The Twilight Zone Tower of Terror.



© Disneyphile 2021 / Tous droits réservés / Reproduction interdite

Articles en lien

Scarlett Johansson intente une action en justice contre Disney concernant son contrat sur Black Widow

Florian Mihu

Black Widow sortira en DVD / Blu-Ray en novembre en France

Akibe Kone

Les exploitants américains expriment leur colère face à la sortie de Black Widow en salles et sur Disney+

Akibe Kone

1 commentaire

pierrot 11 août 2021 at 2 h 53 min

à situation exceptionnelle, comportement exceptionnel! mince 20 millions de dollars c déjà conséquent! le fait de vouloir en prendre encre plus alors qu’une pandémie se joue des caprices de ces stars égoïstes ! on pouvait penser que cette situation aurai amené ces stars à un brin de raison et de modestie! mais non il en faut tjrs plus ! il est souhaitable que ces stars soient mises au ban , et ne soient plus associées à Disney pour leurs projets futurs! il est évident que la maison de Mickey saura , pour ses prochains contrats, faire le nécessaire pour ne plus se retrouver dans cette situation ! Pénibles ces caprices de stars qui n’ont honte de rien !

Répondre

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et la gestion de vos données par ce site.