Disneyphile
Image default
News

Disney publie les résultats de son premier trimestre 2020

The Walt Disney Company a publié les résultats du premier trimestre de son exercice fiscal de l’année 2020 ce mardi 4 janvier, juste après la clôture de la bourse. Le bilan des premiers mois d’existence de Disney+ et et leur impact sur les autres plateformes du groupe, le chiffre d’affaire de ces premiers mois et la réponse de Disney à la propagation du coronavirus en Asie faisaient partie des thèmes majeurs des échanges. Selon les selon les analystes interrogés par l’agence Refinitiv, le bénéfice par action aurait du tourner autour de 1,44 dollar par action et le chiffre d’affaires autour des 20,79 milliards de dollars.

Streaming, Parcs et box-office au programme

Finalement, Disney a annoncé un bénéfice par action de 1,46 dollar et un chiffre d’affaires total de 20,80 milliards de dollars. Cas exceptionnel ici, les comparaisons avec le trimestre de l’exercice fiscal de 2019 ne seraient pas pertinentes puisque depuis, la firme aux grandes oreilles a fait l’acquisition de la plupart des actifs de 21st Century Fox, INC. Ce trimestre qui s’est achevé le 31 décembre dernier a été l’un des plus dynamiques de l’histoire de l’entreprise. La Reine des Neiges II et Star Wars : L’Ascension de Skywalker ont permis aux studios de briller au box-office durant les dernières semaines de 2019 et ont accumulé des recettes considérables, même si le neuvième volet de la saga Skywalker s’est avéré être le film le moins rentable de la postlogie lancée par Disney.

studio lot team disney

Ce premier trimestre a été marqué également par le lancement en grandes pompes du service de streaming de la compagnie. Le 12 novembre dernier, Disney+ avait déjà attiré pas moins de 10 millions d’abonnés. A ce jour, le service compte environ 28,6 millions d’utilisateurs. La série The Mandalorian s’est imposée immédiatement auprès du public et les prochaines séries Marvel Studios (The Falcon and the Winter Soldier, WandaVision ou encore Loki) sont en passe de réaliser le même exploit. Disney a déclaré que le nombre d’abonnés ne serait révélé que lors de ses bilans de chiffres trimestriels.

Le premier trimestre 2020 de Disney en chiffres

A ce stade, la société est déjà presque au tiers-moitié de ses objectifs quinquennaux, visant à terme, 60 à 90 millions de clients. Disney+ sera proposé au Royaume-Uni, en France, en Allemagne, en Italie, en Espagne et dans d’autres marchés d’Europe occidentale en mars, apportant au service une nouvelle augmentation significative de son nombre d’abonnés d’ici à la fin du deuxième trimestre en cours et durant le troisième (l’exercice financier de Disney se termine en septembre). Les revenus de la branche Walt Disney Direct-to-Consumers & International pour le trimestre sont passés de 0,9 milliard de dollars à 4,0 milliards de dollars et l’exploitation sectorielle est passée de 136 millions de dollars à 693 millions de dollars. ESPN+ affiche toujours quelques faiblesses dues à des coûts de programmation plus élevés et une augmentation des dépenses de marketing, compensées par le renforcement de Hulu et le lancement réussi de Disney+. Notez par ailleurs qu’avant le 20 mars 2019, les résultats trimestriels de Disney ne comptabilisaient seulement que la proportion de ses parts dans Hulu (qui appartient aussi au tiers à Comcast via NBCUniversal). Depuis le 20 mars, Disney est l’actionnaire majoritaire de Hulu avec l’acquisition des capitaux de la Fox. Désormais, 100 % des revenus et des dépenses de Hulu sont inclus dans le segment Direct-to-Consumer & International.

disneyplus hulu espn
Combo gagnant ?

Une vague de départs chez Disney

Autre fait notable de ce trimestre 1, les multiples jeux de chaises musicales ou plutôt départs précipités de certains dirigeants dans la hiérarchie de l’entreprise qui ont suscité quelques réactions. Vendredi soir, la société a en effet annoncé que le PDG de Hulu, Randy Freer, quitterait son poste à la tête du service de streaming, les opérations de Hulu étant désormais intégrées directement à celles de Disney+ au sein de Walt Disney Direct-to-Consumer & International. Cela ne veut pas dire pour autant que Hulu fusionnerait un jour avec Disney+ comme certains médias le laissent colporter. Disney a de réelles ambitions pour Hulu, notamment un déploiement à l’international en 2021, une fois que Disney+ sera largement installée sur tous les continents.

emma watts
L’ancienne PDG de 20th Century Studios

L’autre départ important du week-end fut celui de Emma Watts, qui a quitté son fauteuil de présidente de la production des studios 20th Century. La direction et le leadership du studio phare de l’ancienne Fox cherchent repreneur donc, et il y a encore un gros point d’interrogation sur les projets les plus importants du studio, que menait brillamment Emma Watts, à savoir les suites de Avatar par exemple. Son ou sa successeur aura-t-il (elle) le talent suffisant pour endosser ce rôle ?

Le premier « trimestre 1 Disney + Fox »

Ca n’est plus un secret pour personne ; Disney a dominé comme jamais auparavant le box-office de 2019 mais également la fin de l’année, poussant ses concurrents dans leurs retranchements. Les Walt Disney Studios ont accumulé la coquette somme de 1,1 milliard de dollars au box-office américain durant cette période, une hausse de 67% par rapport à l’année précédente. Ces résultats des studios du premier trimestre sont toutefois à nuancer puisqu’une perte d’exploitation d’environ 60 millions de dollars de 20th Century Fox – récemment renommée 20th Century Studios, est à noter. Les revenus Studio Entertainment pour le trimestre sont passés de 1,8 milliard de dollars à 3,8 milliards de dollars et le résultat d’exploitation sectoriel est passé de 309 millions de dollars à 948 millions de dollars.

la reine des neiges II dvd blu-ray

Du côté du secteur de la télévision, un champ très important de la compagnie en terme de revenus, le total des recettes publicitaires de la chaîne amirale ABC accuse une chute de 1,5% au cours de ce dernier trimestre pour atteindre environ les 775 millions de dollars. Concernant les réseaux câblés de Disney (notamment la chaîne sportive ESPN), les revenus publicitaires ont augmenté de 2,4% pour atteindre 1,1 milliard de dollars. Les frais d’affiliation américains pour le groupe de réseaux câblés de Disney ont augmenté de 2,4% pour atteindre environ 3,2 milliards de dollars au cours du trimestre. Disney a renouvelé ses accords avec Charter en août et AT&T en septembre. Et Disney a dominé le grand groupe de réseaux câblés en termes d’audience, qui a baissé de 5% au cours du trimestre, une perte plus faible que les autres programmeurs, grâce à une croissance positive d’ESPN et de FXX (la chaîne comédie de FX).

Les Resorts asiatiques à la peine

L’activité des parcs à thème, déjà secouée par les troubles sociaux et politiques sévissantt à Hong Kong depuis des mois, prend un tournant encore plus dramatique en Chine durant ce premier trimestre, à cause de l’apparition et de la propagation du nouveau coronavirus qui provoque chez certains cas des pneumonies mortelles. L’épidémie a entraîné la fermeture temporaire de Shanghai Disney Resort (même si ce dernier affiche une hausse de son résultat d’exploitation avant sa fermeture) et Hong Kong Disneyland Resort – ainsi que les salles de cinéma, l’activité de production cinématographique locale et les entreprises dans à peu près tous les secteurs. Bref, les conséquences n’ont pas seulement concernés les parcs à thèmes Disney mais bel et bien la quasi totalité de l’activité de la compagnie en Chine.

On prévoit d’ailleurs un ralentissement maximal du bénéfice d’exploitation des deux Resorts asiatiques autour de 200 millions de dollars au cours du deuxième trimestre fiscal qui s’annonce, et qui devrait décliner lentement de ce seuil critique jusqu’à la fin de l’année et jusqu’à l’exercice 2021. « Même lorsque les parcs seront rouverts, nous prévoyons un retour progressif à une fréquentation normale, car les craintes du virus sont susceptibles de persister ; en outre, la perturbation civile de Hong Kong n’a pas de fin » a déclaré l’analyste Doug Creutz. Les autorités chinoises ont déclaré lundi soir qu’il y a eu au total 425 décès et 20 438 cas confirmés dans le pays. Quoi qu’il en soit, la firme Disney Parks, Experiences & Products affiche un score honorable de 7,396 milliards de dollars de recettes sur ce premier trimestre contre 6,824 au cours du trimestre précédent. Les revenus ont augmenté de 8 % globalement.

hong kong disneyland coronavirus
Crédit : HK Main Street Gazette

Le lancement rattrapé de Galaxy’s Edge

ette croissance du bénéfice d’exploitation pour le trimestre est attribuable à l’augmentation des tarifs des produits dérivés (La Reine des Neiges, Star Wars et Toy Story principalement) et des entrées et autres services dans les Resorts Disney américains, partiellement compensée par la baisse des résultats dans les Parcs Disney internationaux (Disneyland Paris, Shanghai Disney Resort, Hong-Kong Disneyland). Au cours du dernier trimestre, une hausse des prix moyens des billets et à une augmentation des dépenses en nourriture, boissons et marchandises a été constatée dans les Parcs Disney américains. Disney insiste sur le succès de Star Wars : Galaxy’s Edge, qui avait sa nouvelle attraction Star Wars : Rise of the Resistance a rempli ses objectifs.

rise of the resistance disneyland

Articles en lien

Love, Simon décliné en série Disney+

Florian Mihu

Un jeune Luke Skywalker dans la série Obi-Wan Kenobi ?

Florian Mihu

One Day at Disney : le documentaire événement sur les Cast Members

Florian Mihu